Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2020

Gouverner par la RUEP

Article de 2011, toujours d'actualité. Nous sommes en plein dedans, avec cette fois des proportions inédites.
Les politiques et les lobbies ont ça d' inscrit dans leur logique.

*

Faire peur pour gouverner


Manipulation de l'opinion publique

La politique de la peur consiste, pour un gouvernement, à provoquer la peur au sein de sa population pour faciliter l'adoption de lois sécuritaires. En réduisant ainsi la liberté individuelle, il espère pouvoir assurer son maintien. Les citoyens, quant à eux, en échange d'une hypothétique sécurité sont conditionnés pour renoncer progressivement à leurs libertés.

Le journaliste et critique américain, Henry Louis Mencken (1880-1956) constate, dès le début du XXe siècle, cette tendance : "le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires".

Selon Dan Gardner [1], l'efficacité des politiques de la peur serait due au fait que l'évaluation des risques et les façons de s'en protéger ne résultent pas d'une attitude rationnelle, mais d'un comportement émotionnel entretenu par les hommes politiques. C'est un corollaire de l'explication donnée par Edward Bernays [2] pour qui la mentalité collective est guidée par l'impulsion, l'habitude ou l'émotion et non par la pensée.

Irene Khan, secrétaire générale d'Amnesty International, a souligné ce phénomène à l'occasion de la sortie de son rapport 2007 : "En adoptant des politiques à court terme qui encouragent les peurs et créent la division, certains gouvernements sapent l'Etat de droit et les droits humains, entretiennent le racisme et la xénophobie, divisent les populations, augmentent les inégalités et sèment les germes de nouvelles violences et de futurs conflits".

Si l'on a pu considérer la "politique de la peur" comme l'une des caractéristique des dictatures, l'emploi de cette expression dans une démocratie sous-entend que les hommes politiques instrumentalisent des craintes avérées ou non de la population pour atteindre leurs objectifs. Il s'agit-là d'une forme de manipulation de l'opinion, de manière indirecte ou subliminale, qui réveille les pulsions les plus abjectes de la xénophobie et du racisme. Les discours alarmistes et anxiogènes ainsi que la désignation d'ennemis intérieurs servent alors à légitimer des mesures disproportionnées qui portent atteinte aux droits fondamentaux, dans le but de mieux contrôler la population.

La classe politique, impuissante devant l'oligarchie financière qui dirige l'économie mondiale, a besoin pour rester au pouvoir d'agiter le chiffon rouge de la peur pour détourner l'attention du peuple. Concentrée sur des "guerres perpétuelles", méfiante et divisée, l'opinion publique mondiale n'est plus tentée par la remise en cause du système politiquo-économique en place.

Quelques exemples d'instrumentalisation de la peur :






































Peur Décryptage
Le "péril jaune" (fin du XIXe, début du XXe siècle) Garder les colonies occidentales en Asie.
La "Guerre froide" Politique d'armement au profit de grands groupes industriels, renforcement de la politique hégémonique des Etats-Unis.
Le terrorisme islamique après les attentats du 11 septembre 2001 Légitimer la guerre en Afghanistan, mesures sécuritaires, maintien de l'hégémonie de l'Occident, soutien aux dictatures des pays arabes.
Les armes de destruction massive de Saddam Hussein Guerre contre l'Irak, politique d'armement au profit de grands groupes industriels.
Le virus H1N1 Au profit des laboratoires pharmaceutiques.
Les "marées d'immigrés" déferlant sur la France, la montée de l'islam Politique sécuritaire.
Prendre des voix au Front national, séduire les retraités.
Agressions sexuelles par des récidivistes Politique sécuritaire.
Lutte contre un prétendu laxisme des juges.
Le risque de dégradation du AAA Faire admettre des mesures d'austérité pour les plus démunis et les classes moyennes.


1 - Dan Gardner : "Risque : La science et les politiques de la peur", Editions Logiques, 2009
2 - Edward Bernays "Propaganda (1928), traduit en français sous le titre Propaganda, Comment manipuler l'opinion en démocratie, Zones, 2007.
source

Pierre Tourev, 11/12/2011

20/03/2020

JL Bonnamy

J'ai trouvé un article qui redit en d'autres termes ce que je pense et ce que tout homme de bonne foi, sans peur et sans oeillères n'a pu que constater au fil de Février et Mars, sur les errements de la gestion de crise du pouvoir en France en comparaison avec les pays asiatiques, notamment la Corée du Sud.

***


Extraits:

"La crise du coronavirus est le révélateur des fragilités stratégiques de la société française. Procédons à une rapide comparaison. La Corée du Sud, géographiquement proche de la Chine, a été l’un des pays les plus précocement et les plus massivement touchés. Cependant, la maladie y est désormais contenue, le nombre de nouveaux cas quotidiens décroît nettement et la mortalité est extrêmement faible (moins de 0,8 %). Et pourtant, la Corée du Sud a refusé le confinement et n’a pris aucune mesure contraignante. Même les restaurants sont ouverts. S’inscrivant dans le même schéma, le Japon, Hong-Kong, Taïwan et Singapour affichent un bilan spectaculaire dans leur lutte contre l’épidémie sans sacrifier ni leur économie ni les libertés fondamentales.

Pourquoi la France ne réagit-elle pas comme la Corée? Il nous faut regarder la vérité en face: la Corée, qui était en 1950 un pays du Tiers-Monde, encore plus pauvre que bien des pays africains, est aujourd’hui un pays développé. La France ne l’est plus./...

.../Les Français sont confinés chez eux car notre système de santé est à bout et n’a pas les capacités d’accueil suffisantes pour gérer l’afflux des nouveaux malades.

La stratégie gagnante de la Corée du Sud face au Coronavirus passe avant tout par des tests massifs: dépister le maximum de personnes infectées, les soigner, les isoler. En Corée du Sud, vous serez testé même si vous ne présentez aucun symptôme. En France, au contraire, même si vous présentez tous les symptômes du coronavirus, il sera très dur d’être testé, car les moyens de dépistage sont insuffisants. D’ailleurs, il n’y pas que face au coronavirus que les Coréens nous surclassent. /...

.../Examinons nos fragilités les plus criantes. Première faiblesse: notre système hospitalier. Si les Français sont aujourd’hui confinés chez eux, ce n’est pas à cause de l’épidémie en elle-même, dont le taux de mortalité est très faible. Mais c’est parce que notre système de santé est à bout et n’a pas les capacités d’accueil suffisantes pour gérer l’afflux des nouveaux malades. Désorganisé par le double effet des 35 heures et des restrictions budgétaires, notre hôpital est déjà saturé en temps normal. Il n’est donc pas surprenant qu’il ne puisse gérer un stress imprévu.

Notre pays peut offrir seulement six lits d’hôpital pour mille habitants, contre neuf en 1996, soit une baisse de 30 %. Au contraire, la Corée du Sud affiche un ratio de 14 pour 1 000, un chiffre qui n’a cessé d’augmenter puisqu’il a été multiplié par sept en 30 ans. Les Coréens ont donc 2,3 fois plus de lits d’hôpital par habitant que les Français. Autre chiffre alarmant: la France dispose seulement de 5 000 lits équipés d’un ventilateur, l’Allemagne, elle, en compte 25 000. En janvier, avant la crise actuelle, 1 000 médecins hospitaliers, dont 600 chefs de service, avaient symboliquement remis leur démission pour protester contre le manque de moyens./...

Jean-Loup Bonnamy (philosophie politique)
source

***


Je partage cette analyse. Le confinement n'est pas lié au coronavirus, il n'était ni nécessaire, ni inévitable mais une réaction paniquée ("Sauve qui peut!" camouflé en "Soyons unis et faisons face !") devant le constat tardif du fourvoiement complet de "la" politique de santé, illustré par la désorganisation et le manque de moyens des services hospitaliers et du système sanitaire, confrontés à une crise moyenne "facilement" maîtrisée ailleurs (Asie).
D'un jour à l'autre, par décret et par peur, le gouvernement et une majorité de français (affolés donc manipulés et consentants) ont changé d'avis et leur fusil d'épaule.
-Principal inconvénient de ce confinement global, amplifier la peur et le stress, ce qui exacerbe aussi les tensions dans la population.
-Un tel confinement favorise la dissémination géographique de la contagion qu'il prétend enrayer en provoquant un exode hors des villes et des foyers de contagion (5 millions de Chinois ont fui Wuhan, et près d'un million de parisiens se sont mis au vert, y emmenant leurs éventuels virus).
-Le confinement familial sans dépistage va augmenter les cas graves, tardivement soignés.
-Il favorise la constitution d'un réservoir de virus, pouvant provoquer une deuxième vague, plus redoutable quelques mois plus tard (Novembre).

Je crois donc que ce type de confinement est inefficace (c'est aussi l'avis d' experts reconnus dont le Dr Raoult, par expérience), punitif et abusif (infantilisant et totalitaire).

Il est déplacé et incohérent d' interdire les pêcheurs à la ligne isolés , les joggeurs isolés, les randonneurs isolés, les surfeurs isolés.Ils ne présentent aucun risque concret. Ils sont au contraire de "bons" citoyens qui renforce leur immunité et participent de ce seul fait à une meilleure santé collective.
Que des gens qui ne se préoccupent jamais de leur santé , les culpabilisent ou les insultent pour manque de civisme sur les réseaux sociaux montre le niveau de confusion , d'incohérence et d'ignorance qui régne en temps de peur.


Autre remarque importante:
Il est abusif de penser que le coronavirus est responsable de toutes ces morts, alors qu'on sait très bien que c'est un facteur additionnel venant s'ajouter à une série d'autres maladies ayant endommagé le système immunitaire.
Il n'est donc que partiellement responsable des morts (à 10% ou 20% ici, à 30% là , ailleurs à 50%) mais comme il est la goutte d'eau finale qui fait déborder le vase, tout lui est attribué.
Or il me semble qu'il n'a tué à lui seul aucune personne en bonne santé, presque toutes présentaient des risques importants (cancer, diabète, hypertension, obésité, tabagie, alcoolisme, coeur, poumon, etc ...) ou avait affaibli leur système immunitaire par la prise d'anti-inflammatoire (genre ibuprofène, aspirine ou même paracétamol, etc.).
C'est en tous cas le constat des premières études (à confirmer).
Pour faire court, si la même personne sans maladie avait été contaminée, elle n'en serait pas morte, alors que sans coronavirus sa maladie restait chronique et raccourcissait son espérance de vie.
Lors de cette épidémie, le virus n'est pas seul en cause.

L'âge est un facteur de risque dans la mesure où les maladies y sont statistiquement plus nombreuses et où l'immunité y est moins forte.
Mais plusieurs centenaires atteintes en Chine en ont guéri.
La clef est toujours l'immunité.

Dernière observation: Confiner toute une population, n'a rien d'égalitaire comme semblent le penser certains. C'est l'inverse, pour les uns ce sont des vacances, pour d'autres c'est punitif et stressant au point d'affaiblir notablement l'immunité. Et puis on se doute bien qu'être enfermé dans un studio dans une barre d'immeuble, ou dans une villa avec parc et jardin, ce n'est pas identique.

Bien que très opposé à cette mesure a priori (pour moi extravagante et injustifiée), je constate paradoxalement qu'elle a déja (hors du champ sanitaire qui était sa justification) de nombreux effets positifs individuellement et collectivement, indirectement, par ricochet ou retournement.
Moins de pollution, moins d'accidents, convivialité en famille, créativité, prise de conscience à tous les niveaux, révélations en tous genres.

Comme dans ces contes zen, où un malheur apparent provoque un grand bienfait.
Donc à ce titre je m'en réjouis.




11/03/2020

Bonne nouvelle




Le gouvernement suspend la privatisation d'Aéroports de Paris.

Les conditions de marché, liées au coronavirus, ne sont «pas du tout favorables», estime le gouvernement.
Le coronavirus a réussi là où le référendum contre la vente a montré ses limites
même s'il a réuni plus d'un million de signatures.


Pour atteindre l'objectif, il fallait (c'est un peu se foutre du monde) recueillir 4,7 millions de signatures allant dans ce sens. L’échéance était fixée au jeudi 12 mars à minuit. Le quota n'a pas été atteint puisqu’au dernier comptage le 4 mars, seules 1,2 million de signatures avaient été recueillies.Ce qui est quand même pas mal vu le manque de clarté et de publicité du processus.

C'est détail dans le contexte, mais plutôt positif.

NB Lors d'une conférence de presse en avril 2019, Emmanuel Macron avait déclaré (bizarre) qu'il souhaitait abaisser ce seuil de signatures à un million. En cette forme, la pétition aurait donc recueilli suffisamment de signatures.

10/03/2020

Todd sur le coup d'état en cours.

29/02/2020

Saturne-Pluton, ça continue.


Sur le papier, l'année 2020 avec notamment la conjonction Saturne-Pluton s'annonçait être avec 2021, la charnière d'un important changement de paradigme à l'échelle de la planète.

Cette conjonction commencée le 12 Janvier coïncidait alors avec :

-l'épidémie de Coronavirus à Wuhan (contagieuse mais très peu mortelle)
-l'escalade de tension en Syrie (assassinat ciblé du général Soleimani par les USA)


De nombreuses rumeurs (plutoniennes) accompagnaient ces événements (virus manipulé en laboratoire, population de Wuhan affaiblie par la 5G, etc..)

Evidemment, il ne s'agit là que d'événements "sur la crête" mais le changement s'opère aussi en profondeur et en chacun. Les uns appellent de leurs voeux nombre de mutations, les autres s'accrochent à leur vieux système.

***


Un mois et demi plus tard.
Actuellement Jupiter se rapproche de la conjonction et devrait l'amplifier (c'est son rôle symbolique traditionnel).

On assiste à
-une relance assez grave des tensions en Syrie entre Turcs et Russes cette fois dans la région d'Idlib.
-une instrumentalisation de l'épidémie chinoise montée en épingle alors que ses effets sont ceux d'un très gros rhume
(cf).
Médias et pouvoir exacerbent l'inquiétude que contient en germe ce genre de situation (l'amplification jupitérienne...).
Ils proposent même une réalité parallèle. De l'ordre d'une prédiction autoréalisatrice.

Il est clair que les conséquences de la peur engendrée (politiquement et médiatiquement) seront plus importantes que la réalité première (exagérée et manipulée) :
-Perturbations économiques, boursières.
-Mesures politiques en prenant prétexte.
On est plus que jamais dans la manipulation cynique.

kanar_aep200229_rvb.jpg



Constat:
Très peu mortelle (3% , 2600 sur 77000). Un remède au moins existe (chloroquine).
Un système immunitaire en bon état suffit à s'en protéger, les morts étaient pour la plupart âgés, et déja atteints de pathologie.
Les enfants ne sont pas touchés (0 décès).
C'est comme un très gros rhume.
D'ailleurs à ce jour, 1 mort en France alors que l'an dernier la grippe y a tué 8100 personnes.

Les vrais dangers pour la santé sont ailleurs mais de ceux-la, on en parle peu ou on les nie (pollution,alimentation,vaccins, 5G, etc.).

En France c'est donc avant tout une mise en scène , une diversion voire parfois un appel à la panique, pour mieux faire passer le reste (49,3 réforme des retraites, élections).
Interdiction des réunions de 5000 personnes etc..

On peut ajouter à ce contexte, la démission de B Griveaux suite à une vidéo sexuelle et l'attribution d'un César à Polanski (encore deux événements plutoniens mis en avant dans la presse). Etc.

***


Pour la suite, le mois de Mars devrait être chaud :
-mi Mars la planète Mars rejoint cette large conjonction Jupiter Saturne Pluton (de 22° à 29°).
-fin Mars Jupiter transite exactement Pluton 24°, et Mars transite exactement Saturne 0° (qui entre en Verseau).


Nous constituons à nous tous la conscience globale de cette planète et nous sommes en train de fabriquer notre même réalité future (locale et planétaire). En cette période tout particulièrement, il est vital de plus s'investir dans des idées créatrices, positives, bienveillantes que dans des peurs injustifiées, mises en avant pour des raisons assez basses.

***


Ajout du 1er/Mars:
Jupiter c'est aussi la finance et on voit que les milieux financiers sont sujets à la peur et peuvent l'amplifier.
>>>>La Bourse de Paris a chuté de 3,38% ce vendredi, et Londres et Francfort broyaient également du noir. À New-York, le S&P 500 limite les pertes, à -1,65%.

Le gouverneur italien Zaia de la région de la Vénétie a déclaré:
«80% de tous les malades guérissent d'eux-mêmes, 15% ont besoin de médicaments et 5% doivent être soignés à l'hôpital.
Les 17 personnes déjà décédées avaient des problèmes de santé avancés.
Aucune personne en bonne santé qui a attrapé le coronavirus n'est décédée.
C’est une alarme sans fondement.
Au début, ils ont réagi comme ils l'ont fait car ils ne disposaient d'aucune information réelle sur le virus.
Mais après avoir vu ce que c'est, l'information est trop exagérée. »

Le point de vue clair et très mesuré de Didier Raoult Directeur de l'IHU Méditerranée Infection. Ici

28/02/2020

Parité de pouvoir d'achat.


Différence des niveaux selon que l'on compare le PIB brut ou la parité de pouvoir d'achat (PPA).

La PPA prend en compte les différences de prix existant entre les pays et colle donc mieux à la réalité pour intégrer le niveau de vie des habitants.


Avec ce critère, L'inde , la Russie et le Brésil sont passés devant la France dans le haut de liste des pays les plus riches.

Et la Chine devant les USA.



XVMbc56e682-0159-11e6-9232-4f8bdddbea3e-805x655.jpg

00:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pib |  Facebook

18/02/2020

Changement de paradigme...



1- Individuel


Astronomiquement les noeuds lunaires sont les points d’intersection entre l’orbite lunaire et le plan de l’écliptique terrestre .Ce sont des points fictifs qui sont toujours en opposition.

Lune_Noeuds_Lunaires.jpg



En astrologie karmique, ces noeuds symbolisent le chemin de l'âme.
L'axe de vie:
-il vient du noeud Sud (lunaire, le passé) désignant la mémoire karmique (hérédité et "vies antérieures" ) sur laquelle on peut d'abord s'appuyer dans la première partie de sa vie mais dont on doit se détacher dans la seconde...
-il va vers le noeud Nord (solaire, le futur) désignant lui le But de cette vie, un Idéal , un Objectif à réaliser (cf. la symbolique définie par signe, maison, aspects).
Cela reste assez flexible car c'est surtout une direction que l'on s'est fixée.



Le passage plus ou moins progressif de l'un à l'autre constitue le changement de paradigme individuel majeur à réaliser au cours de cette vie.



Assez facile pour certains, beaucoup plus ardu pour d'autres, il nécessite à minima de transcender son bagage inné (l' acquis antérieur) ou de le porter à une octave supérieure.
Le plus souvent il impliquera un détachement des habitudes anciennes, d'un cadre de vie dépassé devenu obsolète et un renversement de sa perception du monde.
Les exemples ne manquent pas de personnes qui prennent le contrepied à un moment donné de ce qu'ils faisaient précédemment, se reconvertissent ou changent totalement d'activité.

Cela peut se passer en douceur par une prise de conscience sereine (illumination, rencontres, opportunités) ou à l'occasion de synchronicités.
(cf la vidéo précédente de Ph. Guillemant sur le rôle de la conscience, vue comme un guide de navigation, une sorte de GPS.) (cf aussi, en partie, la prophétie des Andes.)

Les périodes propices sont généralement lors des retours des noeuds (cycle de 18 ans et demi, en sens rétrograde) , soit sur eux même (18,5 ans 37ans 54,5 ans 73 ans) soit sur un point précis du thème.

Beaucoup résistent et restent attachés au passé, aux habitudes rassurantes mais sclérosantes (voire même à leur malheur ou à leur souffrance) sans faire le pas, car un tel changement de paradigme nécessite une prise de risque, passer d'un domaine bien maîtrisé vers un terrain inconnu où l'on ne contrôle plus grand chose
Il faut triompher de la peur de l'inconnu, surmonter des résistances.Se remettre en cause.
Renaître.


Si l'on refuse ce changement de paradigme, on risque de s 'y retrouver confronté, de façon de plus en plus désagréable voire douloureuse au fil des opportunités refusées.
Dans ces moments là, le masque des apparences tombe et la vérité s'impose, parfois brutalement.
(accidents, maladies , trahisons, coups du sort, série d"événements perturbants, succession d'échecs dans des domaines où vous réussissiez).

C'est le monde qui nous parle. Le Ciel lui-même s'adresse à notre âme.
Le grand Esprit se manifeste.
Il nous rappelle la nécessité vitale d'évoluer, de se détacher de l'aspect périmé du passé et de créer son futur. Le besoin impérieux d'exprimer ce que l'on est vraiment et qui fera que l'on se sente mieux dans sa peau en donnant un sens à notre existence.

***


On peut aussi dire que dans la première partie de la vie on est le jouet ou le prisonnier de son destin , de son milieu, de sa famille, de son éducation (qui sont un reflet du Karma) et que ce n'est que par un profond changement de paradigme (progressif ou brutal) que l'on peut retrouver un véritable libre-arbitre et réorienter sa trajectoire.

04/02/2020

Régime

6bcc36d1d6195252118fc069509f7da7.jpg