Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2019

Expérimentation?

Maladie de Lyme : une expérimentation secrète du Pentagone qui aurait dérapé ?
source: Ouest-France

Le Pentagone serait-il responsable de la propagation de la maladie de Lyme ?
Cette maladie est apparue aux États-Unis et elle touche désormais 80 pays dans le monde. Les parlementaires américains veulent savoir.
Plus de 67 000 nouveaux cas de Lyme ont été enregistrés en 2018, en France.

Philippe CHAPLEAU.


Les militaires américains ont-ils, entre 1950 et 1975, effectué des expériences sur des tiques pour en faire des armes biologiques ?

Les élus de la Chambre des représentants voudraient bien le savoir ; c’est pourquoi ils ont approuvé un amendement demandant à l’Inspection générale un rapport sur ces tests et sur le risque que ces tiques « modifiées » aient contribué à la propagation de la maladie de Lyme. Une maladie véhiculée par des tiques qui sont contaminées par des bactéries et qui vivent dans des zones tempérées, humides et boisées.

Cette endémie toucherait plusieurs millions d’humains qui, par conséquent, souffrent d’arthrite rhumatoïde juvénile. En France, une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme a été constatée entre 2017 et 2018 (104 cas pour 100 000 habitants en 2018 contre 69 cas pour 100 000 en 2017).
Un labo militaire dans le collimateur


Le centre de Plum Island est situé près de la ville de Lyme qui a donné son nom à la maladie. | DHS

La ville de Lyme, d’où la maladie tire son nom, se trouve à seulement 15 kilomètres d’un laboratoire du gouvernement américain, le Plum Island Animal Disease Center. Ce laboratoire n’a ouvert ses portes à la presse qu’en 1992 et ses activités sont longtemps restées secrètes. En 2002, le contrôle du Plum Island Animal Disease Center est passé du Département de l’Agriculture à celui du Département de la Sécurité intérieure (NHS).

Ce centre de tests biologiques, situé dans l’État de New York et ouvert en 1954, a bien mené des expériences basées sur « la contamination de mouches, de moustiques et de tiques avec des germes biologiques ». Des tiques « biologiquement militarisées » auraient pu s’en échapper vers 1975 et auraient provoqué l’apparition de la maladie qui ne serait pas une simple infection bactérienne.

Cette théorie n’est pas nouvelle. Elle date de 2004. Elle a été reprise dans un livre paru en mai. Kris Newby, un enseignant de la Stanford University lui-même souffrant de la maladie de Lyme, y soutient que la maladie est en fait une expérimentation militaire qui a dérapé.
Les insectes, des alliés

En attendant les résultats de l’enquête parlementaire, les recherches militaires sur les insectes se poursuivent aux États-Unis. Plum Island Animal Disease Center va fermer en 2023 mais les travaux qui y sont conduits se poursuivront à partir de mai 2021 dans un nouveau laboratoire installé dans le Kansas et baptisé National Bio and Agro-Defense Facility (NBAF).


Le DoD s'intéresse aux micro-drones qui peuvent opérer dans des espaces minuscules. | DARPA

Parallèlement, le Pentagone poursuit ses recherches. La fameuse DARPA, la Defense Advanced Research Projects Agency, ne se contente pas de développer des microdrones de la taille d’insecte dans le cadre du projet SHRIMP (SHort-Range Independent Microrobotic Platforms) que conduisent Honeywell International Inc. Automation and Control Solutions (ACS) et la Rutgers University (New Brunswick).

Elle mène actuellement un programme défensif baptisé « Insect Allies » pour développer des espèces capables de combattre d’autres espèces invasives, voire introduites par des terroristes ou des États-voyoux.

Pour la DARPA qui a été accusée de modifier des insectes pour disséminer des virus de façon offensive, « il ne s’agit nullement de créer une nouvelle arme bactériologique, nos buts sont pacifiques et visent à assurer la sécurité alimentaire nationale ». Elle assure que les tests ont lieu dans des espaces confinés, sécurisés et que les « insectes alliés » ne sont pas destinés à être remis en liberté.

Un autre projet de la DARPA vise à implanter des cerveaux d’insectes (!) dans des robots. L’appel d’offres date de janvier 2019 et est intitulé « Microscale Bio-mimetic Robust Artifical Intelligence Network ».

23:00 Publié dans Politique, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyme |  Facebook

01/05/2019

Cycle Jupiter- Neptune (France)

Notes:

Cette fin de cycle jupitérien peut suggérer une remise en question fondamentale des systèmes financiers et sociaux qui détruisent la planète et gardent des milliards de gens dans une survie précaire.
(en liaison avec la conjonction Saturne Pluton et la présence d'Uranus en Taureau)



Avec ce cycle Jupiter/Neptune et le carré décroissant Jupiter/Saturne, il semble possible de prévoir la chute d'Emmanuel Macron qui risque d'entraîner avec lui celle de la Vème République.



Les personnes les plus favorisées par le cycle Jupiter/Neptune de 2022 sont toutes celles qui veulent un monde plus humaniste, plus écologique, probablement davantage tourné vers la mer, l'exploration des fonds marins plus que l'espace.
La fin de la mondialisation économique?

Le monde pourrait se tourner vers une médecine tenant compte de la globalité de l'être (Poisson) alors qu'en ce moment c'est la conjonction technologique qui domine (Verseau).
Avec la conjonction de 2022, on pourrait vouloir donner plus souvent un sens à sa vie, un côté spirituel, désintéressé à son existence.

La prochaine conjonction Jupiter/Neptune se produira en Poissons en avril 2022, cette conjonction ouvre la porte d'une période plus "Poissons", plus humaniste.

La Vème République française est née avec une telle conjonction Jupiter/Neptune, non en Poissons mais en Scorpion.Son destin est lié à ce cycle.Presque toujours, c'est entre le carré décroissant Jupiter/Neptune et la conjonction Jupiter/Neptune qui suit que se sont produits les problèmes majeurs.

D' avril 1968 à septembre 1971 : la révolte de mai 1968 qui amène le départ de De Gaulle en avril 1969.

De septembre 1980 à janvier 1984 : la fin délicate de la présidence Giscard (affaire Bokassa) et l'élection de Mitterrand le 21 Mai 1981, 1er président de gauche de la Vème République.
La conjonction avec Jupiter en exil en Capricorne favorise une grande rigueur au niveau économique.

De septembre 1993 à janvier 1997 : la difficile fin de la présidence de Mitterrand (cohabitation, maladie et décès), avec le retour d'un président de droite, Chirac, en mai 1995.

De septembre 2006 à janvier 2009 : la difficile fin de la présidence de Chirac (maladie, par ailleurs il n'arrive pas à faire élire le successeur qu'il veut, Dominique de Villepin : c'est son ennemi, bien que du même parti, qui est élu, Nicolas Sarkozy, le 16 Mai 2007.

De Janvier 2019 à avril 2022.

Le mouvement des gilets jaunes est une étincelle qui risque d'entraîner des bouleversements beaucoup plus sérieux.

En décembre 2018 ce n'est que l'étincelle de départ d'une révolution de très grande ampleur...
Elle risque de s'amplifier au début de l'année 2019 et probablement de culminer après septembre 2019.

30/03/2019

20 ième

55692798_397833700794791_1241900625545920512_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=3b7d87bbb07e0e28ceef620970c7d254&oe=5D3D06D9

Malgré le déploiement hallucinant des forces de l'ordre, les intimidations, le dénigrement et les interdictions.

 

Sourcé par villes

2000 sur Avignon ou Epinal, cette semaine.

Plus de 3000 à Caen, Montpellier et Marseille, plus de 4000 à St Etienne et Lille.

13.000 à Toulouse et 18.000 à Bordeaux.

Près de 28.000 à Paris.

 

Plus réaliste que le chiffre de 37.000 manifestants pour toute la France donné par le ministère de l'intérieur.

Manipulation supplémentaire: les chiffres qui tournent tout le samedi, repris sans honte par les médias

sont ceux de 14h "5600 manifestants en France dont 1800 à Paris"

(avec... plus de 11945 contrôles préventifs)

56161570_10216395123608724_2984088834255355904_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=5ba3181d2b862f58d713d33cf79833e0&oe=5D3DD85D

 

Récapitulatif:

20 iéme acte,gilets jaunes

Guerre d'usure

23/03/2019

Acte 19, ça continue...

acte19-sacre-coeur-4.jpg

Vidéo du Média

 

 

Chiffres du jour, nombre jaune.

54520064_394738881104273_3032163524185948160_n.jpg?_nc_cat=106&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=b6bb02a27b0f47c78b83d42d49e50cfc&oe=5D4AD438

Le dossier chiffré par ville

"Samedi 23 mars 2019 - Acte 19

Acte XIX - 126 246 Manufestants comptabilisés pour 202 actions recensées.

dont 40.000 à Paris, 21.600 à Toulouse, 10.000 à Bordeaux, 10.000 à Montpellier, 2800 à Marseille.

Mobilisation en hausse (si on exclut la mobilisation de samedi dernier qui a vu la convergence des manifestations pour le climat et des gilets jaunes) par rapport à l'acte 17 (90.469).

Ceci, malgré des semaines de tapage médiatique centré sur les violences et la casse en marge des cortèges, les consignes d'extrême fermeté données aux policiers, il semblerait bien que tout ceci ne suffise pas à faire rester les Français chez eux, simple constat par les chiffres.

  Autre source GJ: gjsciences.com

Les chiffres absurdes du ministère continuent: à 16h 8300 sur toute la France dont 3100 à Paris avec 6825 contrôles préventifs rien qu'à Paris.(Rectifiés à 20h :40500 en France dont 5000 à Paris.)

 

Selon un sondage IFOP: pour 39% des Français, il faudrait une révolution pour changer la situation du pays, tandis que 50% considèrent plutôt qu'il faudrait un programme de réformes(Atlantico). Seuls 3% des Français estiment qu'il n'y a pas besoin de changements.

Et toujours 54% de soutien au mouvement après 18 semaines malgré la propagande de dénigrement systématique et les mensonges systématiques.

 

Sous le sacré coeur...

54799205_440346863371751_2907327228826091520_n.jpg?_nc_cat=106&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=f6232ab8bf53c5fae2c5f0c3251639bc&oe=5D04FF76

18:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acte 19 |  Facebook

22/03/2019

Réponse

54519592_2073525186079689_1600616543215943680_n.png?_nc_cat=106&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=05c5f49d9cafcbeb8bd4305c4cef0b57&oe=5D16E983

Peut-être :
- Une mamie qui meurt d'un jet de lacrymo en fermant ses volets
- Des centaines de mutilés à vie par la répression
- 9 millions de français vivant sous le seuil de pauvreté (dont 3 millions d’enfants).
- 500 accidents du travail mortels
- Près de 10 000 suicides par an.

source

 

 Il y a vraiment mille choses plus tristes.

 

14:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : figaro, kiosque |  Facebook

20/03/2019

Convergence inédite

 

54518886_10216708861746461_2706656993728266240_n.jpg?_nc_cat=101&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=24069594b7b7a76cec06977488d8a00f&oe=5D4EAE0B

Sursaut spectaculaire d'affluence  pour ce 16 Mars du coté des GJ

mais aussi du fait de la convergence avec les marches pour le climat.

Certains ont parlé de "récupération" de la part des GJ

mais c'est faux puisque les organisateurs des deux côtés, que ce soit des cortèges de Gilets Jaunes

(voir ici), ou des cortèges de la Marche du Siècle pour le climat (voir ici),

ont tous deux annoncé leur volonté de convergence avant la mobilisation.

D'ailleurs les organisateurs principaux des Marches du Siècle pour le climat partout en France,

 Alternatiba et Greenpeace,

ont tous deux continuellement revendiqué la convergence tout au long de la journée de mobilisation.

L’organisation des tracés des cortèges a même été planifiée avec cette convergence à l’esprit, avec des parcours joints (comme à Lyon) ou se rejoignant (comme à Paris). Pour le cortège de Paris par exemple, le premier cortège était composé des initiateurs de l’« Affaire du Siècle » et de gilets jaunes dont Priscilla Ludosky et François Boulo. Ces derniers ont par ailleurs pris la parole sur la scène Place de la République en fin de la Marche du Siècle. Scène similaire également à Lyon, où l’on peut voir de nombreux gilets jaunes en tête de cortège.

Les propagateurs de cette fake news de la « récupération » oublient par ailleurs de mentionner que ces cortèges incluaient également d’autres causes comme la lutte contre les violences policères, avec là aussi une volonté de convergence des organisateurs.

Certains ont du mal à comprendre ...

source

 

19/03/2019

Le sanglier jaune (artisan reporter)

Ici et là,  en vadrouille dans l'Ouest... (Guérande, Nantes, St Malo etc...)

 

 

A Paris...  (à voir si vous croyez vraiment qu'il n' y avait  que 10000 personnes sur les Champs... )

avec Florence en guest star. Vidéo recommandée (10mn de vérité).

La colère elle monte...

"Casse impressionnante mais marginale et très ciblée."

Y a qu'ensemble qu'on s'ra plusieurs !  (lol)

Petite bulle

Même sur les médias alignés parfois, en fonction des intervenants,  émergent de petites bulles de vérité échappant à la propagande.

Ici sur les manipulations grotesques du gouvernement pour dénigrer ce mouvement social.

 

Cela dit, il y a une toute petite frange des gilets jaunes qui commencent à  faire plus que "tolérer la violence", même parmi ceux qui la condamnaient clairement en Décembre. A écouter ou lire diverses réactions, certains semblent avoir apprécié la tactique des interventions black blocs qui cassent  mais ne pillent généralement pas ou qui redistribuent dans une sorte de provocation à la Robin des bois et s'en prennent principalement à des cibles symboliques. Il y a un débat là-dessus parmi les gilets jaunes qui a évolué au fil de 18 semaines.

Des manifestants chantaient je ne sais plus où ce samedi à Paris "Les gendarmes détestent la police..."  Ce qui en a fait sourire parmi eux. (Au lieu de "Tout le monde déteste la police", slogan anti-fa peu consensuel.)

 J'ai cru qu'il n'y avait presque pas eu de LBD tirés mais surtout des lacrymos utilisés à foison.En réalité il y a quand même eu 289 blessés dont 62 au LBD (7 à la tête), 11 blessures au visage par des grenades de désencerclement, plus 18 par GLIF4 dont 1 à la tête. (source David Dufresne)

 

Le nombre imposant des manifestants leur a donné  une force inédite , plutôt révolutionnaire qui semble avoir gommé à nouveau les différences gauche-droite et fait basculer le rapport de force aux CRS (qui ont du reculer pas mal de fois devant le nombre).