Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2017

Les accords toltèques

L'auteur Miguel Ángel Ruiz 

miguel-angel-ruiz.jpg

Né d'une mère curandera et d'un père nagual (chaman toltèque), il fait des études de médecine pour devenir chirurgien. Sa vie bascule lors d'une expérience de mort imminente qui l'aurait inspiré à chercher des réponses aux questions de l'existence dans la tradition toltèque.

Son livre, publié en 1997, s'est vendu à plus de 4 millions d'exemplaires.

 

 Les quatre accords:


*Que votre parole soit impeccable.

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d'autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité. Pas de mensonge ni de calomnie.

*Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle.

Vous n'êtes pas la cause des actes d'autrui. Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leurs rêves, de leurs peurs, de leurs colères, de leurs fantasmes. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.

*Ne faites pas de suppositions.

Ne commencez pas à élaborer des hypothèses de probabilités négatives, pour finir par y croire, comme s'il s'agissait de certitudes. Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

*Faites toujours de votre mieux.

Il n'y a pas d'obligation de réussir, il n'existe qu'une obligation de faire au mieux. Votre "mieux" change d'instant en instant. Soyez indulgent avec vous-même. Acceptez de ne pas être parfait, ni toujours victorieux.

 

                                                                           ***

En 2010, en collaboration avec son fils, il a écrit Le cinquième accord toltèque, qui est :

* Soyez sceptique, mais apprenez à écouter Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d'autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce vraiment la vérité ?

 

Les quatre accords toltèques, Éditions Jouvence, traduit par Olivier Clerc, 1999.

 

27/04/2015

Le cerveau est souple...

A lire absolument si vous vous intéressez aux possibilités du cerveau...

9782226240743g.jpg

Résumé : On savait que le cerveau était l'entité la plus complexe de l'univers connu. Mais les nouvelles découvertes démontrent que ses possibilités sont bien plus étonnantes qu'on ne le croyait. Non seulement il est totalement élastique - même âgé, handicapé, voire amputé, il peut se reconstruire, apprendre, inventer - mais aussi totalement social - un cerveau n'existe qu'en résonance avec d'autres : nous sommes neuronalement constitués pour entrer en empathie. La combinaison de ces deux facultés permet de supposer que l'Homo sapiens peut évoluer en changeant lui-même sa structure. Nous avons le pouvoir d'influer sur l'évolution de notre propre cerveau - encore faut-il savoir comment il fonctionne.

Patrice Van Eersel, rédacteur en chef du magazine Clés, aborde ces questions avec cinq spécialistes, tous médecins et chercheurs :


Le neuropsychiatre et éthologue Boris Cyrulnik, qui démontre que la résilience repose sur la plasticité neuronale ;
Le neuropharmacologue Pierre Bustany, qui raconte comment les nouvelles techniques d'imagerie cérébrale ont révolutionné notre vision de la psyché ;
Le psychiatre Christophe André, qui met en pratique les découvertes des neurocognitivistes sur les moines en méditation ;
Le psychothérapeute Thierry Janssen, qui s'interroge sur la médecine d'Orient, peut-être mieux outillée que la nôtre pour comprendre le cerveau.

08/11/2014

Les dessins d'Escher

 

M C Escher est resté dans notre mémoire collective pour ses gravures sur bois et lithographies qui nous suggérent habilement des constructions impossibles, des architectures paradoxales.

Il est aussi connu pour ses pavages , imbrications et combinaisons de motifs qui se transforment progressivement en des formes  toutes autres. 

Ses dessins explorent également la notion d'infini, de mise en abyme, de mouvement perpétuel ou de 3D...

 

Le site de référence :http://mcescher.frloup.com

 

                              La période avant 1939 (voyages et paysages)

avt1937_003.jpg
Rue à Scanno (Abruzzes)
lithographie 627x431
1930
 
 
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La période Pavage
 
 
 
pavages012.jpg
 
 
 
 
pavages013.jpg
 
 
 
 
 
.
 
 
La période des déformations (pavages améliorés)
 
 
remplissageplan003.jpg
 
 
remplissageplan006.jpg
Le soleil et la lune
xylogravure en 4 coul.
252x277
1948
 
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
Le meilleur arrive... Les métamorphoses !
 
 
 
 
 
 
 
 
metamorph001.jpg
Métamorphose I
xylogravure 195x908
1937
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
 
metamorph003.jpg
Miroir magique
lithographie 280x445
1946
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
metamorph006.jpg
Jour et nuit
xylogravure 2 coul.
393x678
1938
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
metamorph008.jpg
Reptiles
lithographie 334x386
1943
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les structures spatiales
 
 
 
 
 
 
infiniperspect002.jpg
Main tenant un miroir sphérique
lithographie 318x214
1935
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
infiniperspect004.jpg
Un autre monde
gravure sur bois 3 coul.
317x260
1947
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
Les illusions et paradoxes
 
 
 
 
dessintricher009.jpg
Belvédère
lithographie 461x295
1958
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
dessintricher003.jpg
Mains dessinant
lithographie 282x333
1948
 
 
 
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bonus:
 
 
 
 
   inclassables008.jpg
Flaque d'eau
xylogravure 3 coul.
240x323
1952
 
 
 
 
 
 
 
 

02/11/2014

Hiroshi Hirata et les samouraïs...

8301970.jpg

Hiroshi Hirata était présent, fin Janvier  2009, au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Maître du gekiga ( forme de manga destiné à un public adulte), il est l'auteur de plusieurs monuments de la littérature nippone comme Satsuma ou Zatoichi .

Satsuma-00182.jpg


 Biographie


Hiroshi Hirata est né à Tokyo en février 1937.
Victime des bombardements, sa famille s'installe à Nara.
À l'époque, le manga ne l'intéresse pas  mais il participe déjà au journal de son collège et admire les illustrations des romans historiques.

hirata.jpg

A 17 ans, il perd son père et doit abandonner ses études pour aider sa famille. Il  travaille alors dans une entreprise d'équipement.
En 58, grâce à un ami , il publie sa première histoire  "Le Sabre tueur d'amour et de haine", puis fait paraître six autres histoires dans ce même magazine.
Un libraire l'incite à lire "Endiguement de Horeki" qui raconte l'histoire du fief de Satsuma.
Cet épisode de l'histoire l'intrigue et le pousse à approfondir des recherches sur l'histoire du Japon.

2072-1.jpg

Il fréquente assidument librairies et bibliothèques...
 En 1965, il part pour Tokyo.
 A la fin des années 1960, le gekiga est à la mode au Japon: deux de ses publications, "Misère de la voie du samouraï"  et "Ecole de sabre kanzashi" rencontrent un nombreux public.

Incident de sakai et autres recits guerriers.jpg


Au début des années 1970, il devient l'incontournable auteur de gekiga, spécialiste de l'histoire du Japon et des samouraïs.

En 69 commence la série "L'âme des samouraïs" ,

obayashi3.jpg

puis en 72 "Épouse à vie"  et "Prêteur de vie" en 1973. 
 
En 1978 son œuvre exposée au Comic Convention de Saint Diego aux États-Unis.

En 1984, après une année de pause (pendant laquelle il exerce le métier d'électricien), il commence une nouvelle série "36 stratégies de Kuroda".

kyudoplanche-2.jpg


 Depuis 1983, il ne cesse de travailler sur de nouveaux projets,
 il signe son autobiographie en 1990, "Histoire d'un père",
et pousuit aujourd'hui son métier de gekiga-ka avec "36 stratégies
de Kuroda" et "Le Nouveau prêteur de vie".

Hiroshi Hirata est aussi un maître calligraphe reconnu.  

4947752629.jpg


   
 
Bibliographie

 
Le sabre tueur d'amour et de haine (Aizô-hissatsuken, 1958)
Zatoichi (1967)
Histoire de Nisha (Nisha-den, 1967)
Rivière de sang (Chishio-gawa, 1967)
Misère de la voie du samouraï (Bushido muzan den,1968)
École de sabre kazashi (Kazashi kenpô, 1968).
L'Âme du Kyudo (Kyudô shikon, 1969)
Épouse à vie (Shimatsu zuma, 1972)
Prêteur sur vie (kubidai hikiukenin, 1973)
Satsuma - l'honneur de ses samouraïs (1977-1982) 6 vol
36 stratégies de Kuroda (Kuroda sanjûroku kei, 1983)
Histoire d'un père (Otôsan monogatari, 1990)
Le Nouveau prêteur sur vie (Shin Kubidai hikiukenin, 1997)

55.jpg

 

Une  interview sur le site "du9":   http://www.du9.org/Hirata-Hiroshi     

 

 

 

 

Japangaspike_expohirata_4.jpg(© Illustration : clan Takeda)
Japangaspike_expohirata_9.jpg(© Illustration : clan Takeda)
 
Japangaspike_expohirata_18.jpg(© Photo : clan Takeda)


Un article sur l'expo d'Angoulême(et photos) sur le site "clan Takeda" http://www.clan-takeda.com/article.php?id=801

20/04/2014

Passes magiques...

source





Passes magiques

Ce concept est tiré des ouvrages de Carlos Castaneda,
qui y a consacré par la suite un livre et une école, sous le nom de Tenségrité.
Pour Don Juan, (le maître, sorcier yaqui, récurrent de ses premiers livres)
les humains sont capables de percevoir l'énergie directement telle qu'elle circule dans l'univers.
Les sorciers des temps anciens nommèrent "Voir" l'acte de percevoir l'énergie directement.
A chaque fois qu'ils le voulaient, ils se percevaient les uns les autres comme de gigantesques sphères lumineuses
(conglomérats de champs d'énergie) d'un diamètre égal à l'envergure des bras étendus.


Le point d'assemblage:
Ils percevaient alors un point d'une luminosité intense, placé à la hauteur des omoplates,
à une longueur de bras de ceux-ci, vers l'arrière: "le point d'assemblage",
parce que pour eux c'est à cet endroit que la perception est assemblée.
Sur ce point de luminosité dont l'emplacement est le même pour toute l'humanité,
les champs d'énergie en forme de filaments lumineux
(et qui constituent l'univers dans son ensemble) convergent par millions.
En convergeant à ce point, ils deviennent des informations sensorielles utilisables par les êtres humains.

Cette transformation était considérée par les sorciers comme un acte de magie pure :
l'acte de transformer, par le point d'assemblage, de l'énergie libre en un monde véritable et complet.
Leur observation renversante suivante fut que le point d'assemblage se déplace
, au cours du sommeil, au delà de sa position habituelle .
Ils découvrirent que plus le déplacement était important,
plus les rêves qui l'accompagnaient étaient bizarres.

Ces sorciers sautèrent alors, depuis ces observations de voir,
jusqu'à l'action consistant à déplacer volontairement le point d'assemblage.
Et ils appelèrent les résultats de leurs conclusions : "l'art de rêver".

Ces sorciers définissaient cet art comme l'utilisation des rêves ordinaires
afin de créer une ouverture vers d'autres mondes
par l'acte de déplacer le point d'assemblage à volonté
et de le maintenir sur cette nouvelle position.
Ils réalisèrent que, à sa position habituelle le point d'assemblage est un point
où converge une portion donnée, minuscule, des filaments d'énergie constituant l'univers,
mais si le point d'assemblage change de position à l'intérieur de l'oeuf lumineux,
une minuscule portion de champs d'énergie différente converge alors à ce point,
ce qui donne comme résultat un nouvel afflux d'informations sensorielles :
des champs d'énergie différents de ceux qui sont habituellement transformés en informations sensorielles,
et ces champs d'énergie différents sont interprétés comme un monde différent.

L'art de rêver:
L'art de rêver devint pour ces sorciers leur activité la plus absorbante.
Au cours de leur pratique, ils firent l'expérience d'états de bien-être et d'aisance physique sans égal
et dans leurs efforts pour reproduire ces états pendant leurs heures de veille,
ils découvrirent qu'il leur était possible de les recréer à la suite de certains mouvements du corps.
Le point culminant de leurs efforts fut la découverte et le développement d'un grand nombre de ces mouvements ,
qu'ils appelèrent des passes magiques.

Les passes magiques:
Les passes magiques de ces sorciers de l'Antiquité mexicaine devinrent leur bien le plus cher.
Ils les entourèrent de rituels et de mystères
et ne les enseignèrent qu'aux initiés dans le plus grand des secrets.
C'est de cette manière que don Juan Matus les a transmis à ses disciples.
Ses disciples, étant les derniers maillons de sa lignée, arrivèrent à la conclusion unanime
qu'entretenir davantage le secret à propos des passes magiques serait contraire
à l'intérêt qu'ils portent au fait de rendre le monde de don Juan accessible à leurs semblables.

Ils ont décidé, par conséquent, d'extraire les passes magiques de leur obscurité.
Ils ont ainsi créé la Tenségrité, qui est un terme appartenant à l'architecture et qui signifie :
"la propriété des structures squelettiques mettant en jeu des éléments continus en tension
et des éléments discontinus en compression
de telle façon que chaque élément fonctionne avec le maximum d'efficacité et d'économie".
Ce nom est des plus approprié car il mélange deux mots :
tension et intégrité ; des termes qui suggèrent parfaitement les deux forces directrices des passes magiques.


castaneda.jpg






18/04/2014

Aype Beven

Aype Beven est un dessinateur de comics.

Ses dessins mettent en scène de célèbres personnages de bande dessinée telle que Catwoman, Batman, Wonder Woman, Harley Quinn ou encore Hellboy. Mais pas seulement...

A découvrir.

 

tumblr_md52hg89td1qg8i80o1_500.jpg

 

 

Baxxie-AypeBeven.jpg

 

 

Aype_Beven3.jpg

 

 

56ea4b9ee652d2f26cf1a488cba50841.jpg

 

 

Kv8ZZmeX_2203142049031.jpg

 

 

tumblr_m3v0fzaLzP1qg8i80o1_1280.jpg

 

 

aype.jpg

 

 

Bevan - Sin City.jpg

 

xoKfPNYC_1410131644571.jpg

30/03/2014

Le colporteur

Roger Chapman parcourt les routes de l'Angleterre à la fin du XVe siècle.

De livres en livres, d'aventures en aventures, il avance en âge, alternant vie de famille et cheminement solitaire...

Ses voyages à pied (balle au dos) ou en chariot, plus rarement à cheval, nous permettent de visiter l'Angleterre de l'époque car il s'y trouve mêlé régulièrement à diverses enquêtes ou énigmes par un espiègle hasard et souvent malgré lui, ou à l'insu de son plein gré.

Entre Londres et Bristol, mais aussi en Ecosse ou en France, il rencontre divers personnages parfois haut placés et connus de l'histoire d'Angleterre.

Kate Sedley (née le 30 juillet 1926 à Bristol) vient de sortir le 22iéme roman de la série depuis 1991 et c'est toujours aussi plaisant:

Mais tant qu'à faire c'est plus agréable de commencer par le début

   LA CAPE DE PLYMOUTH - Kate SEDLEY

      

06/03/2014

Isidore Isou

       

Isidore Isou, de son vrai nom Jean-Isidore Isou Goldstein, né le 29 janvier 1925 à Botosani, en Roumanie, et mort le 28 juillet 2007 à Paris, fut un poète, peintre, cinéaste et économiste français.

Il est le créateur du lettrisme (1945).

Le lettrisme, renonçant à l'usage des mots, s'attache au départ à la poétique des sons, des onomatopées, à la musique des lettres.

Mais son oeuvre la plus connue est surement Le Soulèvement de la jeunesse , paru en 1949,(et dont le vrai titre est Traité d’économie nucléaire) où il met en évidence les véritables forces novatrices qui animent les sociétés humaines...

Il y décrit les notions d'externe/exclu ou interne/inclus (au système) et montre l’apport fondamental des couches externes et exclues de la population qui, pour lui, sont les seules capables d’aboutir à une « révolution créatrice permanente » pratique et spirituelle.