Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2020

Astrologie mondiale, cycles planétaires, indices.

En Astrologie mondiale je me réfère à plusieurs outils:

-"L'homme et les dieux" (une bible en matière de mythologie et d' histoire des religions) mais aussi les autres textes de J-C Pichon qui utilise la symbolique astrologique (en dehors de la technique astrologique à proprement parler). Il étudie en historien les mythologies d'un point de vue cyclique (cycle de précession des équinoxes de 26000 ans et les 12 cycles contenus de 2160 ans)

- Les cycles planétaires popularisés par André Barbault. (planètes lentes prises 2 à 2)
- Les indices de concentrations planétaires étudiés par Henri Gouchon et André Barbault.

J'ai découvert récemment Rigellistar dont la vidéo ci-dessous (sur la concentration planétaire de 2020) constitue en présentation, le meilleur résumé que j'ai trouvé sur ces deux derniers outils d'astrologie mondiale (étudiés et développés principalement par Barbault au départ, puis par beaucoup d'autres).

Excellente vidéo de vulgarisation simple et intelligente.

21/06/2020

Solstice...





Ce solstice a exceptionnellement eu lieu lors d'une nouvelle lune qui était alignée avec l'axe des noeuds lunaires ce qui a donné une éclipse annulaire (visible d'Afrique et d'Asie).

Une couronne visible dans le ciel, à rapprocher symboliquement de cette année du Coronavirus.

eclipse-annulaire-les-images-de-la-lune-masquant-quasiment-tout-le-disque-solaire-direct-1274619593462611968.webp

11/06/2020

Rétrogradation en cours.

La rétrogradation (Saturne Pluton et Jupiter) continue. Pluton et Jupiter sont conjoints.
Le 1er Juillet Saturne reviendra même en Capricorne.
Cela remet toute la période du confinement sur la sellette.
Et en révèlera bien des aspects. Des enquêtes sont en cours.

Pour certains cette épidémie aura été éclairante et source d'éveil pour beaucoup d'autres cela aura été dans sa forme première une épidémie de peur, de docilité, d'abus de pouvoir et de stupidité.
Car elle nous confronte impérativement à toute cette symbolique en nous-même.

On ne sait pas encore quels effets, elle aura à moyen ou long terme.
Mais elle en aura.

Depuis un mois de déconfinement, des études et révélations se succèdent qui achèvent de déconstruire le château de carte du récit officiel de cette fausse pandémie.
Qui n'était qu'une forme de grippe pas si terrible (avec un même niveau de surmortalité), comme on le pressentait.
Et cela en dépit de toute la propagande alarmiste "criminelle" (car elle a contribué à tuer). Spots télé infantilisants. Décrets absurdes. Décisions ridicules.
Les médias ont, en premier lieu, une grande part de responsabilité qu'ils ne pressentent pas du tout. Déni total.
Epidémie très mal gérée par les politiques, très mal conseillés, qui aurait pu faire moins de morts et cela, sans confinement global (Cf Portugal, Allemagne, TaIwan, Corée).
Cf Néosanté. Covidinfos

Voltefaces, incohérences et injonctions paradoxales:
-Les masques inutiles, déconseillés (gouvernement) voire interdits en Mars (par le conseil d'état) et devenus obligatoires en Mai (transport et commerces).
-Pénurie de masques en Février ou Avril mais surplus dès fin mai.
-Les porteurs sains peuvent contaminer les plus fragiles et cela justifie le confinement en Mars mais en Juin l' OMS avoue qu'en fait, les porteurs sains ne sont probablement pas contagieux, ou très faiblement. Et le lendemain démenti embarrassé.
L'OMS nage dans l'incohérence et les mensonges.
-Violentes publications anti hydroxychloroquine intempestives (puis rétractées peu après car biaisées ou frauduleuses). (Cf Lancet) Etudes positives très peu relayées.
-Il est rigoureusement interdit de se réunir à plus de 10, en Mai , les Gilets en savent quelque chose mais les manifestations contre les violences policières racistes sont tolérées fin mai/début juin, émotion oblige! (cf Olivier Demeulenaere: La révolution du masque)

Etc etc.

Bref ils sont tous devenus fous et ne s'en rendent même pas compte. Le virus a sévi mais il ne tue pas plus qu'autre chose, en revanche dans un premier temps, il rend con, docile, lâche, incohérent.
( Cf Tableau des 12 épidémies plus mortelles depuis 1948)


L'alarmisme inconséquent (criminel) des modélisations mathématiques.
J-P Nordmann Contrepoints
L'obs

Les publications scientifiques. Lancetgate ( cf France-soir) Philip Even sur le pouvoir des labos


Le physicien David Mendels >>> Les tests ne sont pas fiables. Malveillance ou incompétence ?

Le Ministère de la santé a homologué une liste de 23 tests le 20 mai dernier, dont la plupart, selon les propres termes, du physicien sont « tout pourris ». Entendez par là qu’ils peuvent diagnostiquer des personnes saines comme étant malades du Covid. Et plus grave, des personnes malades, saines. Sur les 11 tests sur lesquels a travaillé David Mendels, un seul a franchi la barre de la fiabilité selon les critères établis par la haute autorité de santé (HAS) en matière de spécificité et de sensibilité. Pourtant dans la liste finale, la plupart y compris les pires, ont été homologués par le Ministère.







Une ancienne employée de Merck l’avouait déja en 2016/2017 : “l’obligation vaccinale, c’est pour le profit et pas pour la santé publique”


Voir ici.


Rappel sur l'inutilité du confinement. Dr Gérard Delépine pour France-soir


Corrélation entre les taux de financements de médecins français par les laboratoires pharmaceutiques et leurs expressions publiques contre l’hydroxychloroquine. Sorti par Raoult. :o)

103369752_4189298317748747_4826764428197532299_n.jpg?_nc_cat=107&_nc_sid=110474&_nc_ohc=gPwX4BgaDpcAX_q5L92&_nc_ht=scontent.fcdg3-1.fna&oh=c0ae6dfe65270a290c001fa24d4367c3&oe=5F09B8AC


source

12/05/2020

Le schisme de 2020



Depuis Janvier, je défends l'hypothèse que 2020 (symbolisé par le déploiement de la conjonction Saturne/Pluton en Capricorne/Verseau) marque le pic (l'abîme) le plus négatif du siècle, du point de vue des concentrations planétaires (ci-dessous schéma tiré d' André Barbault).

4135518817.jpg



Cela correspond à une grave crise mais aussi et surtout à un changement de paradigme profond entre un monde d'avant matérialiste/capitaliste prédateur/mécaniste et un monde d'après plus orienté vers la spiritualité/écologie/économie plus juste.
(selon une analyse des cycles internes au cycle de précession des équinoxes, inspiré cette fois par J-C Pichon.)

L'épisode épidémique actuel instrumentalisé en pandémie ubuesque nous a révélé au passage un ensemble de projets de contrôles ultra-sécuritaires (initiés notamment par les GAFAN*) dessinant un futur dystopique.

En France, cela s'est cristallisé au travers de la polémique sur l'hydroxychloroquine opposant le Dr Raoult (suivi par la majorité des médecins de ville) aux médecins de plateaux-télé affiliés au labo.
Le premier, serein et rassurant, préconisant un protocole avec traitement déja existant et peu cher, les seconds très alarmistes exposant leur mauvaise foi en essayant de décrédibiliser l'homme et le traitement avec des arguments aussi faux que pitoyables.

Cet épisode illustre à merveille le nouveau schisme opposant:
-d'un coté les tenants du marché des médicaments et des maladies ne cherchant pas à guérir mais leur seul profit et donc contribuant à garder les malades en santé précaire pour leur vendre prestations et produits addictifs.
-de l'autre les tenants de la santé, du soin efficace et de l'empirisme. Naturopathes, homéopathes mais aussi médecins de terrains ou de bon sens comme Raoult refusant les récits mensongers de Bigpharma.

eAInguN.jpg



Or si l'on regarde la précédente conjonction de Saturne/Pluton en Capricorne, on retrouve cette notion de schisme entre les intégres et les corrompus.

C'était en 1518/24 (Capricorne Poissons). Période où l'on a assisté très précisément à la naissance du protestantisme (excommunication de Luther, 1517 à 1521) prônant un retour aux sources et à la simplicité pour protester contre le pourrissement du catholicisme par l'argent (luxe du clergé, trafic des indulgences etc..)

On est bien dans une dualité entre matérialisme (dogmatique et religieux) et spiritualité (empirique), un moment de l'histoire, charnière entre deux saisons.

On retrouve avec Raoult vs "Bill Gates - Bigpharma" , l'opposition Luther vs "Pape Leon X - prélats catholiques".


ob_31d85b_6a00e5508185978833017d3d280332970c.jpg




*GAFAN Google Apple Facebook Amazon Netflix

>>> La dangerosité de l’hydroxychloroquine : une fable politico-médiatique ?

Rétrogradation de Saturne



Ce Lundi 11 mai, à 7h du matin Saturne est redevenu rétrograde jusqu'à fin Septembre.

ce qui sera amplifié par
le 13 mai Vénus rétrograde en Gémeaux
le 14 mai Jupiter rétrograde en Capricorne
sachant que Pluton est aussi passé en mode retro dès le 25 Avril (et ce jusqu'au 4 Octobre).

saturne-retrograde.jpg



En général la rétrogradation signifie que l'énergie planétaire (saturnienne en l'occurence) se retourne vers l’intérieur ou vers le passé.
Or les deux mois de confinement constituaient déja, à l'état pur, une période d'introspection, de recentrage et de privation.

Mai, Juin, Juillet, Aout, Septembre constituent une fenêtre de tir pour relancer une dynamique après l'échec patent du projet de société mondialiste en cours.


On se retrouve dans un genre de carrefour cosmique où le temps suspend son cours et nous permet de revoir nos priorités.
De choisir sa voie, changer de milieu si besoin, et de résister à de funestes projets.


C'est donc une période de correction de trajectoire pour se remettre sur la bonne voie et se remettre en action dans une perspective nouvelle, j'espère plus axée sur la spiritualité créatrice et moins sur la consommation prédatrice.

A suivre...

*


Nouvelles du front: (instructives)

- La “pandémie du coronavirus”, une opération mondialiste au service d’objectifs macabres .
Blog d'Olivier Demeulenaere

-Un confinement douloureux justifié par des chiffres faux.
Blog de Liliane Held-Khawam

-La transformation des sociétés à l’occasion du Covid-19 annonce la militarisation de l’Europe.
Réseau Voltaire

-Le dernier billet de Jean-Dominique Michel (sur son blog).

02/05/2020

Le virus de la résistance

Depuis le 25 Avril Pluton semble reculer dans le ciel et le 11 Mai (jour du déconfinement) ce sera au tour de Saturne.

Cette rétrogradation des deux planètes conjointes (en lien direct avec cette crise paradigmatique de 2020) durera jusqu'en Octobre.

Cela peut correspondre à une remise en cause globale ou partielle du système libéral prédateur, et parallèlement du matérialisme (en médecine, en science, au travers du consumérisme, etc...) en commençant par une critique sévère des mesures extravagantes, archaïques et répressives que la plupart des gouvernements occidentaux (dits "démocratiques") se sont permis de prendre en Mars 2020 au prétexte d'une épidémie assez banale, en instrumentalisant la PEUR.

Cet épisode extravagant pourrait donner lieu à un retour de bâton libérateur en réaction à l'abus de pouvoir ressenti.

C'est en tous cas ce que pourraient laisser penser ces quelques premières réactions politiques, populaires ou judiciaires qui s'annoncent ici ou là.


Discours courageux de Sara Cunial parlementaire italienne en colère contre les mesures prises.
Censuré par Facebook et régulièrement aussi par Youtube.




Même chose en Autriche, où ce parlementaire démonte l'argumentation du pouvoir en comparant avec la Suède qui n'a pas du tout confiné, ni même fermé les écoles, et où la mortalité n'a pas explosé pour autant.




Manifestations populaires en Allemagne (pourtant beaucoup moins confinée et moins touchée).




Le virus de la résistance
par Nicolas Riedl

"À mesure que Corona disparaît, le virus de la résistance pacifique se développe.


Le 25 avril, les germes de la résistance démocratique qui avaient été semés fin mars ont fleuri dans tout le pays. Dans toute l'Allemagne, les citoyens ont marché ou médité pour la Loi fondamentale afin de la défendre contre le pire.

"Mais là où il y a danger, les économies augmentent également!", A écrit Friedrich Hölderlin. Jamais auparavant dans l'histoire de la République fédérale la Loi fondamentale et les droits qui y étaient consacrés n'ont été menacés d'une manière comme celle de nos jours. Ainsi, depuis fin mars, une opposition extraparlementaire s'est développée qui fleurit à l'échelle nationale.

Ce qui a commencé lors d'une petite tournée presque familière à la Rosa-Luxemburg Platz à Berlin s'est entre-temps étendu à toute l'Allemagne. Le virus de la résistance. Résistance de tous les citoyens vigilants qui ne veulent pas retirer en quelques semaines toutes les réalisations qui ont été combattues pendant des centaines d'années. Et certainement pas sous prétexte de vouloir protéger la santé de la population, ce dont le gouvernement semble avoir toujours semblé se soucier face à des dangers bien plus grands.

Les gens se sont donc rassemblés dans presque toutes les grandes villes d'Allemagne pour montrer leur visage pour la Loi fondamentale. En raison notamment des scènes violentes de la dernière démonstration d'hygiène à Berlin, l'ambiance est devenue de plus en plus rude, cette fois, il a été décidé de changer de stratégie. L'agression déjà refoulée entre citoyens avec et sans uniforme, ainsi que la dénonciation croissante par les préposés aux blocages du système, a entre-temps le potentiel de livrer des images inesthétiques et brutales. Ainsi, un certain nombre de participants ont commencé à méditer pacifiquement et publiquement pour la Loi fondamentale avec leurs cartes d'identité autour du cou."

Raoult acclamé par les marseillais



Son interview par BFMTV.

>>> Création du Front populaire, nouvelle revue dirigée par Michel Onfray, réunissant souverainistes de droite et de gauche. Et auquel se joint le Pr Raoult comme auteur. Ici

>>> Très nombreuses procédures judiciaires (Ici)et pétitions en cours contre le pouvoir, partout dans le monde.

>>> Ne pas oublier aussi que ce confinement fut paradoxalement l'occasion de diverses prises de conscience, voire d'éveil.
Aidant peut-être certains à sortir des dogmes du matérialisme scientiste actuel qui cloisonne tout... (Cf Etienne Klein)

Dans une convergence occasionnelle d'intérêts disparates, les lobbies (Gilead, Bill Gates, etc...) les autorités sanitaires (OMS, ANSM, INSERM, conseil de l'ordre des médecins) les médias mainstream et la plupart des gouvernements (Chine, France, Belgique, Danemark, Italie, Espagne etc...) se sont jetés sur cette situation en donnant libre cours à leurs projets et fantasmes les plus inavouables (répression policière sadique, obligation vaccinale, traçage des individus, contrôle des populations, assignation à résidence des manifestants et opposants) allant jusqu'à verbaliser les promeneurs inoffensifs ou interdire plages et randonnées (surveillées par hélicoptères et drones).
Ils sont allés trop vite, trop loin et en cela ils ont dévoilé leurs intentions futures sous-jacentes, suscitant par là-même de multiples réactions devant ce futur maléfique dévoilé.

Internet avec les réseaux sociaux a joué un rôle de contrepouvoir, de débunkage des fake-news officiels (les plus nombreux), de partage d'informations et de connections entre individus.


Ainsi la résistance s'organise.



16/04/2020

Synchronicité des astres... (rétrogradation estivale)

On sait que tout a commencé à prendre forme avec la conjonction Saturne Pluton en Capricorne le 12 Janvier dernier.

Depuis lors ces deux planètes se sont un peu éloignées (6°) et Saturne est entrée en Verseau (le 22 mars).

Le 26 Avril Pluton va interrompre sa marche apparente en avant et devenir rétrograde
De son coté Saturne deviendra rétrograde pour revenir vers Pluton, le 11 Mai. Le jour choisi pour le déconfinement.
Il repassera en Capricorne le 2 Juillet.
Ces deux planètes resteront rétrogrades plusieurs mois (en mai juin juillet aout septembre)
Saturne reprendra très doucement sa marche directe le 29 Septembre et Pluton le 4 Octobre.
Enfin Saturne repassera en Verseau le 17 Décembre (conjointe à Jupiter).

Cette période de double rétrogradation devrait symboliser:
-une période d'interrogation et de bilan sur ce qui s'est passé de Janvier à Avril (leçons à tirer, révélations, comptes à rendre).
-un certain nombre de destructions pour préparer le renouvellement.C'est le moment de se libérer de tout ce qui n'est pas nécessaire pour évoluer vers un autre chemin.

***


La symbolique du confinement est typique de Saturne (emprisonnement, rigidité, concentration, ascèse, approfondissement) avec Pluton conjoint, on sent la présence de forces occultes (le pire: complots de Bigpharma et de la finance ou le meilleur: message et coup de pouce céleste pour une prise de conscience vitale).


>>> Le calendrier astrologique indiquait que 2020 serait la plus sérieuse crise du siècle et l'astrologie ésotérique des cycles précisait qu'il s'agissait d'un changement de paradigme crucial pour passer du matérialisme progressiste des 5 derniers siècles à une période plus ouverte à l'Esprit.

Le capitalisme prédateur (la spéculation ayant remplacé l'investissement) avec son système économique mondialiste (aux industries polluantes) est clairement désigné.
Cette crise le concerne en priorité, l'épidémie banale de Coronavirus a été amplifiée artificiellement et instrumentalisée pour servir de prétexte et d'alibi à la crise économique travestie et retardée par les banquiers en plein déni.
On constate aussi que Bigpharma en profite pour essayer d'imposer sa vision transhumaniste vaccinale sécuritaire/alarmiste (puçage, tracking) , en lien avec une supervision mondialiste "esclavagiste" (OMS, FMI, BRI, FED, la City, etc.).
>>Voir la vision d'un gouvernement mondial "complotant" de Valérie Bugault. C'est le pire futur qu'il nous faut éviter, bien sur.

La vidéo d'hier de Wodarg nous rappelait que le virus corona est toujours présent dans l'environnement comme dans nos organismes et qu'il apparait chaque hiver dans 15% des grippes environ.
Diverses infos semblent indiquer que cette version nouvelle dite covid19 du virus est déja présente un peu partout (80% des cas positifs sont asymptomatiques, et par ailleurs, les tests ne sont valides qu'à 65%).
Science et Avenir relaie cette info dans un article ainsi que la question de l'épidémiologiste Tom Jefferson:
"Ces chiffres suggèrent que le virus est partout. Si ces résultats sont représentatifs, alors nous devons nous demander: Pourquoi nous confiner ?"

D'autres infos recoupées (mais parfois contradictoires) pourraient laisser penser que ce virus covid19 a circulé depuis Septembre 2019 au moins aux USA, en Italie, en Ukraine, en Iran , donc probablement un peu partout.
C'est le propre des virus que de se propager et ils sont généralement assimilés par les systèmes immunitaires.
Les Chinois, en Janvier, l'ont traité comme un tueur et l'ont traqué chez leurs malades (grippes, pneumonies) de la province Hubei (province assez rebelle politiquement, très polluée avec 40000 antennes 5G en Décembre).
Par le biais de ces tests PCR, indirects et vite abandonnés, car trop peu fiables, puis par des radios pulmonaires (peu spécifiques).
Les asiatiques (Corée, Taiwan, Hongkong) ont réussi par la méthode masques-tests-soins à juguler ...
A juguler quoi?
Probablement pas grand chose, ce qui est apparent c'est qu'il n'y a pas eu de panique ni de désorganisation par là-bas.
Ils étaient mieux préparés.
Soit pas d'épidémie, soit la méthode masque-test enraie la peur et rassure. (Peut-être comme la chloroquine à Marseille).
Les médias (mais aussi les réseaux sociaux !) ont relayé et amplifié cette étrange épisode paranoïaque totalitaire en Chine.
Mais beaucoup moins les cas rassurants.
Russie, Afrique, Allemagne, Suède, Asie.
La plupart des pays pauvres semblent mieux s'en sortir que l'Occident et l'Europe de l'Ouest.

Ces médias ont ainsi propagé la peur, voire la panique, en assimilant des morts testés positifs au virus à des morts causés par le virus, ce qui d'après les chiffres officiels n'a lieu que dans 0,8 % à 1,5% des décès.

Cette mystification a été instrumentalisée par divers groupes de pouvoir
(jouant sur les émotions, la peur, la culpabilisation):
-Big pharma, y voyant l'opportunité d'engranger des sommes colossales a tout fait pour faire durer l'épisode infectieux hivernal (refus de la chloroquine, confinement fortement suggéré aux gouvernements, etc...) afin d'avoir le temps de préparer un vaccin/jackpot.Les médecins corrompus ou stipendiés ont défilé avec la plus parfaite mauvaise foi, vu le contexte.
-les gouvernements trompés par leurs conseillers médicaux (pour la plupart achetés eux-aussi par les laboratoires omniprésents) ont profité de l'opportunité d'instaurer un confinement (après les précédents chinois puis italien ) pour faire taire la contestation (maximale en Décembre), réclamer l'unité , la solidarité , faire passer des décrets liberticides (travail, 5G, sécurité, traçage) et tester le degré de soumission des populations (avec les autorisations écrites ubuesques).
-les banquiers et autres décideurs économiques ont participé à ce récit fictif d'une pandémie ravageuse pour faire de cette épidémie le bouc-émissaire de la crise économique , monétaire et financière qui avait déja commencé avant le prétexte de cette pseudo-pandémie.

Cette période de rétrogradation (Mai à Septembre) semble très favorable à l'émergence de nouveaux paradigmes et à la déconstruction des anciens systèmes et dogmes devenus obsolètes. (Pasteurisme, matérialisme, mécanisme, industrie, polluantes, capitalisme spéculatif).
Favorable également à des retours de bâton et effets boomerangs (pour certains qui auront abusé de leur pouvoir).
Le transhumanisme est la prolongation telle quelle de ces anciens dogmes dans le Futur. Ce virus farceur et paradoxal montre à la fois le futur que nous devons éviter (ultrasécurité par la technologie, régime policier infantilisant, vaccination et puce, etc.) et celui que nous pouvons construire (solidarité, ciel pur, créativité, écologie, commerce local).

A nous de choisir...

*

NB Les infos que je relaye ici vont en sens inverse de ce qu'affirme l'Inserm (qui s'est largement déconsidéré durant cette crise) ou l'Imperial College de Londres (ultra-alarmiste et financé par Bill Gates) qui évaluent l'immunité collective (acquise par contact) en France inférieure à 6% (d'après une estimation théorique.Les exemples concrets dont on dispose semblent plus proches de 20 à 40% (divers paquebots, IHU de Marseille, etc.).
Les recherches du Pr Gupta à l’université d’Oxford estiment par exemple que 50% de la population pourrait avoir été infectée et immunisée. A suivre.

Appendice 1:
Le Pr Isaac Ben Israël affirme que quelques soient les mesures prises (confinement ou pas), le nombre de nouveaux cas du virus dans une région atteint un pic après environ 40 jours et décline progressivement pour atteindre presque 0 après 70 jours. Ici
Prétendre constater l'effet du confinement au bout de 40 jours serait en ce sens une "escroquerie" que la réalité des contre-exemples met en lumière (on retrouve pourtant dans ce genre d'affirmation: l'Inserm , l'OMS ou l'Imperial College de Londres).

Appendice 2:
La surveillance en France de la grippe saisonnière par le Réseau Sentinelles en semaine 11 (celle du 9 au 15 Mars) annonce 46% de cas positifs à la grippe Influenza et 5% au Covid19.
La grippe est en phase descendante et le réseau abandonne sa surveillance. Les cas de Covid explosent. Le 17, le confinement est décidé.
Les cas de grippe Influenza , qui ne sont plus recherchés donc plus détectés d'un seul coup, n'ont-ils pas été transférés, confondus et attribués au Covid19 (qui a connu un pic cette semaine précisément)?
Quand tout un système en place "décide", volontairement ou non, consciemment ou non, d'exagérer un phénomène, les biais sont nombreux.

Ajout du 18 Avril:
Chiffres de l'INSEE sur la mortalité en France:
Les chiffres de mortalité comparée pour le premier trimestre de 2015 à 2020.

capture-decran-2020-04-16-a-13-53-04.png



On voit que la mortalité en France durant ce premier trimestre 2020 est la plus basse depuis 2015.
On est loin des 250000 à 500000 décès qu'annonçaient les conseillers alarmistes du pouvoir (Imperial College de Londres, par ex).

20200412_fs_deces_cumules_0.jpg


Cependant pour le mois de Mars à lui seul, il n'est inférieur qu'à 2018.
Cela est surtout du à 2 régions touchées : l'Est et l'Ile de France.
Ailleurs, même en incluant la première semaine d'Avril, c'est calme ou en baisse (pour 29 départements).
- Et même en baisse pour 53 département si on ne considère que la population de moins de 65 ans.

L'INSEE a modifié après coup ses premiers chiffres du 21 Mars au 6 Avril ce qui fait apparaitre désormais une hausse de presque 20% sur 2017 et même 7% sur 2018.
Mais la courbe semble déja redescendre (vers le 6 Avril) après un pic de 2 à 3 semaines, donc cela ne devrait impliquer qu'Avril et ne pas changer grand chose pour les deuxièmes trimestres.
A suivre...

Euro momo stats pour les pays européens (très divers).

>> Neil Ferguson (de l'Imperial college) conseiller ultra alarmiste du pouvoir (Macron, Boris Johnson) escroc a l'origine du confinement. (1/2 million de morts prévus pour la France et pareil pour le Royaume-uni c'est lui.)

08/04/2020

Futurs possibles


Je suis optimiste car c'est, in fine, la stratégie la plus efficace.
Cela n'empêche en rien la lucidité et le réalisme.

Je suis à la fois révolté par cette dérive totalitaire hallucinante, sidéré surtout par le consentement obtenu mais confiant malgré tout dans une issue heureuse à venir, de façon encore imprévisible (mais symbolisée par les bénéfices lmmédiats déja spectaculaires 1).

Nous vivons actuellement le début d'un changement de paradigme*.
Astrologiquement, cela est une absolue certitude à l'échelle du siècle or, dans ce siècle, sur le papier, nous vivons bien actuellement " le moment clef ".
Nous sommes sensés tourner le dos peu à peu au vieux monde, c'est à dire au monde bourgeois capitaliste matérialiste mécaniste déterministe, tissé sur la planète depuis 500 ans jusqu'au mondialisme ultralibéral prédateur des dernières décennies (dans l'idéal: à la pollution, la spéculation, la 5G, Bigpharma, etc.).
D'ici 2024 des orientations pourraient donc clairement aller dans cette nouvelle direction.

Pourtant le futur qui se dessine aujourd'hui (avec le recours injustifiable à des méthodes de dictature, le confinement global en particulier) relève plus d'une dystopie transhumaniste ultrasécuritaire que d'un monde plus ouvert à l'esprit, au respect de la nature et à l'autonomie des individus.
Le corps y est vu comme une machine, une mécanique.Les libertés comme un paramètre ajustable, non essentiel.
L'esprit est nié.
Des hommes intelligents mais athées déclarent que voir un sens (un message) dans une épidémie est une absurdité, une superstition archaïque, que tout cela n'est que le produit du hasard.
C'est justement ça le souci, le concept desséché que l'on doit dépasser: cet aveuglement face au sens et cette "religion" du hasard.

Contrairement à l'article que je relaie ci-dessous, je ne crois pas que les bénéfices écologiques de la crise actuelle (et du confinement) relèvent d'une vision superficielle, je pense qu'ils sont consubstantiels à cet épisode planétaire et ont valeur d'exemple, de ce vers quoi pointe le doigt. Qu'ils sont des germes semés dans l'imaginaire collectif et vont faire leur chemin de façon paradoxale.

Je ne sais pas comment pourra émerger concrètement, cette sortie positive alors qu' on voit fleurir, ici ou là, le zèle sadique de certains policiers pour faire appliquer des mesures ubuesques, la collaboration, une solidarité de pacotille, la culpabilisation, la délation ou la résignation, comme autant de pousses vénéneuses.
En parallèle, la prise de conscience grandit malgré tout. Un certain éveil. Et c'est ce degré de conscience en hausse qui pourrait provoquer de façon inattendue les corrections de trajectoire, faire bifurquer certains choix et renverser la dynamique que certains pouvoirs en place (trop confiants) essaient d'orienter vers Bigbrother et l'ultrasécuritaire.

Ci-dessous l' article (de Reporterre) dont je partage (au premier degré) le constat alarmant, même si je persiste à penser que ce n'est qu'un mauvais moment à passer (voire peut-être même le premier d'une série, jusqu'en 2022 ou un peu plus).
Ceci dépendant, je crois, de la rapidité de la prise de conscience.

Ce qui se joue dans les esprits et sur le terrain c'est juste de quoi sera fait le futur de la planète.
Vivre dans un monde ultrasécurisé , aseptisé et technologique, sans liberté réelle, ou résister et bifurquer vers autre chose à définir et à créer.


* Les ultralibéraux et les transhumanistes parlent aussi de changement de paradigme, mais ce n'est pas le même, c'est l'inverse.A mon sens, une hérésie historique, une chimère non viable, un cauchemar.


***


Le monde qui vient n’a rien d’une utopie, c’est un cauchemar

27 mars 2020 / Michel Lepesant

arton20074-ef942.jpg?1585299478

« Ce qui est en train de se passer est une expérimentation totalitaire dans laquelle la fin affichée – “sauver des vies” – justifie tous les moyens », écrit l’auteur de cette tribune. Alors que le confinement dure et que la pandémie perdure, ce qui vient n’est « ni l’insurrection ni la grève générale, c’est une dystopie ».
Michel Lepesant est « (p)artisan de la décroissance ». Il anime le blog Décroissance, où va-t-on et est l’auteur de Décroissances, où va-t-on ?, aux éditions Utopia, 2013.

ml_2-145x170-4c4ff.jpg?1517613391

Michel Lepesant.

Une analyse superficiellement écologiste pourrait trouver dans cette pandémie des raisons d’espérer : réduction des transports inutiles (tout particulièrement aériens), prévision d’un ralentissement de la croissance et donc prévision d’une baisse des pollutions (par exemple, la chute de l’activité en Chine a diminué en février les émissions de gaz à effet de serre de l’équivalent de la production annuelle des Pays-Bas)…

Une analyse superficiellement critique pourrait même se réjouir que le confinement va donner à chacun le temps et l’occasion de se poser la question du sens réel de la vie qualifiée « auparavant » d’ordinaire, au point peut-être de se mettre à espérer déboucher sur une critique réveillée du consumérisme quotidien : rien de plus bizarre aujourd’hui que de consacrer quelques minutes à regarder des publicités télévisées dont les contenus si peu « essentiels » sont si évidemment en décalage avec la situation vécue.

On pourrait même croire, à écouter par exemple Sibeth Ndiaye évoquer « un changement de paradigme », que ces temps de crise sont en train de fournir la preuve « par le fait » qu’un changement de cap est possible. Mais quand le premier exemple concret qu’elle fournit est celui d’une relocalisation de l’industrie automobile des pièces détachées, comment ne pas penser qu’on part de très loin... et qu’aucun horizon d’utopie ne semble en réalité se profiler.

Ce qui est en train de se passer est une expérimentation totalitaire


Tout au contraire, ce qui vient n’est ni l’insurrection ni la grève générale, c’est une dystopie. Au 19e siècle, les socialistes les plus utopiques voyaient dans les expérimentations minoritaires les semences de la transformation sociale.

Mais ce qui est en train de se passer est une expérimentation ni minoritaire, ni majoritaire, mais totalitaire, dans laquelle la fin affichée – « sauver des vies » – justifie tous les moyens. Quand on se souvient à quel point dans les temps précédents le gouvernement français a déjà fait preuve d’insensibilité, on peut s’attendre à ce que la suite lui donnera tout le temps d’accentuer sa violence économique, sociale et politique.

C’est la dystopie économique qui vient : trop tard pour réviser une politique antérieure (RGPP) qui aujourd’hui – par faute de moyens – détermine une stratégie d’improvisation. C’est même l’occasion, sinon l’aubaine, pour accélérer les processus de dématérialisation des activités : télétravail, téléconsultation, la culture en 1 clic, la web-école… Que penser d’une société qui maintient le « travail » tout en interdisant de partir en vacances ?

enfant-2.jpg

C’est l’occasion, sinon l’aubaine, d’accélérer les processus de dématérialisation des activités.
La dystopie sociale s’installe sous le nom de « distanciation sociale », car c’est d’isolement individuel qu’il s’agit. Et en traitant aujourd’hui d’« imbéciles » les réfractaires au confinement, Castaner continue dans cette logique sociocidaire de la réduction de toute responsabilité à sa seule dimension individuelle que toutes les réformes récentes du gouvernement tentent d’imposer : de la réforme des retraites à celle des lycées, en passant par la réforme de l’assurance-chômage… Que penser surtout d’une société qui ne semble capable de penser le confinement que sur le modèle de l’emprisonnement (il va sans dire que c’est évidemment dans les lieux d’enfermement que les situations sont les plus inhumaines : prisons, Ehpad…) ?

La dystopie politique se renforce quand se multiplient ces listes qui inventorient les lieux, déplacements, activités, comportements autorisés : tout ce qui n’est pas permis devient interdit. Que penser d’une société dans laquelle cette inversion du permis et de l’interdit semble ne susciter aucun débat public ? Et après ?

Bien loin des scénarios d’effondrement ou de décroissance choisie, comment ne pas constater qu’après 2001, 2008, chaque crise a été l’occasion d’une accélération des formes les moins humanistes de la vie en commun ? Comment osent-ils ? Mais « ils » oseront. Et « nous » que ferons-nous ?

Après la crise, viendra le temps des factures. Qui peut croire qu’un seul gouvernement dans le monde en profitera pour imposer un prélèvement sur les plus grandes fortunes ? Par exemple, de façon « exceptionnelle », sur cinq ans, un prélèvement de 20 % sur les patrimoines au-delà d’un milliard d’euros : faisons au moins le calcul, histoire de rêver. Mais qui peut croire qu’à l’occasion de la pandémie, c’est l’utopie qui viendra ? Et pourtant nous devons l’espérer.

source Reporterre



***



Nouvelles du front, liens intéressants.


-La dernière vidéo de Raoul, pardon du professeur Raoult.

-Le blog de Liliane

-G Delepine contre le confinement dans Agora-vox

-Le live de Casasnovas. >>> Sur le confinement.

-Histoire de masques.

-Passage en force de la 5G (pétition)

-Falsification des chiffres (Dr Bukacek USA)

-Dr Wolfang Wodarg décrit la mystification

- Insee comparaison mortalité mars 2019/2020

-la suite des 12 étoiles de Néo santé (7 à 9)

ajout du 15 avril : - la fin des 12 étoiles.