Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2013

Shlomo Sand

Shlomo Sand (né en 1946 à Linz en Autriche) est un historien israélien spécialisé dans l'histoire contemporaine et professeur à l'Université de Tel Aviv depuis 1985.

Shlomo-Sand.jpeg

Il porte un regard pénétrant, "non aligné" et donc éclairant sur la notion délicate de "peuple juif", religion juive, ethnie juive et de judéophobie (terme qu'il préfère à l' antisémitisme).

Peut-on être un juif laïc?

Il émet aussi des critiques argumentées contre la "solidarité automatique" à l'intérieur d'identités "fabriquées".

***

Ainsi, en 2008, il a publié Comment le peuple juif fut inventé.

L'ouvrage est une étude de la construction nationale israélienne par le mouvement sioniste et défend l'idée que cette construction s'est appuyée sur un récit fondateur mythique, faisant des populations juives un peuple, uni par une même origine et possédant une histoire nationale commune, remontant à la terre d'Israël.

Sand nie la réalité de cette origine commune, mettant en avant l'importance des conversions dans la constitution des populations de confession juive. D'autre part, pour lui, jusqu'à l'avènement du sionisme, ces populations ne se définissaient qu'à travers leur appartenance religieuse en commun et ne se percevaient donc pas comme un peuple.

(source wikipédia)

 

En mars 2013, il fait paraître un nouvel ouvrage Comment j’ai cessé d’être juif dont il explique le thème sur la quatrième de couverture : « Supportant mal que les lois israéliennes m’imposent l’appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d’apparaître auprès du reste du monde comme membre d’un club d’élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif. »

 

Un entretien  intéressant avec pas mal d'humour, sur ces sujets étrangement sensibles concernant l'identité/nationalité juive.

 

le monde des religions

09/05/2013

Slogans...

En mai 68, dans les tracts comme sur les murs des facs, des usines ou dans la rue, slogans et graffitis se sont multipliés contribuant à donner une image libertaire et libératrice de ce mouvement (libération de l'expression, du désir, de la créativité):

 

À bas le vieux monde!


Arrêtez le monde, je veux descendre !


Ayez des idées...

 

Aimez-vous les uns sur les autres


Consommez plus, vous vivrez moins.


Cours camarade, le vieux monde est derrière toi !


Dessous les pavés c'est la plage...


Élections pièges à cons!


Être libre, c'est participer.


L'état c'est chacun de nous


Il est douloureux de subir les chefs, il est encore plus bête de les choisir.


Il est interdit d'interdire !


Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n'empêcheront pas la venue du printemps


L'imagination prend le pouvoir


Je participe.Tu participes.Il participe.Nous participons.Vous participez.Ils profitent.

 

Je ne veux pas perdre ma vie à la gagner


Jouissez ici et maintenant


L'action ne doit pas être une réaction mais une création


Mes désirs sont la réalité


Ni robot, ni esclave


Nous ne voulons pas d'un monde où la certitude de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui.


On ne revendique rien, on prend


Oubliez tout ce que vous avez appris.  Commencez par rêver


La poésie est dans la rue


Prenez vos désirs pour la réalité


La révolution, c'est une INITIATIVE


Seule la vérité est révolutionnaire.


Soyez réaliste, exigez l'impossible !


Tout pouvoir abuse.  Le pouvoir absolu abuse absolument.


Tout ce qui est discutable est à discuter.


Fermons la télé, Ouvrons les yeux!


La beauté est dans la rue.


La police vous parle tous les soirs à 20h.

 

 En lire plus ici

ou là

 

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

 

Depuis, les graffitis et slogans, créatifs, provocateurs, cinglants ou humoristiques ont rivalisé  d'inventivité sur les murs ou les pancartes  un peu partout,

prenant part éventuellement ici ou là aux arts de rue...

(au fil du quotidien ou lors de mouvements protestataires):

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

 

slogan,mai 68,tags

“La télévision fait de la mort un spectacle, de la femme un objet et de la politique un cirque”

 

slogan,mai 68,tags

 

01/05/2013

Clouscard: le concept libéral-libertaire

Michel Clouscard est un sociologue et philosophe marxiste, né en 1928 et mort en 2009, dans le Tarn.

capitalisme,libéralisme,libertaires,clouscard,libéralisation,jouir sans entrave

 

Il a notamment forgé le terme et concept de  "Libéral-libertaire" qui apparait vers 1972 et dans son livre "Néofascisme et idéologie du désir".

Libéral et libertaire ne représentent dans cette optique que les deux aspects, recto-verso, d'un même courant, axé sur le désir individuel.

Il a critiqué le mouvement étudiant de mai 1968 en l'analysant comme une contre-révolution libérale se cachant derrière  une poussée (de déconstruction) libertaire.

Une déconstruction de la société d'alors rendue nécessaire pour permettre le passage d'un "système" capitaliste industriel vers un ultralibéralisme débridé à la conquète de nouveaux marchés dans une société de loisir consumériste et permissive.

L'essor d'un tel monde libéral (celui où nous vivons désormais) du libre échange et de la mondialisation ne pouvant se faire qu'au prix de progrès sociétaux, et de libertés individuelles bien spécifiques. (Plus sexuelles et ludiques que politiques.)

Le sociétal remplaçant  et cachant la carence d'une vraie évolution sociale.

La permissivité servant de monnaie d'échange pour déguiser l'oppression économique des classes moyennes et ouvrières en une nouvelle société du "jouir sans entrave".

Ces deux notions  libéral-libertaire  et social-sociétal apparaissent de plus en plus souvent utiles pour décrypter l'actualité, et essayer de comprendre ce qui se cache derrière ce que certains essaient de nous faire prendre pour La réalité, économique et sociale.

 

NB: A mettre en relation avec la façon dont l'industrie du tabac a proné dès 1929 l'émancipation des femmes pour s'ouvrir un nouveau marché.

Comment faire fumer les femmes

23/02/2013

Mission secrète...

 

Une navette spatiale militaire américaine sans équipage tourne au dessus de nos têtes depuis le 11 Décembre 2012.C'est son troisième vol depuis 2010.

Boeing_X-37B_after_ground_tests_at_Vandenberg_AFB,_October_2007.jpg

Dans quel but?

Mystère et boule de gomme...

Officiellement  ce "Boeing X-37 Advanced Technology Demonstrator" est un prototype  développé par la NASA depuis 1999 afin de mettre au point de nouvelles technologies (pour les décollages orbitaux et les rentrées atmosphériques) et de préparer le remplacement de la navette spatiale américaine.

En fait, les missions (de plusieurs mois) que pourrait remplir le X-37 au service de l’armée de l’air ne sont pas connues car le projet est classé confidentiel TOP SECRET depuis 2010. Il pourrait servir dans la lutte contre les satellites hostiles.

Ou participer activement à l'espionnage américain.

 

En savoir plus, et encore

16/06/2012

Carte du monde des richesses

Ou plus précisément des revenus moyens par habitants...

par région et zone géographique et non par pays...

 

De - de 1000 $ en marron jaunâtre (Afrique, Asie)  jusqu'à + de 12000 $ en bleu clair (Europe,USA, Canada, Japon,Corée sud, Australie, Arabie)

riches,richesse,revenus moyens,mappemonde,carte

08/06/2012

Les drones

Entendu hier 7 Juin sur France-info:

"Portrait d'un redoutable tueur en série... (le maître des drones)

Il n'a qu'une obsession : liquider. En presque quatre ans, il a déjà des dizaines de morts sur la conscience, sans doute plus. C'est un tueur redoutablement intelligent et organisé : avant de choisir une cible, il l'étudie soigneusement, et même dit-on avec un soin maniaque.

Ce psychopathe suit toujours le même rituel macabre : sur son bureau, il étale un jeu de cartes, on les appelle "les cartes de baseball". Sur chacune de ces cartes qui sont en fait des fiches, une biographie plus ou moins détaillée, une photo. Le bureau sur lequel sont posées ces fiches mortelles n'est pas n'importe quel bureau, il est sans doute ovale, le tueur s'appelle Barack Obama." .../...

"A la fin du processus, avec son jeu de "cartes de baseball", c'est Barack Obama qui a le dernier mot et qui désigne ceux qui entrent sur la "kill-list", la liste des cibles, ceux qui doivent mourir. A ce moment-là, des drones décollent à l'autre bout du monde, en Afghanistan, au Yemen ou en Somalie. Le dernier vol mortel d'un drone, au début de la semaine, a fait une quinzaine de morts, dont le numéro deux d'Al-Qaïda."

D'après le livre "Tuer ou capturer", de Daniel Klaidman, journaliste d'investigation réputé qui est aussi l'un des meilleurs spécialistes  américains du terrorisme.      

 

Edit le 8/6

Polémique :  Les révélations du New York Times sur les assassinats ciblés de militants islamistes et les cyberattaques contre l'Iran ont déclenché une violente polémique à Washington, où la Maison-Blanche pourrait être amenée à rendre des comptes sur ces fuites censément «orchestrées» pour faire apparaître Obama comme un "dur, courageux et impliqué" en cette période préélectorale (et ce, au mépris de la "sécurité" nationale US).        

 

                          

        

27/05/2012

Palomares...

L'Incident nucléaire de Palomares...

Le 17 janvier 1966, deux avions américains se sont percutés lors d’un ravitaillement en vol, et crashés au-dessus de Palomares, en Espagne.Sept membres d'équipage périrent, quatre autres purent sauter en parachute.

espagnePalomaresBoeingB52_BoeingKC135PhotoUsGovernment460.jpg


L’un de ces avions était un bombardier nucléaire B-52G équipé de quatre bombes atomiques à hydrogène.

Les autorités américaines ont, un temps, tenté de dissimuler l’affaire, mais les témoins de l’accident étaient trop nombreux . Rapidement , citoyens, journalistes et gouvernement espagnol ont fait pression pour que l’affaire soit réglée avec transparence.

Des quatre bombes thermonucléaires que transportait le B-52:

-l'une est retrouvée intacte au sol, près de Palomares,

-deux autres, tombées également non loin de Palomares, ont été détruites par la déflagration de leur explosif conventionnel servant d'amorce à la réaction nucléaire. Par miracle  (ou grâce à un système de sécurité ? on ne sait pas trop...) , cette réaction ne s'est pas produite. Ouf!

Néanmoins, plusieurs  kilos de plutonium hautement radioactif ont été dispersés. (Quelque 1.400 tonnes de terre contaminées ont été expédiées pour retraitement aux Etats-Unis.)

-la quatrième tombée en mer sera retrouvée intacte après deux mois et demi de recherches par 870 m de fond...

Palomares_H-Bomb_Incident.jpg

La quatrième bombe, perdue puis retrouvée au large des côtes.

 

 

nucléaire,incident,bombe,atomique,contamination,b52.

Baignade très médiatisée du ministre espagnol de l'information et de l'ambassadeur américain dans les eaux concernées ...

 

Aujourd'hui, près d'un demi-siècle après ce qu'on a appelé officiellement "l'incident" nucléaire de Palomares, la décontamination de cette localité n'est pas résolue. Elle fait encore l'objet de réclamations diplomatiques espagnoles révélées en décembre dernier par WikiLeaks via le quotidien madrilène El Pais. Selon ce journal, le ministre des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos  envoyait le 14 décembre 2009 à la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, un câble confidentiel pressant les Etats-Unis de s'impliquer dans la décontamination définitive.


Autre conséquence tardive, après 45 ans : depuis le 1er février 2011, la Force aérienne des Etats-Unis (US Air Force) ne peut plus ravitailler en vol ses avions au-dessus de l'Espagne.

 

 Si vous pensez que ce genre d'accident est rare, prenez le temps d'aller voir la liste des accidents nucléaires...

(25 "incidents" environ avec des avions armés en service, sans compter, bien évidemment, tous les autres, dans des centrales ou lors d'essai...)  

Il n'y a pas que Tchernobyl, Three Mile Island ou Fukushima. 

 

 

14/05/2012

Le manifeste des économistes atterrés...

Le Manifeste d'économistes atterrés est un manifeste créé par un groupe d'économistes  qui, après la crise dite des subprimes sont atterrés de voir que rien n'a changé dans les discours soutenant le libéralisme en économie ni dans les politiques économiques qui ont conduit à cette catastrophe.

Philippe Askenazy:

« Nous étions très surpris après l'effondrement de Lehman de voir qu'on en était revenu deux ans après aux mêmes modèles qui avaient conduit le système au bord de l'effondrement. La sphère financière, sauvée par les États, imposait à nouveau des réformes structurelles, des ajustements brutaux aux populations. Toutes ces mesures ont été prises sans réflexion, sans mesurer les risques, sans remise en cause »

 

Le manifeste d'économistes atterrés est en ligne sur leur site...

On y trouve aussi de nombreuses vidéos explicatives.

"L’Europe s’est construite depuis trois décennies sur une base technocratique excluant les populations du débat de politique économique. La doctrine néolibérale, qui repose sur l’hypothèse aujourd’hui indéfendable de l’efficience des marchés financiers, doit être abandonnée. Il faut rouvrir l’espace des politiques possibles et mettre en débat des propositions alternatives et cohérentes, qui brident le pouvoir de la finance et organisent l’harmonisation dans le progrès des systèmes économiques et sociaux européens."

etc...