Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2021

Quelques clefs sur l'imposture sanitaire...



Pas d'accord avec tout mais cette analyse de la façon dont les études soi-disant scientifiques sont tronquées et détournées est bonne à connaître...
La tromperie est manifeste.


10/03/2021

La révolution d'un seul brin de paille ...



330px-Masanobu-Fukuoka.jpg




Masanobu Fukuoka , né le 2 février 1913 à Iyo et mort le 16 août 2008, est un agriculteur japonais, connu pour son engagement en faveur de l'agriculture naturelle.
Microbiologiste de formation et spécialiste en phytopathologie, il travaille au Bureau des Douanes de Yokohama, à la Division de l'Inspection des Plantes. Rapidement, il commence à douter des progrès apportés par l'agriculture scientifique (dépendante du travail de la terre, des engrais et des pesticides chimiques), et démissionne de son poste. Il décide de retourner sur la ferme de son père, sur l'île de Shikoku.
Dès lors, il consacre sa vie à développer une agriculture plus conforme à ses convictions, qu'il qualifiera d'agriculture naturelle.

34113-les_quatre_principes_de_lagriculture_sauvage_par_fukuoka.webp



"Masanobu Fukuoka a compris que nous ne pouvions pas isoler un aspect de la vie d’un autre. Quand nous changeons la manière de faire pousser notre nourriture, nous changeons notre nourriture, nous changeons la société, nous changeons nos valeurs. Ce célèbre agriculteur japonais a choisi la simplicité en imitant la nature et en repoussant la technologie. En partant du principe que l’homme ne connaît rien et ne peut pas créer plus belle oeuvre que la nature, il travaille en laissant agir et pas en voulant tout contrôler. Le but est de nous rappeler notre propre place dans l’ordre des choses."




Petit livre essentiel, très simple à lire, une bouffée d'air pur et de poésie. Une indication de la bonne direction dans la situation ubuesque et despotique actuelle.


9782844456243_internet_w290.jpg


28/01/2021

Carré Taureau Verseau


La pleine lune en Lion de cette semaine (ce jeudi) devrait renforcer encore le coté contestataire potentiellement violent que symbolisent les divers carrés entre Taureau (Mars sur Uranus) et Verseau (Saturne, Soleil, Jupiter).

On peut déja constater des mouvements de révolte (Danemark, Pays-bas, Israël, Espagne, Liban, etc..) contre la dictature sanitaire délirante (qui n'en finit plus de se ridiculiser aux yeux de la postérité).

La presse alignée en témoigne
Ouest France : Covid-19. « Nous nous dirigeons vers une guerre civile » : en Europe, le ton monte contre le confinement.

Les Echos :Troisième nuit d'émeutes aux Pays-Bas pour protester contre le couvre-feu.

ainsi que les réseaux sociaux:
COVID19 : au Danemark , aux Pays-Bas ou en Espagne , le durcissement des restrictions fait monter la colère. Tweeter ici et là.

En Italie de nombreux restaurants ont rouverts de force ou clandestinement(Ici Ici )et le président a du donner sa démission.

Aux Etats Unis aussi ça chauffe... (Le point)

Episode quasi révolutionnaire encore, en Inde, pour d'autres raisons assez proches.
"Après 60 jours de siège de la capitale par près de 300 000 paysans (en soulèvement contre les lois agricoles qui liquideraient la petite propriété paysanne),ce sont près de 200 000 tracteurs et probablement plus de 1 million de paysans et leurs soutiens ouvriers et citoyens qui sont entrés dans la capitale le jour de la fête nationale indienne sous les applaudissements de la foule à Delhi." (cf)
Vidéo des émeutes qui ont suivi avant la prise du "Fort Rouge"...
Plus d'infos.

En France, si 83% approuvaient un premier confinement il y a un an, ce n'était plus que 67% en Novembre et ce serait 52% en ce début d' année (Elabe).
Francis Lalanne lance un appel à démettre Macron de ses fonctions. :o)
Le Pr Raoult s'en prend au conseil de l'ordre et au ministre qui n'est que de passage. (Ici) (ou)
De plus en plus de médecins et citoyens osent s'exprimer et contester. (Exemple)
Les gens en ont gros.

Quelques tribunaux européens jugent le confinement ou l'obligation du masque inconstitutionnels. (ici)

Contraint par une décision judiciaire, Facebook s'est même excusé aujourd'hui d'avoir censuré les publications mentionnant l'efficacité de l'HCQ.

En revanche les députés français de LREM viennent de dissoudre la commission d’enquête sur le Covid, sans honte.

Et les médias dans l'ensemble continuent de soutenir le récit fictif officiel et de maintenir l'idée fausse d'un danger toujours menaçant.
La succession des mesures stupides, inutiles (voire délétères) et liberticides, a entretenu et amplifié un lourd climat anxiogéne (qui était de toute façon pré visible sans cela dans la conjoncture astrologique) ce qui, en soit, provoque des morts.
(La peur tue à court terme les plus fragiles, c'est un fait peu relayé difficile à chiffrer précisément mais clairement établi.)
Elles ont probablement prolongé cette banale épidémie en l'exagérant artificiellement (chiffres bidonnés, critères modifiés, tests sans valeur fiable) ou mécaniquement (en interdisant ou dénigrant tous les traitements et soins existants pour privilégier une vaccination illusoire) (mutations favorisées possiblement par le remdesivir, ou le plasma, voire les vaccinations?).

Un des scandales les plus importants (nombreux en 2020) ayant consisté à attribuer au Covid des morts dues à de toutes autres causes par le biais des tests PCR manipulables à souhait.

D'ailleurs la légère surmortalité de 2020 semble due à la génération du baby-boom rentrant dans la classe d'age des +70 ans ( plus à risque) et non au Covid.




Mais cette situation abracadabrante et criminelle peut être interprétée positivement avec du recul comme la façon de faire évoluer les consciences, donc de changer le futur à moyen terme en prenant en compte le degré d'asservissement de la population hélas globalement consentante, devant l'évocation d'une "nécessité scientifique". Référence scientifique totalement factice, en réalité, puisque les meilleurs scientifiques ont été censurés et qu'on a laissé parler les plus corrompus ou les plus dociles, au service d'une idéologie "scientiste" dogmatique dépassée, et/ou des laboratoires.

« Toute crise majeure est une chance. Parce qu’elle brise un continuum. Et qu’elle ouvre une lucarne dans le mur circulaire de nos habitus cimentés à la résignation et au déni. Une lucarne qui peut vite devenir fenêtre, puis portes sur un futur à désincarcérer. »
Alain Damasio
(Texte entier.)

Le mois de Février est une fenêtre d'opportunité (astrologiquement propice) pour résister à ce qui est déja une semi dictature bien en place (sous couvert de provisoire sans cesse renouvelé), une ploutocratie gouvernée par diktats de milliardaires et d'experts technocrates autoproclamés, partageant une idéologie progressiste transhumaniste matérialiste qui va à l'encontre du sens de l'histoire et qui résiste donc au vrai changement par l'absurdité ou le délirium, (tout en nous en rapprochant peut-être indirectement par la bande).

Sinon il faudra tenir encore quelques mois, voire 2 ou 3 ans avant que tout cet édifice de mensonges ne s'écroule.

Ajout du 29:
- Poutine a levé les restrictions sanitaires et les russes reviennent à une vie normale.
- Contrairement aux déclarations officielles, le vaccin perd encore de sa crédibilité. Ainsi en Israël , avec le taux de vaccinations le plus élevé ( à plus de 30%) le nombre de morts a augmenté vers des records jamais atteints.Même chose au Portugal. Les risques du vaccin semblent se confirmer.
- Macron renonce au 3ième reconfinement (probablement devant la peur de l'insubordination montante). Castex n'annonce qu'un renforcement symbolique du couvre-feu et des contrôles aux frontières.
- Signée du professeur et épidémiologiste John Ionannidis (probablement le meilleur épidémiologiste mondial), une récente étude de Stanford souligne que le confinement et la fermeture des lieux culturels, bars et restaurants n’a été d’aucune utilité. Il n’aurait pas eu d’impacts sur le nombre de cas de contaminations et c’est même tout l’inverse. (Ici)

Ajout du 30:
La résolution 2361 adoptée le 28/1 par le Conseil de l’Europe stipule en articles 7.3.1 et 7.3.2 que la vaccination ne devra PAS être obligatoire et que personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres, pour se faire vacciner, si il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement.
L’article 7.3.2 stipule que personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison des risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner.
Dommage que les décisions du conseil de l'Europe ne soient pas contraignantes.

24/12/2020

Grippe et Coronavirus...

La baisse de la mortalité par la Grippe cette année, le lien entre vaccination grippale et pics épidémiques du Corona, tout cela suscite des interrogations légitimes...

Article de NéoSanté du 23 Décembre 2020

Où est passée la grippe saisonnière ? Le covid-19 a-t-il chassé cette année l’infection respiratoire à virus influenza ? Cette question, nous l’avons posée dès le printemps en remarquant que les signalements de maladie grippale, déjà peu nombreux en hiver, avaient piqué du nez juste avant que le fléau coronaviral n’entame son irrésistible ascension statistique. En France comme en Belgique, les instances sanitaires ont même cessé de surveiller les virus grippaux tant leur présence devenait anecdotique à mesure que le sars-cov-2 leur volait la vedette. Aujourd’hui, il appert que les deux particules n’ont pas circulé de concert et que l’une a largement supplanté l’autre. Selon Santé Publique France, la grippe annuelle a causé de janvier à décembre 3.680 décès dans l’Hexagone alors que son bilan macabre oscille généralement entre 10.000 et 15.000 morts. L’épidémie a été remarquablement plus courte et moins meurtrière que d’habitude. Parce que la coque vide a été remplie de grippes et pneumonies classiques confondues avec la « nouvelle maladie émergente » ? C’est une part de l’explication puisque ni la symptomatologie ni l’imagerie médicale ne permettent de les distinguer franchement. Un autre scénario acquiert toutefois de la consistance : les virus sont entrés en compétition et se sont disputés la même « niche écologique », le plus performant étant le plus récent. Vu que leurs modes de propagation sont similaires, il est improbable que les gestes barrières et la distanciation sociale aient pu favoriser l’un et désavantager l’autre. Selon toute vraisemblance, il s’est produit un phénomène d’interférence virale et de « remplacement épidémique ».

Coïncidence troublante


Après 5 années dominées par des Influenza plutôt faiblards, un Corona à protéine pointue aurait donc pris l’ascendant et fauché, malgré sa faible létalité, bon nombre de vies épargnées durant un lustre clément. Simple « rattrapage » naturel comme il s’en produit régulièrement. Le hic, c’est que les victimes 2020 sont, dans leur écrasante majorité, des personnes (très) âgées. Et ça, c’est tellement inhabituel que l’on peut soupçonner un facteur d’influence artificiel. Manipulation d’un virus en laboratoire ou répercussion post-vaccinale ? C’est la seconde hypothèse que nous avons privilégiée et soulevée dans notre newsletter du 25 mars avant de l’examiner dans le Néosanté du mois de mai. Dans ce numéro, nous évoquions notamment des campagnes antipneumocoques ayant précédé de peu les flambées épidémiques en Italie et en Espagne, ainsi qu’une étude américaine montrant que le vaccin antigrippe augmente de 36% le risque d’infection à coronavirus. Pour le Néosanté de septembre, c’est sur ce suspect en particulier que Pryska Ducœurjoly a enquêté, pointant que les pays les plus touchés par le covid sont aussi les pays dont les aînés sont le plus vaccinés contre la grippe. Si corrélation n’est pas causalité, la coïncidence est cependant troublante. En continuant à lire la littérature scientifique, notre journaliste a glané des indices supplémentaires qu’elle expose dans un nouveau dossier accablant pour le vaccin grippal, à lire dans notre numéro de janvier. Elle cite notamment une étude allemande, le travail d’un chercheur mexicain et l’analyse d’un consortium international de scientifiques spécialisés en toxicologie environnementale. Toutes ces publications arrivent à la conclusion qu’il y a de nettes relations entre le fait d’avoir été vacciné contre la grippe saisonnière et le risque de contracter le covid, d’en souffrir sévèrement et d’en mourir rapidement, indépendamment de l’âge et des comorbidités. Ces recherches démontrent surtout que le lien ne peut être le fruit du hasard. Soit la vaccination influenza fait le lit de l’infection à corona par mécanisme d’interférence, soit le vaccin lui-même entraine des effets physiopathologiques. De telles conséquences ont déjà été observées avec l’inoculation annuelle, entre autres des vascularites et des lésions pulmonaires comme celles attribuées au sars-cov-2.

Témoignages accablants

L’étau se resserre d’autant plus sur notre suspect que nous avons pu, cet automne, épier ses méfaits en temps réel : la prétendue « deuxième vague » de covid s’est produite dans la foulée de la campagne de vaccination automnale ! C’est l’épidémiologiste et chercheur émérite Michel de Lorgeril qui établit ce constat à l’aide des chiffres qu’il a rassemblés : le pic des hospitalisations en France est survenu quelques jours après le lancement officiel de la vaccination antigrippale. La concordance temporelle a peu de chances d’être fortuite car dans d’autres pays (Belgique, Suisse, Angleterre,…), la charge hospitalière a également culminé dans la semaine suivant les injections. Détail piquant, si l’on ose dire, la situation française s’est améliorée dès que le vaccin a été épuisé en pharmacie. En cliquant ici, vous pouvez accéder au blog du Dr de Lorgeril et à son article « concordance vaccination antigrippale et recrudescence covid-19 ». Histoire d’étayer nos soupçons, Pryska et moi avons lancé appel à témoignages sur les réseaux sociaux. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne plaident pas en faveur de l’accusé ! Les vaccinés attestent que ce vaccin les a déglingués et des proches de patients «covidés » témoignent que l’état de leurs parents s’est brutalement dégradé juste après l’acte médical. Encore une fois, ni ces récits ni les graphiques du Dr de Lorgeril n’apportent la preuve que le covid fatal est la rançon d’un préalable vaccinal. Mais quand un coupable présumé traîne sur toutes les scènes de crimes au moment où les meurtres sont commis, on peut raisonnablement suspecter son implication. Il revient à présent aux (ir)responsables de la politique sanitaire d’oser interroger le suspect !

France-Soir dans la bagarre

Cet interrogatoire a évidemment peu de chances d’être effectué si Néosanté demeure le seul organe de presse à faire pression pour qu’il le soit. Mais justement, ce n’est plus le cas : nos excellents confrères de France Soir, média qui aura vraiment fait honneur à la profession en 2020, nous ont en effet rejoints dans cette croisade pour la vérité. Le 6 octobre dernier, le groupe de scientifiques bénévoles signant Le Collectif Citoyen avait déjà publié un article bien documenté s’interrogeant sur le lien entre les décès des aînés atteints de covid et la vaccination contre la grippe saisonnière. Ce texte se concluait par un appel à une réflexion urgente sur la « stratégie d’anticipation » concernant les personnes âgées. La semaine dernière, le 17 décembre exactement, c’est une tribune rédigée par un citoyen éclairé qui est apparue sur le site de France Soir. Son titre : La Vaccination antigrippale depuis le 13 octobre 2020 est-elle responsable de la surmortalité en France entre le 15 et le 30 novembre 2020 et dans le reste de l’Europe ? Loin de poser seulement la question et d’être une simple tribune d’opinion, cet article est une enquête fouillée qui recoupe et complète celle que nous allons divulguer dans nos pages en janvier. C’est un travail remarquable car il y a même quelques références scientifiques que Pryska Ducœurjoly n’a pas repérées en investiguant pourtant assidument. Non sans une pointe de jalousie, je constate une nouvelle fois que le journalisme collaboratif aura conquis ses lettres de noblesse cette année et que des amateurs font aussi bien, voire mieux que des pros de l’info ! Le « citoyen éclairé » anonyme est d’autant plus à féliciter qu’il apporte un éclairage encore plus aveuglant que le nôtre. Il souligne par exemple que dans des pays jusqu’ici peu touchés par le fléau (République Tchèque, Pologne, Slovénie, Hongrie, Roumanie…), il y a eu une flambée de décès automnaux imputés au covid. Ces pays font généralement partie de ceux qui vaccinent le moins contre la grippe. Or ils ont démarré une campagne de vaccination antigrippale sans précédent depuis le début de l’automne ! La corrélation entre la pseudo « deuxième vague » et le vaccin saisonnier passe ainsi du statut d’hypothèse à celui de quasi-certitude, aussi évidente qu’un nez au milieu d’une figure. Notre suspect l’est plus que jamais et l’opinion publique doit exiger qu’il soit interrogé sans délai !
Yves Rasir

17/12/2020

Saturne en Verseau




Ce jeudi matin du 17 Décembre, Saturne est revenu en Verseau (où il avait fait une première incursion de fin Mars à fin Juin).

ob_b96b3e_saturne-en-verseau.png#width=1104&height=689




Le vieux monde peine à passer la main, répression punitive et mesures absurdes continuent (après plusieurs autres médecins, le Pr Perronne est licencié pour ses propos sur la crise), Macron positif (après un repas à 10 en plein couvre feu), des cyberattaques historiques contre les USA, Trump ne reconnait pas sa défaite...
La propagande des médias s'intensifie en faveur de vaccins très peu fiables alors même que de nombreux faits montrent leur nocivité (campagne suspendue en Australie, effets secondaires peu engageants).


Vidéo (Une jeune femme s'évanouit quelques minutes après la vaccination.)

Les médias alignés continuent le déni sur les traitements existants (HCQ, Ivermectine, Zinc, vitamines D et C, etc..) et persistent à défendre leur récit fictif (efficacité des masques, du confinement, du couvre-feu) quand bien même la réalité et toutes les études sérieuses montrent le contraire.
Ils présentent la réalité comme un choix unique entre confinement ou vaccin !

Souriez.

Dr Sucharit Bhakdi

Interview du 11 Novembre de l'excellent Dr. Sucharit Bhakdi, chercheur microbiologiste, qui a sorti un livre sur l'extravagance des mesures prises face au coronavirus...
Pour lui, toute cette agitation autour du covid n'a aucun fondement scientifique, le port du masque dans les lieux publics et le confinement sont des crimes et la vaccination est dangereuse et inutile.

61YRUShwCSL.__BG0,0,0,0_FMpng_AC_UL600_SR390,600_.jpg



https://odysee.com/$/signup?redirect=/@JeanneTraduction:a...

03/12/2020

Guérir en se souvenant du futur


L'excellente revue de santé naturelle "Néosanté" n° 105 (novembre 2020) comporte un article << Guérir en se souvenant du futur >> qui développe un peu la théorie de la double causalité de Philippe Guillemant (interviewé dans l'article), appliquée ici à la santé.
Le rôle des synchronicités jungiennes y est précisé.

Lien pdf

20/11/2020

Retour à la réalité.


Le Dr Roger Hodkinson est l’ancien président du comité du Collège royal des médecins et chirurgiens d’Ottawa. Il a déjà été PDG d’un grand laboratoire médical privé à Edmonton, dans l’Alberta, et a occupé pendant les 20 dernières années le poste de président d’une société de biotechnologie médicale basée en Caroline du Nord, actuellement chargée de vendre un test Covid-19. Il est spécialiste en pathologie, y compris en virologie, et a été formé à l’université de Cambridge au Royaume-Uni


***


« Merci beaucoup. J’apprécie l’occasion qui m’est donnée de m’adresser à vous sur cette question très importante. Ce que je vais dire est un langage profane et direct. C’est un contre-récit, et pour que vous ne me preniez pas immédiatement pour un charlatan, je vais vous présenter brièvement mes références afin que vous puissiez comprendre d’où je viens en termes de connaissances de base à propos de tout cela.

Je suis médecin spécialiste en pathologie, y compris en virologie. J’ai été formé à l’université de Cambridge au Royaume-Uni. Je suis l’ancien président de la section de pathologie de l’Association médicale. J’étais auparavant professeur assistant à la faculté de médecine, où j’ai beaucoup enseigné. J’ai été président du comité d’examen et de pathologie du Collège royal des médecins du Canada à Ottawa, mais plus précisément, je suis actuellement président d’une société de biotechnologie en Caroline du Nord qui vend le test Covid-19.

Et [inaudible] on peut donc dire que tout ceci est un peu mon domaine. Le résultat est simplement le suivant :

Il existe une hystérie publique tout à fait infondée, menée par les médias et les politiciens. C’est scandaleux. C’est le plus grand canular jamais perpétré sur un public sans méfiance. Il n’y a absolument rien à faire pour contenir ce virus. Autre que la protection des personnes âgées et des plus vulnérables. Il ne faut pas penser que ce n’est rien d’autre qu’une mauvaise grippe saisonnière.

Ce n’est pas le virus Ebola. Ce n’est pas le Sras. C’est de la politique qui joue à la médecine et c’est un jeu très dangereux. Il n’y a pas d’autre action nécessaire que ce qui s’est passé l’année dernière lorsque nous nous sommes sentis mal. Nous sommes restés à la maison, nous avons pris une soupe au poulet et aux nouilles, nous n’avons pas rendu visite à grand-mère et nous avons décidé quand nous retourner au travail. Nous n’avons eu besoin de personne pour nous le dire.

Les masques sont totalement inutiles. Il n’existe aucune preuve de leur efficacité, quoiqu’il en soit. Les masques en papier et les masques en tissu sont simplement des signaux de vertu. Ils ne sont même pas portés efficacement la plupart du temps. C’est tout à fait ridicule. Voir ces gens malheureux, sans éducation — je ne dis pas cela dans un sens péjoratif — ces gens se promènent comme des lemmings obéissants avec leur masque sur le visage, sans aucune connaissance de base.

La distanciation sociale est également inutile car le Covid se propage par des aérosols qui parcourent une trentaine de mètres avant de se poser. Les confinements ont eu des conséquences inattendues si terribles. Tout et partout devrait être ouvert demain, comme cela a été dit dans la déclaration de Great Barrington que j’ai fait circuler avant cette réunion.

Et un mot sur les tests : Je tiens à souligner que je travaille dans le domaine des tests pour le Covid. Je tiens à souligner que les résultats positifs des tests ne signifient pas, contrairement à ce qui est affirmé, une infection clinique. C’est simplement une hystérie publique et tous les tests devraient cesser. Sauf si vous vous présentez à l’hôpital avec un problème respiratoire.

Tout ce qu’il faut faire, c’est protéger les personnes vulnérables et leur donner dans les maisons de retraite qui sont sous votre responsabilité, leur donner chaque jour de 3 000 à 5 000 unités internationales de vitamine D dont il a été démontré qu’elle réduit radicalement la probabilité d’infection.

Et je vous rappelle à tous qu’en utilisant les propres statistiques de la province, le risque de décès des moins de 65 ans dans cette province est de un sur 300 000. Un sur 300 000.

Vous devez vous ressaisir. L’ampleur de la réponse que vous appliquez sans aucune preuve est totalement ridicule compte tenu des conséquences des mesures que vous proposez. Tous ces suicides, ces fermetures d’entreprises, ces funérailles et ces mariages [interdits ou annulés – NdT], etc. sont tout simplement scandaleux !

Il ne s’agit que d’une mauvaise grippe et il faut que vous vous en rendiez compte. Laissez les gens prendre leurs propres décisions. Vous devriez être totalement écartés du monde médical. Le médecin hygiéniste en chef de cette province vous mène en bateau. Je suis absolument scandalisé que l’on en arrive à ce niveau. Tout cela devrait s’arrêter demain. Je vous remercie beaucoup. »

***


Appendice:

1/
Un médecin explique comment on fabrique artificiellement une deuxième vague en comptabilisant une partie des morts habituelles (1800 par jour en Novembre) pour des morts covid alors qu'ils ne sont pas morts du covid mais pour d'autres raisons, tout en étant testés positifs (ce qui n'a pas causé leur mort et c'est là que se tient toute l'imposture).
“Dr Laurent Montesino (Réanimateur) "Dans mon quotidien, je n'arrive pas à trouver l'explication de 500 morts par jour en france, je ne comprend pas"
https://t.co/tWoIwuRWLq

2/
Eclair de lucidité?
Constatant l'erreur totale des prévisions des autorités sanitaires sur cette "pseudo deuxième vague" LCI explique très bien pourquoi les mesures (débiles) de ce gouvernement en carton pâte n'ont servi à rien, (si ce n'est à aggraver la situation).La baisse était déja amorcée avant et a eu lieu ailleurs même là où il n'y avait aucune mesure.