Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Science - Page 6

  • Jean-pierre Petit

    JPPetit.jpg

     

    Jean-Pierre Petit, né le 5 avril 1937 à Choisy-le-Roi (France), est un scientifique français, plutôt en dehors des normes. Les autres scientifiques (français) n'aiment pas le citer ou le tiennent pour un peu fou, et infréquentable.

    Spécialiste en mécanique des fluides, physique des plasmas, magnétohydrodynamique et physique théorique.

    Touche à tout, iconoclaste, dessinateur de bd, pratiquant de deltaplane et autres sports, s'intéressant à l'égyptologie et aux complots, il est surtout connu pour ses ouvrages de vulgarisation scientifique et ses recherches autour de la question OVNI.

    Sa vie est un roman ...

     

    Son kitchissime site (fouillis incroyable et hallucinant, plein de surprises) https://www.jp-petit.org

  • Deepak Chopra

    Chopra, médecin endocrinologue de formation, est né en Inde mais s'est installé aux USA.

    Il a fait partie du mouvement de la méditation transcendantale (de Maharishi) avant de s'en éloigner.

    Très connu aux USA où il fréquente de nombreuses personnalités mais se fait aussi traiter de charlatan par d'autres pour la relation qu'il établit entre la mécanique quantique et les processus de guérison.

    Avec 15 millions de dollars de bénéfices annuels, issus de ses ouvrages, séminaires et produits dérivés (new-age), il est appelé « le gourou de la santé » aux États-Unis

    Malgré ce contexte pas très favorable, c'est un brillant conférencier sur les sujets de spiritualité, synchronicité, médecine alternative...

  • Les paramètres de Milankovic

     

    C' est le nom donné aux paramètres astronomiques terrestres qui ont un effet sur les changements climatiques.

    On parle aussi de cycles de Milanković. Ces paramètres sont l'excentricité, l'obliquité et la précession. La terminologie de « paramètres de Milankovitch » est surtout utilisée dans le cadre de la théorie astronomique des paléoclimats.

    Joseph-Alphonse Adhémar, James Croll et Milutin Milanković sont les principaux scientifiques ayant avancé l'idée que ces trois paramètres interviennent dans les variations climatiques naturelles, en particulier sur Terre.

    Cette hypothèse n'a été soutenue par des données expérimentales cohérentes qu'en 1976, avec l'article fondamental de Hays , John Imbrie et Shackleton.

    Ces changements climatiques naturels ont pour principale conséquence les périodes glaciaires et interglaciaires.

  • Vaccination suite

     

    Plainte pénale contre les 73 vaccins obligatoires :

    Rejoignez les 1000 premiers plaignants !

     

    Résistons !

     

     

    Alors que rien ne le justifie, le gouvernement français actuel a décidé (ce fut même sa première mesure) d'imposer à nos enfants l'inoculation de nouveaux vaccins obligatoires, dès l'âge de six semaines et jusqu'à 18 mois !

     

    Rien d'avouable ne peut justifier une telle décision : ni la recherche scientifique, ni le moindre risque épidémique et encore moins l'efficacité thérapeutique desdits vaccins !

     

    Il y a une certitude, c'est qu'il ne faut pas croire la ministre de la santé, Agnès Buzyn, lorsqu'elle parle de la vaccination et de la prétendue absence de dangerosité des « 11 » vaccins !

     

    En fait de « 11 », ce sont 73 vaccins qui vont être injectés dans les muscles (et sans doute dans les capillaires sanguins pour certains) des 800 000 nourrissons à naître en France en 2018 !

     

    73 vaccins entre 6 ou 8 semaines et 18 mois, alors qu'aucun risque épidémique ne menace la France, et encore moins l'humanité, et que scientifiquement rien ne justifie une telle vaccination de masse !

     

    73 vaccins avec leurs métaux lourds neurotoxiques, comme de l'aluminium et du mercure, ou avec leurs substances chimiques, comme le formol, aux effets parfois mortels.

      

    Ils violent nos droits fondamentaux d'être humain !

     

    Le « libre consentement éclairé », principe médical éthique universel reconnu en 1947 dans la foulée du deuxième procès de Nuremberg, qui jugea les médecins nazis pour leurs crimes expérimentaux sur des êtres humains, semble n'avoir aucune importance à leurs yeux.

     

    Ce principe est jeté aux orties par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn et les partisans des « vaccins-à-tout-prix-et-quoi-qu'ils-contiennent ».

     

    Rappelons qu'au Canada et que dans la plupart des Etats des USA, chaque citoyen peut s'opposer à la vaccination obligatoire au nom de sa liberté de conscience ou de sa religion !

     

    Les vaccins seraient sûrs et sans danger…

     

    Allez dire cela aux Philippins qui comptent depuis décembre 2017 les enfants morts après la vaccination massive contre le virus de la dengue avec les vaccins français du groupe Sanofi-Pasteur !

     

    Rappelons-nous des discours « officiels » lors des affaires de l'amiante ou du Médiator®.

    Les « scientifiques » en place, les « journalistes santé » les responsables politiques et les représentants du lobby de l'amiante ou du lobby pharmaceutique, nous chantaient à l'unissons, la main sur le cœur et la voix suave : « L'amiante ? Cela n'a jamais déclenché le moindre cancer (on attend encore plus de 100 000 morts dans les prochaines années) », « le Médiator® ? Jamais fait de mal à personne (les « experts » officiels prévoient 1800 morts) ».

     

    Mais n'oublions pas que ce qui est en cause aujourd'hui, ce n'est pas le principe de la vaccination, ce sont :

    les substances utilisées pour fabriquer ces « vaccins », potentiellement mortelles ou en tout cas susceptibles de provoquer de graves maladies neurologiques, en particulier les adjuvants à base d'aluminium, ou des substances chimiques comme le formol ;

    la « pertinence » physiologique de vacciner des nourrissons dès six ou huit semaines ;

    l'absence la plus élémentaire d'évaluation des risques pour chaque nourrisson, pris individuellement (les bébés ne sont pas des machines identiques au service des profits des laboratoires pharmaceutiques et de leurs obligés, qu'ils soient politiciens ou « journalistes santé ») ;

    le remplacement du principe de précaution par celui du « bénéfice-risque » au service des laboratoires : augmentation maximum de leurs bénéfices et risque nul puisqu'en cas d'effet secondaire, y compris dramatiques, c'est l'Etat (Oniam), c'est-à-dire nos impôts et taxes, qui indemnise les victimes (si elles sont encore vivantes après des années de procédures !) ;

    la vaccination de masse qui nie les particularités individuelles qui rendent certains nourrissons allergiques à toute vaccination.

     

    Et, enfin, ce qui est en cause, ce sont nos droits de femmes et d'hommes libres d'être responsables de nos corps face à la dictature des laboratoires pharmaceutiques qui se met en place.

     

    Et à ce jour, personne n'a pu nous expliquer pourquoi on rend obligatoire aujourd'hui l'extension de la vaccination, alors qu'en septembre 2014, les autorités médicales en recommandaient l'abandon pur et simple ?

     

    Si vous partagez notre combat, si le sort des 800 000 bébés à naître en 2018 ne vous est pas indifférent, si vous n'acceptez pas la violation de nos droits fondamentaux d'être humain, rejoignez-nous, il y a urgence !

     

    Maître Serge Lewisch va très prochainement transmettre au procureur de la République les 1000 premières plaintes pénales signées.

     

    Nous vous proposons de nous rejoindre en signant à votre tour cette plainte pénale complétée des événements les plus récents (nous ne cesserons d'envoyer les nouvelles au procureur de la République).

     

    Soyons, 5 000, soyons 10 000, soyons encore plus nombreux à nous opposer fermement à ce crime contre « l'immunité » pour reprendre l'expression d'Isabelle Adjani !

     

    Pour résister avec nous, il vous suffit de :

    1. De télécharger, de lire la plainte pénale avec attention Cliquez ici pour la plainte pénale ;
    2. D'imprimer et de signer la dernière page de la plainte pénale ;
    3. De télécharger et d'imprimer et de le remplir (renseignements sur l'état civil, etc.) : Cliquez ici pour le formulaire ;
    4. De faire une copie de votre pièce d'identité ;
    5. De numériser ces trois documents ;
    6. De nous les renvoyer par email à l'adresse suivante :  " vaccination-plainte-penale1801@gcpww.org " ou par courrier à l'adresse suivante : Maître Serge Lewisch, 132, boulevard du Montparnasse - FR 75014 Paris.

     

      Bien à vous et très amicalement.

     

    Sophie Guillot, porte-parole du collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre » contact@epvl.eu

    Pierre Lefevre, porte-parole du collectif « Libre consentement éclairé » lefevre@gcpww.org

     

    Résistons !

     

     

    Nous rappelons que notre petite équipe et totalement bénévole et que Maitre Serge Lewisch (sergelewischavocat@gmail.com) nous représente pro bono (gratuitement) jusqu'au dépôt des plaintes au Procureur.

     

    Si d'autres procédures sont nécessaires par la suite, comme celle de faire nommer un juge d'instruction, chacun sera sollicité par avance pour son accord et jamais il ne vous sera demandé la moindre somme d'argent sans que vous en ayez donné formellement l'autorisation avant.

     

    Résistons !

     

    Rappel :


    Notre action est soutenue par MEDECINE & PHARMACOPEE CHINOISES FRANCE qui se met bénévolement à notre service pour la gestion administrative de notre collectif.

    Vous pouvez soutenir notre action en faisant un don, même pour 1 euro !

    Par virement bancaire :

    IBAN : FR76 1820 6002 5765 0396 8037 242 – BIC : AGRIFRPP882
    RIB : BANQUE : 18206 GUICHET : 00257 N° de COMPTE : 65039680372 CLÉ : 42
    DOMICILIATION : PARIS ORDENER (00257)
    TITULAIRE DU COMPTE : ASSOC. MÉDECINE ET PHARMACOPÉE CHINOISE FRANCE
    Par chèque à l'ordre de : « ASSOC. MÉDECINE ET PHARMACOPÉE CHINOISE FRANCE »

    Adressé à :

    M&PCF
    C/O Maître Serge Lewisch
    132 bld du Montparnasse
    75014 Paris

  • Pourquoi le temps n'existe pas...

    Marc Lachièze-Rey (né le 16 aout 1950 à Lyon) est un astrophysicien, théoricien et cosmologue français du CNRS, qui travaille au laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC), à Paris.

  • L'espace quantique dans la Revue Kaiten...

    Un article sur la physique quantique avec notamment une interview de Philippe Guillemant dans le hors série N°10  de la revue Kaizen

     

    aaa.jpg

                                        Voir la suite ici

    Et la revue n°10 de Kaizen: Souffle quantique ici

  • Comment renverser la flèche du temps ?

    Des physiciens démontrent comment renverser la flèche du temps

    L'expérience extraordinaire ouvre la porte à une nouvelle génération de dispositifs et révèle une relation plus profonde entre le temps, l'entropie et l'intrication.
    > par Technologie émergente
    22 décembre 2017

     
    L'un des défis les plus curieux de la physique est de comprendre la nature du temps.

    Au niveau microscopique, les lois de la physique sont symétriques par rapport au temps: elles fonctionnent aussi bien que le temps avance ou recule. Mais au niveau macroscopique, les processus ont tous une direction privilégiée. Le grand physicien Arthur Eddington a appelé cela la «flèche du temps».

    Savoir pourquoi cette flèche pointe dans une direction mais pas l'autre est l'un des grands mystères scientifiques. La réponse standard est que la flèche du temps découle de la deuxième loi de la thermodynamique - ce désordre, ou entropie, augmente toujours dans un système fermé.
    C'est pourquoi le lait se mélange facilement dans le thé mais ne sort jamais d'une infusion, pourquoi les œufs brouillés ne se déchirent jamais spontanément, et pourquoi votre tasse de café du matin chauffe vos mains comme vous le tenez et non l'inverse.

    Mais il y a un autre facteur à l'œuvre - les conditions initiales de l'univers.

    Pour des raisons inconnues, l'univers primitif était chaud et son énergie distribuée uniformément. C'est un état à faible entropie pour un système dominé par la gravité.
    Au fil du temps, l'entropie a continuellement augmenté, et c'est ce qui a largement déterminé la flèche du temps.
    Mais cela soulève une possibilité intéressante. Si les conditions initiales déterminent la flèche du temps, il est peut-être possible de créer des systèmes sur Terre avec des conditions initiales qui forcent la flèche du temps à tourner dans la direction opposée. Dans ces systèmes, les œufs pouvaient spontanément se désembrouiller et la chaleur pouvait s'écouler des objets froids vers les objets chauds.
    Aujourd'hui, Kaonan Micadei à l'Université fédérale d'ABC au Brésil et quelques copains ont construit un tel système pour la première fois. Dans leur expérience, la flèche du temps court en sens inverse, ce qui leur permet d'observer un objet froid chauffer un objet plus chaud. Le travail soulève la possibilité d'une nouvelle génération de dispositifs dans lesquels la flèche du temps recule.
    Le nouveau système exotique est un mélange de chloroforme dissous dans le dissolvant de vernis à ongles, ou d'acétone. Chloroform-CHCl 3 - se compose d'un seul atome de carbone, d'un seul atome d'hydrogène et de trois atomes de chlore.
    Cela crée un terrain de jeu parfait pour les physiciens quantiques, qui sont capables de manipuler les spins nucléaires des noyaux simples de carbone et d'hydrogène en utilisant une technique appelée résonance magnétique nucléaire.
    L'idée est d'aligner les noyaux en utilisant un fort champ magnétique. Les physiciens utilisent ensuite des impulsions radio pour retourner l'un des spins ou les deux, ce qui les met en corrélation ou enchevêtrés. Et en écoutant les signaux radio émis par les noyaux, les physiciens peuvent déterminer comment évoluent les états quantiques des noyaux.

    sans-titre.png


    En même temps, les noyaux de carbone et d'hydrogène sont en contact thermique, ce qui signifie que l'énergie thermique peut circuler de l'un à l'autre. L'équipe peut contrôler la température des deux noyaux en les chauffant sélectivement en utilisant la résonance magnétique nucléaire. Quand un noyau est plus chaud que l'autre, la chaleur passe naturellement du plus chaud au plus froid.
    Dans la nouvelle expérience, Micadei et co ont observé le contraire. Et la clé est d'emmêler les noyaux à l'avance. L'intrication est l'étrange processus quantique dans lequel deux particules quantiques partagent la même existence. C'est ce phénomène que Micadei et co ont exploité pour créer l'ensemble unique de conditions initiales permettant de revenir en arrière.
    Lorsque les noyaux sont enchevêtrés, la corrélation place des limites supplémentaires sur le comportement des particules, ce qui entraîne une sorte de moteur qui entraîne l'énergie thermique dans la direction opposée. "Nous observons un flux de chaleur spontané du froid au système chaud", explique l'équipe.


    Cela a des implications importantes pour notre compréhension du temps et de sa relation avec l'intrication et l'entropie. "Nos résultats sur la flèche thermodynamique du temps pourraient aussi avoir des conséquences stimulantes sur la flèche cosmologique du temps", disent Micadei et co, laissant entendre que des corrélations similaires pourraient être responsables des conditions initiales de l'univers.
    Un point important dans ce travail est que le phénomène n'est pas limité aux systèmes microscopiques. En effet, ces expériences de RMN fonctionnent sur une échelle macroscopique dans laquelle un grand nombre de molécules contribuent au signal observé. Ainsi, le résultat peut également permettre une nouvelle génération de dispositifs qui conduisent la chaleur des régions froides vers les régions chaudes.


    Travail intéressant sur les fondamentaux du temps.


    Ref: arxiv.org/abs/1711.03323 : Inverser la flèche thermodynamique du temps en utilisant des corrélations quantiques

    source: https://www.technologyreview.com/s/609788/physicists-demonstrate-how-to-reverse-of-the-arrow-of-time/