Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2020

Solo



12/05/2020

Le schisme de 2020



Depuis Janvier, je défends l'hypothèse que 2020 (symbolisé par le déploiement de la conjonction Saturne/Pluton en Capricorne/Verseau) marque le pic (l'abîme) le plus négatif du siècle, du point de vue des concentrations planétaires (ci-dessous schéma tiré d' André Barbault).

4135518817.jpg



Cela correspond à une grave crise mais aussi et surtout à un changement de paradigme profond entre un monde d'avant matérialiste/capitaliste prédateur/mécaniste et un monde d'après plus orienté vers la spiritualité/écologie/économie plus juste.
(selon une analyse des cycles internes au cycle de précession des équinoxes, inspiré cette fois par J-C Pichon.)

L'épisode épidémique actuel instrumentalisé en pandémie ubuesque nous a révélé au passage un ensemble de projets de contrôles ultra-sécuritaires (initiés notamment par les GAFAN*) dessinant un futur dystopique.

En France, cela s'est cristallisé au travers de la polémique sur l'hydroxychloroquine opposant le Dr Raoult (suivi par la majorité des médecins de ville) aux médecins de plateaux-télé affiliés au labo.
Le premier, serein et rassurant, préconisant un protocole avec traitement déja existant et peu cher, les seconds très alarmistes exposant leur mauvaise foi en essayant de décrédibiliser l'homme et le traitement avec des arguments aussi faux que pitoyables.

Cet épisode illustre à merveille le nouveau schisme opposant:
-d'un coté les tenants du marché des médicaments et des maladies ne cherchant pas à guérir mais leur seul profit et donc contribuant à garder les malades en santé précaire pour leur vendre prestations et produits addictifs.
-de l'autre les tenants de la santé, du soin efficace et de l'empirisme. Naturopathes, homéopathes mais aussi médecins de terrains ou de bon sens comme Raoult refusant les récits mensongers de Bigpharma.

eAInguN.jpg



Or si l'on regarde la précédente conjonction de Saturne/Pluton en Capricorne, on retrouve cette notion de schisme entre les intégres et les corrompus.

C'était en 1518/24 (Capricorne Poissons). Période où l'on a assisté très précisément à la naissance du protestantisme (excommunication de Luther, 1517 à 1521) prônant un retour aux sources et à la simplicité pour protester contre le pourrissement du catholicisme par l'argent (luxe du clergé, trafic des indulgences etc..)

On est bien dans une dualité entre matérialisme (dogmatique et religieux) et spiritualité (empirique), un moment de l'histoire, charnière entre deux saisons.

On retrouve avec Raoult vs "Bill Gates - Bigpharma" , l'opposition Luther vs "Pape Leon X - prélats catholiques".


ob_31d85b_6a00e5508185978833017d3d280332970c.jpg




*GAFAN Google Apple Facebook Amazon Netflix

>>> La dangerosité de l’hydroxychloroquine : une fable politico-médiatique ?

Rétrogradation de Saturne



Ce Lundi 11 mai, à 7h du matin Saturne est redevenu rétrograde jusqu'à fin Septembre.

ce qui sera amplifié par
le 13 mai Vénus rétrograde en Gémeaux
le 14 mai Jupiter rétrograde en Capricorne
sachant que Pluton est aussi passé en mode retro dès le 25 Avril (et ce jusqu'au 4 Octobre).

saturne-retrograde.jpg



En général la rétrogradation signifie que l'énergie planétaire (saturnienne en l'occurence) se retourne vers l’intérieur ou vers le passé.
Or les deux mois de confinement constituaient déja, à l'état pur, une période d'introspection, de recentrage et de privation.

Mai, Juin, Juillet, Aout, Septembre constituent une fenêtre de tir pour relancer une dynamique après l'échec patent du projet de société mondialiste en cours.


On se retrouve dans un genre de carrefour cosmique où le temps suspend son cours et nous permet de revoir nos priorités.
De choisir sa voie, changer de milieu si besoin, et de résister à de funestes projets.


C'est donc une période de correction de trajectoire pour se remettre sur la bonne voie et se remettre en action dans une perspective nouvelle, j'espère plus axée sur la spiritualité créatrice et moins sur la consommation prédatrice.

A suivre...

*


Nouvelles du front: (instructives)

- La “pandémie du coronavirus”, une opération mondialiste au service d’objectifs macabres .
Blog d'Olivier Demeulenaere

-Un confinement douloureux justifié par des chiffres faux.
Blog de Liliane Held-Khawam

-La transformation des sociétés à l’occasion du Covid-19 annonce la militarisation de l’Europe.
Réseau Voltaire

-Le dernier billet de Jean-Dominique Michel (sur son blog).

11/05/2020

Chanter sur les toits de Nice

Clip filmé à Nice pendant le confinement d'avril 2020 par Adrien Roux.

Aloïse Sauvage.
Belle lumière sur Nice.

10/05/2020

L'ancien futur programmé a du plomb dans l'aile



Dans le cadre des Mondes d'après (voir affiche plus bas) Philippe Guillemant propose un résumé de sa théorie de la rétrocausalité appliquée à la situation actuelle.

L'extravagante pandémie en figeant la planète dans un "reset" général a paradoxalement précipité et révélé les projets sous-jacents et tendances pour l'avenir (ressemblant à un effrayant complot mondialiste de contrôle des populations).
Cette mise en lumière d'un futur dystopique l'a probablement désamorcé en grande partie et permet à la fois des prises de conscience et des résistances.

L'ancien futur a du plomb dans l'aile mais le nouveau futur reste à inventer.




96832693_3307139255965927_3196391541597798400_o.jpg?_nc_cat=110&_nc_sid=8024bb&_nc_ohc=su6igsOQt5EAX_hSTil&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&_nc_tp=7&oh=98b16a1910d821fb4380ce77d9240cde&oe=5EDD445A

09/05/2020

Premier quadruple cork

Fin Février 2020 l’Américain Dusty Henricksen a terminé deuxième du Burton US Open avec le premier quadruple cork de l’histoire replaqué en compétition.

Si c’est le Japonais Yuki Kadono qui s’est imposé sur la finale du slopestyle, Dusty a lui aussi marqué la compétition avec son quadruple cork envoyé sur la fin de son run lors du dernier saut.

La figure n’est pas une première mondiale, mais c’est la première fois qu’elle est tentée et réussie en compétition.

Voici le run (en t-shirt…) de l’Américain .

Le confinement global n'a aucun effet sur la contagion


On avait beau le dire depuis le début (en se basant sur l'histoire des épidémies et sur les cas récents asiatiques, notamment la Corée du Sud) , c'était apparemment inaudible pour la plupart, vu l'état amoindri de l'intelligence en Mars et Avril.

Aujourd'hui la sidération, la peur et la panique ont reculé, certains ont retrouvé leurs esprits.
Mais il y a surtout le cas de la Suède qui apporte un argument de poids (en tant que point de comparaison).
A ajouter au cas des pays asiatiques (Corée Sud, Hong Kong, Singapour, Taïwan, Japon, ...), à ceux de l'Afrique et à ceux des pays confinés plus intelligemment (Pays-bas, Autriche, Allemagne).

suede-716x402.jpg



La Suède est le seul pays d'Europe a n'avoir imposé quasiment aucune restriction à la liberté de circulation.
Deux seules mesures: l'interdiction des réunions de plus de 50 personnes et des visites en maisons de retraite (cette mesure pour les maisons de retraite a depuis été considérée comme une erreur, la moitié du total des morts y ayant eu lieu) .
La distanciation sociale, l'auto-confinement des personnes à risque étaient simplement conseillées.
Ecoles, restaurants, commerces, terrasses et bars sont restés ouverts.
Le courageux Dr. Anders Tegnell(en charge de la crise) a misé depuis le début sur le maintien de la liberté et la responsabilité individuelle. Il a tout assumé, en dépit des pressions extérieures.

ob_a7e098_anders-tegnell-horisontell-hogupplost.jpg


Le gouvernement lui a fait confiance et il était soutenu par 70% des Suédois.
Leur coté protestant et viking privilégiant peut-être une responsabilité individuelle et l'autonomie. (cf Alain Gras chezTaddeï)

Ils ont été traités d'irresponsables, de criminels et on leur annonçait le pire.
Par toute la clique des journaux mainstream à la solde de.

Le résultat est pourtant probant. L'épidémie décroit au même rythme que dans les pays d'Europe (Italie, Espagne, France, Belgique, Grande-Bretagne) ayant imposé un confinement global strict. (cf Raoult) Et la mortalité est légèrement inférieure, malgré l' erreur de protection dans les maisons de retraite médicalisées (leur principale erreur est liée à la seule mesure autoritaire, inadaptée). La plupart des morts sont des personnes âgées déja malades et aussi des immigrés.

Je peux donc le répéter cette fois avec un argument concret solide: le confinement global n'a aucun effet sur la contagion.

Voir ici (l'épidémie se termine).

En tous cas pas sous la forme européenne.
Il est vrai qu'en Chine dans un contexte militaire totalitaire avec confinement par maison, par immeuble , par quartier sans aucune sortie, aucun travail possible et avec nourriture livrée, on peut admettre que ça fonctionne plus. Mais surtout après qu'ils aient décidé de dépister, isoler et soigner les malades , car avant cela, même ce cloisonnement strict ne s'avérait pas très efficace...


*


Il y a beaucoup d'épidémiologistes éminents qui l'avaient dit sans être écoutés.

D'autres qui le constatent après coup.

Données officielles commentées par le Pr Jean Français Toussaint de l"IRMES
(le confinement n'a rien changé et il n'y a nulle part de 2 ième vague)




C'est aussi le constat d' un prix Nobel de chimie Michael Levitt qui se demande
« comment avons-nous pu être dupés à ce point ? »

"Il n’y a pas de preuve évidente que le Covid-19 provoque des pertes massives de vies humaines.
Les personnes qui décèdent de cette maladie sont celles qui étaient de toute façon en danger de mort même sans le virus."
Selon lui nous serions victimes d’une « panique du Covid-19 ».
« Il ne m’est pas évident qu’un confinement total soit nécessaire ou même souhaitable.
On cause … d’énormes dommages psychologiques aux enfants… les crises de panique sont maintenant très fréquentes, … puis il y a bien sûr le coût économique. »
"Le groupe de modélisation de l’Imperial College a déclaré très clairement qu’il prévoyait 2 millions de décès aux États-Unis et 500 000 au Royaume-Uni. Quelques semaines plus tard, ils sont revenus sur ces chiffres: Oh non non non, nous voulions dire 20 000."
source

levitt-716x403.jpg



« Je pense que la politique d’immunité collective est la bonne politique. Je pense que la Grande-Bretagne était exactement sur la bonne voie avant qu’on lui donne de faux chiffres. Et ils ont fait une énorme erreur en imposant le confinement. »

« Je pense que les vainqueurs les plus remarquables sont l’Allemagne et la Suède. Ils n’ont pas trop pratiqué le confinement et il y a eu suffisamment de malades pour obtenir une immunité collective. »

« Il ne fait aucun doute dans mon esprit, lorsque nous regardons en arrière, que les dommages causés par le confinement dépasseront de beaucoup les vies sauvées. »
source

Pr Wittkowski >> Il n'y a aucun bénéfice au confinement !

Même le Dr Antoine Flahault épidémiologiste (Directeur de l’Institut de santé globale à Genève) en vient à douter de l'efficacité du confinement.

>>>> La notion d'immunité de groupe est à mon sens un concept assez creux (modélisé mathématiquement qui plus est) inventé par des vaccinalistes pasteuriens pour essayer de donner une justification théorique aux vaccins préventifs.
Alors qu'on sait très bien par exemple que le vaccin antigrippe ne sert à rien, et favorise même d'autres affections (comme le covid19).
Cette notion assez vague d'immunité collective a été décriée cette fois par les mêmes qui la portaient aux nues quand elle leur servait d'argument pour vendre des vaccins.

Mais la Suède l'a utilisée (avec humilité et réalisme) pour éviter d'avoir recours aux lois liberticides (surgies ailleurs on ne sait pourquoi) et pour exprimer sa confiance dans la responsabilité de ses citoyens.

Le fait est qu'on ne sait presque rien sur le phénomène de contagion.
Ce concept d'immunité de groupe (parfois outrageusement maquillé avec des formules mathématiques) sert donc souvent à masquer l'ignorance des scientifiques devant une réalité qu'ils ne maîtrisent pas:
Un virus est contagieux géographiquement pendant une période assez courte (deux ou trois mois) puis il ne l'est plus, même s'il continue d'être présent.
C'est ce que rappelle souvent le Pr Raoult.1 2
Il n'y a donc pas lieu d'opposer confinement global (qui n'est pas une méthode de lutte contre une épidémie) et recherche d'immunité de groupe (qui est une façon de dire que toute épidémie cesse d'elle même quoi qu'on fasse).

La seule latitude humaine est de gérer au mieux les malades (qui le souhaitent) pendant ces épisodes, et là, les stratégies de traitements, la qualité des soins et les structures d'accueil influent évidemment sur la mortalité.

*

Noter au passage cette source alternative d'infos sourcées sur le covid19

*


Ajout du 10 Mai: confirmation des faits par les Dr Delépine. A voir...



Graphiques sur leur site. Article " le Bilan "sur Agoravox

Et pour ce qui est de la mortalité, le confinement global n'est pas non plus efficace :

resultas_du_confinement_au_6_5.jpg



>>> Jean-Dominique Michel enfonce le clou sur sur CNews Ajout du 13 Mai L'épidémiologiste suédois Johan Giesecke assume et réfute. Ici

08/05/2020

Tonne 2019




Enregistré en Mars 2019 à Zürich.
Samsung Hall