Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2019

Serbie

ça bouge aussi en Serbie

 Des milliers de Serbes se sont mobilisés à Belgrade ce Dimanche  17 mars. Les manifestants ont bloqué le bâtiment présidentiel et ont exigé la démission du président actuel, Aleksandar Vucic. La manifestation a rapidement dégénéré en heurts avec la police.

17/03/2019

Les injures mensongères de l'Etat.

 

Le détails des 12 fausses accusations...

(article de Laurent Dauré.)

23:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fake news |  Facebook

Quelle bonne idée !

Une idée à suivre pour la police française, pour retrouver un peu de joie de vivre.

En Algérie, des policiers rejoignent les manifestants qui demandent un changement du système en place,

et apparemment ça leur fait un bien fou.

On comprend pourquoi Macron soutient le régime en place.

 

Les Algériens dans la rue:

 

15/03/2019

Redif

                                                 

 

      Petits cris diffus de mon coeur opaque

 
 
 
 
Clic clac ! Elle inonde...
Elle déborde à travers moi.
 
Comme une gerbe de blé qui rompt son lien et s'étale,
se renverse ma reine de Saba.
Ses oooh , ses bas...
 
Une et 1000 nuits d'ébats, de ressac
c'est paradisiaque
mais survient le krach
coup de Jarnac! Patatrac!
 
A travers moi elle se débande,
ça craque et éclate,
je flippe et je flaque.
Caramba ça m'estomaque!
J'ai même avalé du Cognac.
 
Lancelot du lac est en vrac.
 
Ah la la quel bric à brac!
                                                  C'était plus que haut juste avant le couac.
 
 
 
 
 
 
                                            E Buzzati
 
 


12/03/2019

Ronds-points et manifs.

Gilets Jaunes: Une étude complète chiffrée sur l'évolution des mobilisations entre ronds-points et manifs citadines du 17 Novembre jusqu'en Février...

(Région par région)

 

mani.JPG

L'étude complète

 

07/03/2019

Traces du futur

"Si vous êtes encore debout, vous l'aurez compris, l'inexistence du temps implique donc qu'il n'existe aucune différence entre traces physiques du futur ou du passé, les deux types de traces agissant comme des conditions initiales à partir desquelles les conditions finales de mon présent doivent pouvoir exister (pour les traces psychiques, c'est autre chose ). Si nous voulons donc savoir s'il peut exister des traces physiques du futur, c'est dans notre passé qu'il faut les rechercher."

Philippe Guillemant

Une Europe construite sur des bases douteuses...

Union européenne : un passé qui empeste

|source

Pour les européistes, l’affaire est entendue : la "peste brune" est chez ceux qui contestent l’actuelle Union européenne. Quand Emmanuel Macron parle de la "lèpre qui monte", il vise ceux qui réclament le retour des nations, des frontières, des souverainetés. Le problème est que ces éveillés font masse. Les Gilets jaunes sont une des expressions les plus spectaculaires du refus des peuples de se diluer dans une Europe sans âme ni racine, ouverte à tous au nom des droits de l’homme et de la non-discrimination. Ce lundi soir, le Chef de l’Etat doit faire connaître, à travers un texte, les vues qu’il défendra aux Européennes. En septembre 2017, à la Sorbonne, il avait violemment fustigé "l’identitarisme" et le "souverainisme de repli", en accusant ses adversaires : "Ils mentent aux peuples !" (blog du 27 septembre 2017). Or c’est justement en souvenir d’une réflexion d’Alexandre Soljénitsyne à l’adresse de l’Occident - "Ne mentez plus !" - que Philippe de Villiers fait paraitre ce mercredi un livre-enquête (1) sur le profil caché des "pères fondateurs" de l’Europe. De cet utile travail de déboulonnage des fausses idoles ressort le visage trouble de cette UE construite sur des dissimulations. Villiers assure, au terme de sa démonstration : "Les architectes de l’Europe n’étaient pas des réfractaires à l’ordre de la peste brune". Les peuples dissidents ont toutes les raisons de se méfier des envolées vertueuses des donneurs de leçons, Macron en tête, qui ne veulent pas regarder l’histoire européenne en face.

Tout d’abord, Villiers fait un sort à l’idée que l’"Europe unie" serait sortie du cerveau de la Résistance. "C’est un mensonge. Ce sont les hommes de la "révolution nationale", dès 1941, (…) qui ont dessiné les contours du projet supranationaliste (…) C’est de l’école d’Uriage (NDLR : l’école des cadres de Vichy) qu’est sorti le projet européen de Monnet". Jean Monnet n’a d’ailleurs jamais participé à la Résistance. Il s’est contenté d’être l’homme au service des Américains, bénéficiant de financement de la CIA. Il sera en 1954 à la réunion constitutive du "groupe Bilderberg", ce club très secret qui réunit la crème des décideurs. L’Union européenne s’est notamment constituée dans ces lieux fermés et extrêmement élitistes. Robert Schuman, quant à lui, lorrain dont la famille choisit l’Allemagne à la fin du XIX e siècle, fut officier dans l’armée allemande lors de la première guerre mondiale. Il rejoint Vichy en 1940. Il n’a jamais résisté non plus et fut même frappé d’"indignité nationale". Enfin, le troisième "père de l’intégration européenne", Walter Hallstein, fut un officier instructeur du nazisme. Il a servi Hitler sous l’uniforme national-socialiste, tel qu’une photo le montre en mars 1943. Le 3 janvier dernier, Villiers a écrit à Donald Trump pour lui demander de rendre public le dossier Hallstein dans son implication au cœur du Reich. Mais pourquoi ces parcours ont-ils, jusqu’alors, été tenus secrets par ceux qui ne cessent d’alerter sur le retour de la bête immonde ?

(1) J’ai tiré sur e fil du mensonge et tout est venu, Fayard

06/03/2019

Uranus

Le 6 mars 2019 : Uranus entre à nouveau en Taureau et cette fois ce sera jusqu’au 26 avril 2026.

Pour 7 ans...

Cette entrée coïncide avec la nouvelle lune en Poissons (à 17h) en conjonction exacte à Neptune (maître du lieu).

Avec en arrière plan la conjonction encore large de Saturne Pluton (cruciale en 2020) et le futur passage du noeud lunaire Sud (au mouvement toujours rétrograde) sur Pluton puis Saturne (en Avril).

(pour la symbolique d'Uranus en Taureau voir la première note de mai 2018)

à suivre

 

Uranus.jpg?auto=compress,format&w=1024&h=560&fit=crop