Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2020

Lancet 3bis



Le journal France-soir a publié pas mal d'articles pertinents et documentés sur la période.Il prend clairement parti pour Raoult, contre Véran.
Et il a enquêté.

-Gilead, Remdesivir et Lancetgate.

-Deux nouvelles études confirment le protocole Raoult.

-Véran sur la sellette.

-Le 13 et le 92 ont mieux géré que d'autres...

*


-L'éthique, Raoult vs Lancet.

-Blog d'Ivan Roufiol: sur le lynchage raté de Raoult.

-Que des trouillards !

*


Ajout du 2 Juin:

Pr Parola sur Europe1.



>>>> Raoult: 40 à 70% de la population (surtout ceux de moins de 35/40 ans) était immunisée avant le début de l'épidémie!
(Information cruciale déja annoncée par d'autres équipes en parlant d'immunité croisée due à la circulation régulière d'autres coronavirus tous les ans..)

Ajout du 3 Juin:

>>Hydroxychloroquine :
1 « The Lancet » met en garde contre une étude publiée dans ses colonnes. Bientôt le retrait?
2 Même chose ici
3 Surgisphere la chute.

>>L'OMS annonce la reprise des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine

31/05/2020

Julia De Funès





La même, sur le principe de précaution.

"L'esprit croit immédiatement ce qu'il craint".

29/05/2020

Le vent tourne

Norvège : “le confinement n’était pas nécessaire contre le coronavirus”

Selon Camilla Stoltenberg, directrice générale de l’Institut norvégien de santé publique, le confinement n’était pas nécessaire pour gérer le covid-19.
La Norvège est en train de dresser un tableau de ce qui s’est passé avant le confinement et sa dernière découverte est assez significative. Elle utilise les données observées – chiffres des hôpitaux, nombre d’infections, etc. – pour dresser un tableau de ce qui s’est passé en mars. À l’époque, personne ne savait vraiment comment les choses allaient évoluer. On craignait que le virus ne se répande et que chaque personne en infecte à son tour deux ou trois autres – on affirmait aussi que seul le confinement pouvait ramener ce taux de croissance exponentiel (appelé nombre R) à un niveau sûr de 1.
...

Or selon Stoltenberg, « la base académique n’était pas assez bonne » pour le confinement cette fois-ci.

Lire l'article complet

Il se confirme qu'en cette période de rétrogradation, la réflexion et le bilan sur le confinement (abusif) et ses conséquences se poursuivent un peu partout.

*


Constat remarquable (souligné par Raoult) que l'on vérifie une fois de plus: lors d'une épidémie au bout d'un temps assez court (quelques semaines) le supposé virus, très contagieux jusque là, perd soudain progressivement de sa virulence.
Il s'éteint tout seul.
Ou plus exactement, s'il continue de circuler, il n'a plus d'effets visibles.
Voilà un point essentiel sur lequel les scientifiques ne proposent pas d 'explication.
Probablement car cela ne cadre pas avec la vision dominante (scientiste, capitaliste et pasteurienne) et aménerait à la remettre en question.
Ils préfèrent penser qu'ils ont réussi à vaincre le virus par leurs actions alors même qu'il existe de nombreux contre-exemples qui prouvent que sans ces mesures, le virus disparait tout aussi vite.

*



Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé vendredi 29 mai qu’il mettait fin à la relation entre son pays et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), agence des Nations unies (ONU) pour la santé publique.


*


Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixait le taux de mortalité des personnes infectées à 3,4% en début de pandémie (ce qui a notamment servi de prétexte au confinement) le scénario le plus probable du CDC estime aujourd’hui qu’il oscillerait plutôt entre 0,2 et 0,3%.

Libération dans un checknews essaie de noyer le poisson et de faire diversion en montrant que les chiffres ne sont pas comparables, ce qui est juste mais absolument malhonnête dans ce contexte, car c'est précisément l'argument que l'on donnait depuis le début face à l'alarmisme à tout va, sans être entendu.
Ces chiffres étaient volontairement retenus artificiellement (puisque sans valeur autre qu'anxiogène) pour entretenir la peur à partir des seuls cas testés (très variables selon les zones, pays et tests utilisés), ce qui n'était évidemment pas une référence fiable.

Taux de mortalité.

*


Un professeur d’épidémiologie de Yale recommande la généralisation du traitement Raoult aux Etats-Unis

*


Contre le traçage: Patrice Franceschi.

*



Bas les masques


Témoignage:

"Bonjour. En lisant le très intéressant article sur le port du masque, j'ai eu envie de vous faire part de ma petite expérience:
Au début des années 60, toute jeune infirmière nouvellement diplômée, j'ai travaillé plus de 3 ans dans un service de pneumologie. La grande majorité des patients étaient des tuberculeux en attente de partir en sana dans les Alpes, pratiquement tous contagieux bien évidemment. Les soins strictement infirmiers m'occupaient la matinée seulement.Le reste du temps, je le passais avec les malades car je considérais que leur moral devait quand même être maintenu “presque” au beau fixe. Je parlais beaucoup avec eux et je me souviens que je faisais aussi ...des parties de baby-foot. Pensez-vous que les poignées étaient désinfectées ? Pensez-vous que je me lavais les mains toutes les 5 minutes ou que je portais un masque ? Le bacille était considéré comme virulent pourtant. Je ne me souviens pas avoir vu un cas de contamination parmi les soignants. Je n'y pensais pas et je n'avais pas peur."

source Néosanté: sur le port du masque

1043861491_0:0:3027:2048_1000x676_80_0_0_36e786c69f85f6465b22ed06fac786d6.jpg.webp



Oui la contagion physique reste à prouver. La contagion mentale de la peur, elle, est manifeste.

Cette nouvelle lubie venue d'Asie et acceptée par une majorité en quelques semaines me hérisse le poil.
Pour éviter le pollen, de la sciure de bois ou des vapeurs toxiques, il me semble approprié, mais contre un virus, encore faut-il croire à la théorie pasteurienne et notamment à la contagion agressive par des agents extérieurs, sinon le port d'un masque est juste absurde.
Or même en admettant cela, encore faut-il penser que l'on n'est pas en mesure d'être confiant en sa propre santé (son immunité) pour régler la question de manière autonome.
Puisque 99,965% des gens survivent à cette épidémie en France (pourtant mal lotie), tout cela n'est-il pas outrageusement disproportionné?
La vision sanitaire qu'on nous impose (depuis les obligations vaccinales du siècle dernier) est clairement totalitaire. Mais aujourd'hui cela devient beaucoup plus prégnant encore, avec les projets délirants de traçage, puçage et autres. Avec des lois liberticides (confinement, distanciation sociale ) et infantilisantes.


Pire que le confinement est pour moi cette période dite de déconfinement où l'on compte bien trop nombreux encore les moutons se rêvant bienveillants et solidaires mais endormis et intoxiqués par la propagande pasteurienne.
Je ne pensais pas en voir autant.
Je suis sidéré.
Le récit mensonger des autorités et des médias laisse des traces, ou est gobé tout cru.


Benjamin Franklin: "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux". (Sécurité fictive, qui plus est.)



Les masques ne servent à rien (cf étude scientifique).
Ils sont même plutôt toxiques.
(Article très relayé du Dr. Russell Blaylock, très documenté, mais en anglais.)
(Voir cet autre article à ce sujet.)

Compréhensibles, à la limite, dans les hôpitaux ou le métro pour rassurer les timorés,
ils sont strictement inutiles en plein air, si ce n'est pour polluer encore un peu plus.

uploded_istock-1217108651-1589987615.jpg



Ils ne sont que la marque infamante de votre soumission au contrôle social sécuritaire qui cherche à s'imposer un peu partout.

"C'est insupportable.On a chaud, on a du mal à respirer et parfois mal à la tête. Tout ça pendant des heures d'affilée."

L'obligation de ce masque sur des marchés, en centre ville ou pour les serveurs , caissières et autres commerçants est une ignominie du même ordre que la censure ou la privation de liberté.
Nous sommes plus que jamais dans un système totalitaire même s'il se veut souriant, décontracté et bienveillant.

A BAS LES MASQUES !


André Comte-Sponville, pour une fois pertinent:
"J'aime mieux attraper le Covid-19 dans un pays libre qu'y échapper dans un État totalitaire"


Note: Le Danemark déconseille les masques. 1


1043861659_0:0:3072:2048_1000x666_80_0_0_c776da9a2bf2beb8ef32ce84bba3dfbb.jpg.webp



18:22 Publié dans Politique, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : masques |  Facebook

Lancet 3

Cette étude était vraiment louche.
Elle semble se dégonfler très vite.

Le journal anglais The Guardian a soulevé des incohérences.
Les autorités australiennes questionnées par le Guardian Australia s'interrogent sur les fortes discordances entre les données de l'article de Mehra et al dans le Lancet et leurs données nationales. Elles ne comprennent pas quels hôpitaux ont partagé leurs données "patient".
Le Lancet demande des comptes aux auteurs de toute urgence. Ceux-ci se défendent en expliquant qu'un des 5 hôpitaux australiens était en fait un hôpital asiatique.

On attend la suite...
Les incohérences sont nombreuses.


Lettre ouverte à "The Lancet" de la part d'une centaine de scientifiques réputés de la recherche médicale mondiale, dont les meilleurs britanniques (Nicholas White).



Dans la soirée d'hier, échange sur tweeter:

deray gilbert, anti-Raoult convaincu
@GilbertDeray
Je relaie cet article du Gardian qui soulève des problèmes vis à vis de l’article du Lancet. Si des erreurs ont été commises cela sera dramatique pour la lutte contre une science de mauvaise qualité et notre demande d’essais contrôlés.

Jacques Doublet du "Haut Comité Santé Publique"
@Jacques_Doublet
En réponse à
@GilbertDeray
Merci de partager l'information. Au HCSP nous avons la conviction que les données & résultats sont dans le meilleur des cas, fausses, voire truquées. De ce fait, le décret sur l'interdiction de prescription de #HydroxyChloroquine sera révoqué.

C'est pourtant bien sur recommandation du HCSP que le pitoyable Olivier Véran l'a interdite, avant hier, sans prendre suffisamment le temps de réflexion.

Ce 29 Mai au matin Philippe Parola, bras droit de Didier Raoult, réagit à l’étude du Lancet sur la chloroquine : «Il y a plusieurs façons de critiquer cette étude (…) Tout ce qui est dedans est soit faux, soit imprécis, soit maladroit, soit frauduleux» #HDProspic.twitter.com/TvNr0m2rhh Vidéo
— CNEWS (@CNEWS) May 29, 2020

Huffpost résume l'emballement.
Ouest-France résume les critiques:Même des chercheurs sceptiques sur l’intérêt de la molécule expriment des doutes.
Sputnik: un papier fabriqué.Pr Froguet:"C'est un règlement de comptes politique pour arrêter la prescription désorganisée de la chloroquine".

Que cette étude soit bidon, on le savait très vite. C'est déja fort de café.
Mais qu'un gouvernement accorde autant de crédit à une telle imposture scientifique et légifère contre le traitement à l'hydroxychloroquine dans les 72 heures après sa parution, voilà le vrai scandale.

Ajout du 30:
-Financial Afrik
-Agoravox
-L'Espagne ne change rien.Même chose pour Maroc et Algérie.

27/05/2020

Suite : The Lancet


"On peut parler d’une sorte d’offensive industrialo-médiatico-politique majeure et réussie tant la couverture donnée à un article de la revue médicale anglaise The Lancet a été totale, ultra-rapide, uniforme et immédiatement suivi d’un effet politique."

Cette imposture grossière a été suivie d'effets politiques en France et l'OMS a suspendu provisoirement des essais, mais les protestations de médecins et scientifiques sont si nombreuses que je ne sais pas quel sera au final l'effet de ce tir de barrage assez dégradant.

Je mets en lien ci-dessous l'excellent article de Laurent Muchielli dont le blog est à retenir.
Il est sociologue, et directeur de recherches au CNRS.

Laurent_Mucchielli.JPG



« Fin de partie » pour l’hydroxychloroquine ? Une escroquerie intellectuelle

Durant le week-end de l'Ascension, la quasi totalité des journalistes se sont jetés sur un article de la revue The Lancet, pour lui faire dire ce que les auteurs de cette étude espéraient : l'hydroxychloroquine est un poison. Traduction en langage People dominant : le prof. Raoult est un dangereux charlatan. Ce traitement médiatique est honteux. Et cette étude est une escroquerie intellectuelle.

...

"On cherche désespérément les « journalistes scientifiques » capables d’analyser le papier du Lancet avec un tant soit peu d’esprit critique."
...

"Conclusion

Il est plus qu’urgent d’en finir avec la sacralisation de la Science derrière laquelle trop de personnes dissimulent tant bien que mal leurs intérêts ou leurs opinions personnelles , ne se donnant jamais la peine de poser la question toute simple qui doit (malheureusement) initier de nos jours toute discussion sérieuse sur une publication médicale : à qui profite le résultat annoncé ? "

Lire ici son analyse critique détaillée.

***


Je rajoute qu'à titre personnel j'essaie d"éviter au maximum tout médicament chimique et je ne suis donc pas pour l'hydroxychloroquine. (Une bonne immunité me parait suffisante).
Mais un tel acharnement en cas d'urgence contre un traitement peu cher et déja existant m'a étonné dès le départ puis paru plus que suspect de la part de ses détracteurs, pour la plupart au service de Bigpharma ou d'une pensée scientiste dogmatique.
D'autant qu'ils n'ont rien de mieux à proposer si ce n'est des molécules onéreuses et moins efficaces et surtout des mesures liberticides (rendues possibles en manipulant par la peur).

***


Ajout du 27 Mai:

Entretien large et détendu de Raoult sur Sud Radio.



Ajout du 28 Mai:

Même certains anti-Raoult ou indépendants dénoncent la nullité de l'étude du Lancet.
>> Pr Froguel.“Je ne suis pas pro-Raoult mais l'étude publiée par The Lancet, c'est une merde”

Paris-match : L’hydroxychloroquine : Victime d’un complot ?

Patrice Gibertie: Ces 7 petits détails qui tuent l'étude du Lancet...

Paul Trouillas L'affaire ne fait que commencer judiciairement. Fraude ou confusion?

Algérie et Maroc continueront de suivre le protocole Raoult. Ici

Ajout du 31 Mai:
Laurent Mucchielli sur le mépris de classe Afrik.com

26/05/2020

Epidémie de plaintes judiciaires

Le vent tourne.




Devraient bientôt s'ajouter à cela les plaintes d'au moins 2 collectifs de médecins et citoyens contre l'interdiction de prescrire qui a été faite aux médecins de ville.
https://noublionsrien.fr (Plus de 10000 signataires pour 4 actions en Justice).

-Plainte collective en Belgique contre le Ministre de l'Intérieur pour confinement disproportionné.

-"Opinion internationale" : article sur l'immunité des experts

Artemisia

Excellent reportage de 2019 sur France24.

Le scandale de l'interdiction de l'Artemisia par certains pays (contre la malaria).
Déconseillée par l'OMS.
(Les laboratoires vénaux contre la médecine naturelle.)