Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2020

Le putsch sanitaire continue ... 2


L'absurde totalitaire se déploie dans une sorte d' indifférence étonnante.

Où sont les scientifiques et les personnes douées de logique?
Ils devraient hurler.
Au minimum dénoncer la mascarade sanitaire qui essaie de s'imposer encore quand tout se termine ou est terminé.
Ont-ils tous été déstabilisés, ou tétanisés par la succession des incohérences, des calomnies et des mensonges?
Pourquoi si peu de gens protestent, alors qu'on leur dicte des comportements grotesques imbéciles (dans une logique de précaution dévoyée et déconnectée du Réel)?

On est dans un délire de phobie pathologique.

0035310b-7fb8-4745-b2f9-ff2426d6e085.png



L' OMS annonce qu'il n'y aura pas de retour à la normale dans un avenir prévisible.
(Ce qui est un déni de réalité puisque la courbe épidémique est terminée un peu partout en terme de mortalité et d'hospitalisations).

Il n'y a qu'une fabrication artificielle de cas bénins en quelques régions sporadiques due à la multiplication des tests.
C'est mécanique.(Le nombre de tests détermine le nombre de contaminés.)
On teste surtout des traces de virus, mort, affaibli ou inoffensif qui ne provoque quasiment plus d'hospitalisations (ni de décès).

Cette semaine donc, offensive concertée, décisions d'imposer les masques dans les lieux clos (France, Canada, etc...) alors même qu'il ne se passe plus rien, sous menace de fortes amendes.


Heures sombres de l'histoire mondiale.

Jusqu'où iront-ils trop loin? et qu'en résultera t-il?


Regardez les courbes Ici



Respirer, peur de mourir, masques. Néosanté

Citation réelle (mais orwellienne en novlangue): La liberté c'est de porter un masque! (François Legault, 1er ministre du Québec.)

Les mensonges présidentiels du 14 Juillet.

13/07/2020

Le putsch sanitaire continue ...

Alain Schollaert‎

Le masque: instrument de soumission, d’affaiblissement physiologique et de fragilisation psychologique.

Concernant l’éventuel intérêt de porter un masque face au virus Covid-19, voici ce que Antonio Lazzarino, médecin et épidémiologiste enseignant dans plusieurs universités de Londres, a indiqué récemment:
« Sur la base de ce que nous savons maintenant de la dynamique de transmission et de la physiopathologie de Covid-19, les effets négatifs du port de masques l’emportent sur les positifs ».

Pour sa part, le gouvernement du banquier Macron poursuit sa politique de guerre contre la santé des français. Après avoir commis l’incroyable série d’erreurs dénoncées par le Professeur Christian Perronne dans son livre “Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise”, la Macronie nous prépare maintenant à accepter l’imposition du port du masque contre le Coronavirus dans tous les lieux clos.

Ses chiens de garde de la presse mainstream font tourner en boucle toutes les informations favorables à cette nouvelle mesure erronée, en occultant systématiquement les informations qui y sont défavorables.

Après avoir atteint le sommet de leur infâme politique pro-Covid-19 en interdisant la prescription d’hydroxychloroquine sur base d’une étude scientifique totalement mensongère (et sans jamais s’en être excusé), ces mêmes autorités s’apprêtent à nous obliger à porter un masque dès que nous serons proches d’autres personnes.

(note: et ce en dépit du bon sens puisque l'épidémie est terminée, l'éventuel virus est très affaibli, il n'y a plus de morts, uniquement des tests positifs, qui sont mécaniquement proportionnels au nombre de tests effectués)

Notre soumission aux ordres d’un gouvernement clairement malveillant (prêt à utiliser drones et hélicoptères pour assurer notre obéissance), l’entretien de l’ambiance anxiogène nécessaire à l’acceptation massive du futur vaccin et l’affaiblissement de notre système immunitaire (en nous faisant respirer de l’air vicié et en nous angoissant), constituent les trois bénéfices recherchés au travers de cette prochaine décision du gouvernement dirigé Monsieur Castex-T2A, le promoteur des hôpitaux rentables.


Plus


Acharnement sanitaire et déni de réalité.

Alors qu'il n'y a aucun signe alarmant nulle part, une bande de médecins flipés ou malintentionnés fait le forcing pour imposer les masques en France en espace public, clos.

Pourtant tous les chiffres révèlent désormais les erreurs commises (l'inutilité du confinement et des masques, l'ineptie des décisions imposées), ou la surmortalité très relative (et qui aurait pu être évitée) . Après les études bidons malhonnêtes , les dernières études (ralenties ou bloquées) démontent le Remdesivir en montrant au contraire une certaine efficacité de HCQ (cf Lancet).

Cherchez l'erreur!

Les journalistes semblent être restés bloqués en Avril, ils ne sont même pas au courant.
Les escrocs aux commandes persistent dans leur vision dogmatique erronée criminelle jusqu'au déni et s'enfoncent de plus belle dans leur vision fictive et anxiogène du monde, en nuisant à tous.

*




-Euthanasie des vieux des EHPAD dénoncée en commission d'enquête. Ici (le 7 Juillet 2020)

-Une preuve en faveur de l'hydroxychloroquine. Ici

20200713_hcq_preuve_suisse_.jpg



-Version dissidente du Dr Stoian Alexov (Bulgarie) Personne n'est mort du Coronavirus. Oups !

-Les autorités Serbes réagissent à des émeutes violentes liées à un nouveau confinement, une première en Europe. Ici

-Coronavirus – Pourquoi tout le monde s’est trompé. Il ne s’agit pas d’un « nouveau virus » Ici

L’auteur de l'article ci-dessus, Beda M Stadler, est l’ancien directeur de l’Institut d’immunologie de l’Université de Berne, biologiste et professeur émérite.

Extraits:

"Tout d’abord, il était faux de prétendre que ce virus était nouveau.
Deuxièmement, il était encore plus faux de prétendre que la population n’aurait pas déjà une certaine immunité contre ce virus.
Troisièmement, c’était le comble de la stupidité que de prétendre qu’une personne pouvait avoir la Covid-19 sans aucun symptôme ou même de transmettre la maladie sans présenter le moindre symptôme."
(note perso: enfin un biologiste qui soulève cette incohérence totale dans le dogme pasteurien !)

"Sars-Cov-2 n’est pas si nouveau que ça, mais simplement un virus du rhume saisonnier qui a muté et disparaît en été, comme tous les virus du rhume – ce que nous observons actuellement dans le monde entier."
"On a également appris que le Sars-CoV-2 avait un impact moins important dans les régions de Chine où le Sars-1 avait auparavant fait rage. Il s’agit là d’une preuve évidente et réelle suggérant que notre système immunitaire considère les Sars-1 et les Sars-Cov-2 comme étant en partie identiques et qu’un des virus pourrait probablement nous protéger de l’autre virus."
"C’est alors que j’ai réalisé que le monde entier prétendait simplement qu’il n’y avait pas d’immunité, mais qu’en réalité, personne ne disposait d’un test prêt à prouver une telle affirmation. "
"Une étude de John P. A. Ioannidis de l’université de Stanford – selon la Fondation Einstein à Berlin, l’un des dix scientifiques les plus cités au monde – a montré que l’immunité contre le Sars-Cov-2, mesurée sous forme d’anticorps, est beaucoup plus élevée qu’on ne le pensait auparavant."

"Les épidémiologistes sont également tombés dans le mythe de l’absence d’immunité dans la population. Ils ne voulaient pas non plus croire que les coronaviri étaient des viri des saisons froides qui disparaîtraient en été. Sinon, leurs modèles de courbe auraient été différents. Lorsque les premiers scénarios les plus pessimistes ne se sont réalisés à nulle part, certains s’accrochent encore aujourd’hui à des modèles prédisant une deuxième vague. "

"En tant qu’immunologiste, je fais confiance à un modèle biologique, à savoir celui de l’organisme humain, qui a construit un système immunitaire adaptatif éprouvé."

"Pour toute autre maladie qui n’affecte pas un certain groupe de personnes, nous en viendrions à la conclusion que ce groupe est immunisé."

"Cette nouvelle race de négationnistes a dû constater que la majorité des personnes ayant été testées positives pour ce virus, c’est-à-dire que le virus était présent dans leur gorge, ne sont pas tombées malades. Le terme de « porteurs silencieux » a été évoqué et on a prétendu que l’on pouvait être malade sans avoir de symptômes. Ce serait quelque chose !"

"La blague suivante, que certains virologistes ont partagée, était l’affirmation que ceux qui étaient malades sans symptômes pouvaient encore transmettre le virus à d’autres personnes." (Note: Et oui! Encore une étrange incohérence qui a pourtant servi de prétexte au confinement: on nage dans l'archaïsme, le dogmatique et la superstition sectaire de la part de ceux qui se prétendent rationels et scientifiques mais qui ne sont que des pseudoscientifiques de seconde zone choisis par des politiques. Et ce sont ces obscurs médiocres dociles et sans substance qui nous imposent leurs délires paranos).

11/07/2020

Le microbe n'est rien, le terrain est tout



10/07/2020

Mensonge et intoxication



On pourrait (et on peut ) croire à une manoeuvre concertée d'ingénierie sociale mondiale tant les mesures et recommandations sanitaires ubuesques et anxiogènes fusent cette semaine un peu partout, en Europe et ailleurs, pour continuer d'entretenir la peur, (si pratique pour juguler les populations) en dépit de la réalité observable (qui montre que c'est bien fini).
Ces mesures totalitaires et ces messages alarmistes (sans fondement aucun) sont complaisamment transmis et commentés (avec une certaine délectation) par nos médias pourris.


En Belgique on touche le fond.
Par exemple, il n'est pas permis de danser aux mariages, sauf les mariés.
et désormais (c'est assez pathétique):

107831523_10158604652502328_1313391704852079696_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_sid=8024bb&_nc_ohc=KztRKDKg90gAX8yX19g&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=3306a06b12f8be15c8eef6738c33f893&oe=5F2EB48B



Quel relâchement?
Le message induit est que ce sont les gens qui sont responsables de la propagation (fantasmée) de cette pseudo épidémie par leur relâchement.
Cela ne veut rien dire. On nage en plein délire.
C'est la multiplication des tests qui explique les cas positifs (anodins) et c'est la peur panique qui a le plus tué en Avril.
Les masques et gestes barrières n'ont pas servi à grand chose. Au mieux à rassurer les plus timorés.
Ils sont devenus particulièrement inutiles et stupides, signes de soumission au pouvoir sanitaire alarmiste et culpabilisateur, qui ne se lasse pas d'infantiliser la population (France, Belgique, Espagne).


107714923_10219766903097732_841053932979812917_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_sid=dd9801&_nc_ohc=zMnef8fllpEAX_lOii4&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&oh=7aa1b353d9d7c67740a8e2a8a0d4b14f&oe=5F2EDB21



"Vu le relâchement de la population belge, la courbe du covid est plate de chez plate.

Vu le relâchement de la population belge, les hôpitaux sont vides.

Vu le relâchement de la population belge, les personnes testées positives sont quasi toutes asymptomatiques.

Vu le relâchement de la population belge, on voit introduire progressivement des mesures inacceptables en exploitant la peur et la masse.

Vu le relâchement de la population belge, elle se laisse tout simplement considérée comme un enfant en bas âge, ce qui permet de neutraliser son sens critique.

Vu le relâchement de la population belge, elle se laisse dire qu'elle est seule responsable de ses problèmes.
Quel problème? La courbe est plate comme l'eau d'un lac.

Vu le relâchement de la population belge, un gouvernement non élu démocratiquement prend des décisions infondées et incohérentes.

Vu le relâchement de la population belge, elle se laisse appliquer des techniques de manipulations de masse sans broncher. "
Isabelle Duchateau.




Quelle bande de nazes !

La dictature c'est maintenant.

*

Il n'y a pas et n'y aura pas de deuxième vague. Lire ici


Un article suisse de "Bon pour la tête" résume l'arnaque des mesures provisoires qui perdurent indéfiniment après coup. Ici

La Serbie renonce au reconfinement annoncé, après deux nuits d'émeutes. Ici
Bien joué!

09/07/2020

Deux mois plus tard (comment entretenir un état sous-jacent de panique).



"Épidémie terminée, il n’y a plus de morts,
qu’à cela ne tienne, on invente des « cas » grâce aux tests bidons, un cluster par-ci par-là, une école fermée alors que les enfants ne transmettent jamais le virus."

"Faire l’amalgame entre morts, malades et « cas » (soit des testés positifs ne prouvant absolument rien) relève de la supercherie, mais alimente la peur, justifiant parfois des confinements bien utiles aux politiques."

D'autant que l'on sait le virus très affaibli, et beaucoup moins virulent (cf Raoult, ou déclaration de médecins italiens). S'il circule toujours il ne tue plus ou presque plus.

"On sonne à nouveau le tocsin anxiogène à la faveur d'une prétendue augmentation de nouveaux cas, alors que simplement, avec des mois de retard, la capacité de dépistage est enfin correcte et que l'on identifie par conséquence plus de cas qu'auparavant...
On passe conjointement sous silence le fait que l'augmentation prétendue de cas s'accompagne d'une décrue inchangée des cas graves et de la létalité due au Covid, comme le souligne le graphique supra montrant les statistiques de la Floride.
"JDM

Il s'agit toujours d'une épidémie de peur et/ou de tests, rien d'autre !
L'infantilisation de la population continue.

Il y a eu une surmortalité en France du 20 Mars au 20 Avril du même ordre que celle de 2017.(A vérifier fin 2020 si la mortalité de l'année en a été modifiée).
C'est tout.
Est-elle due au virus, à la façon (incroyable et inédite) d'interdire de le soigner, ou à la peur propagée (qui détruit très vite l'efficacité du système immunitaire) ?
Cette surmortalité a été très localisée (Grand Est, Ile de France), car certaines régions furent totalement épargnées.
Episode épidémique qui aurait pu probablement être amoindri si on avait suivi le protocole Raoult (au lieu de le dénigrer pour des raisons mercantiles) et autorisé les médecins de ville à soigner.

inseejuin.JPG



Tous les chiffres montrent que c'est bel et bien terminé en France
mais des tests (peu fiables) sont imposés pour relancer la panique, alors qu’il n’y a plus de morts à annoncer chaque soir à la télé.
A la place, les journalistes annoncent des clusters, c'est à dire du vent, quelques tests positifs sans mort et avec très peu de malades symptomatiques.

Ces médias criminels car alarmistes ( c'est la peur qui tue) focalisent comme des vautours sur la moindre info locale ambigüe et en font un implant psychique anxiogène supplémentaire distillé dans le subconscient des ahuris dociles qui continuent de regarder cette télévision de propagande mensongère.
Cet acharnement à diffuser en boucle un message toxique (à tous les niveaux) sous le prétexte indécent de protéger est ignoble.
Toute la vraie information rassurante ou qui dément le récit officiel est tue.
On entend peu parler de toutes les études un temps retenues qui valident les effets positifs de l'HCQ par exemple.

Et cette ingénierie sanitaire marche en partie:
-des trouillards en masque circulent encore ici ou là même en plein air, ils se frictionnent les mains à l'entrée des bars et boutiques c'est devenu banal et ne révolte plus grand monde.
-les obligations de porter un masque perdurent dans certains lieux publics (bibliothèque, etc)
La secte COVID19 est désormais partout présente, soutenue officiellement, avec un pouvoir pervers de culpabilisation.
On parle de 2iéme vague (quand la réalité montre l'inverse) et de rendre les masques obligatoires à la rentrée.
C'est du lavage de cerveau en live.

Car pour l'Etat profond, désormais sanitaire (Bigpharma, OMS, Gates, Parti Démocrate, et les "idiots utiles" de "médias aux ordres"), il faut à toute force entretenir le récit fictif d'un épouvantable danger épidémique, dont seul l'Etat peut vous sauver en vous imposant des régles d'hygiène (masques, interdiction de réunion, distanciation sociale, etc).
Danger très minime qui a été exagéré, instrumentalisé, fabriqué en partie criminellement (médecins interdits de soigner, malades invités à rester chez eux, Ephad isolés et délaissés ).


Il est vital de résister à cette opération totalitaire et de refuser en bloc: tests, masques, distanciation sociale, confinement et toutes ces conneries qui ne servent qu'à asservir sans aucune justification scientifique clairement établie, contrairement à ce qu'affirment indument les scientistes dogmatiques des comités officiels endoctrinés ou vendus aux laboratoires pharmaceutiques (ces marchands de mort). Il n'est pas question de nous protéger mais de nous asservir.

Normes d'obéissance insidieuses: aujourd'hui masque et distanciation, demain vaccin et puçage.
Il est crucial de résister. (Cf Mika Denissot)


"Nous avons là tous les symptômes d’une maladie qui a pour nom phobie microbienne, et nous ne voyons pas le ridicule de cette contagion irrationnelle, c’est bien la preuve que nous y avons perdu la raison."


>>>sources nombreuses et variées déja citées sur ce blog depuis Mars
(Nicole Delépine)(Jean-dominique Michel)( Laurent Mucchielli sur le remdesivir)

>>>>exemple de titre de petit article insidieux qui pourrissent le climat et travestissent la réalité:
"Coronavirus: le relâchement des Français fait craindre un rebond de l'épidémie"
Vous pouvez en trouver sur Franceinfo, Le monde, BFMTV, Yahoo, Libération, le Figaro et toute cette presse vendue à des intérêts privés délétères.

>>> Shiva Ayyadurai sur Bigpharma et les vaccins



18/06/2020

L'escroquerie du confinement.



Tout ce cirque complaisant avec masques et distanciation sociale (expression déplorable) après un confinement avant tout punitif est doublement affligeant !
La plupart des études scientifiques montrent que tout cela ne sert strictement à rien.
(Si ce n'est à rassurer les plus timorés, c'est tout.)
C'était déja grotesque pendant la soi-disant pandémie, cela l'est encore plus, un mois après sa décrue.
Les esprits ont bien été contaminés.
Les médias se vautrent dans une dramaturgie qu'ils ont en grande partie fabriquée de toutes pièces.

Ceux qui imposent de telles mesures croient-ils vraiment à leur bien-fondé?
Je commence à en douter.

Le confinement était totalement injustifié et scandaleux.
Tout cela ne semble avoir pour seul but que d'installer la peur et la soumission dans l'imaginaire collectif et les us & coutumes.

Même si ce n'est pas un complot au sens strict cela y équivaut dans la pratique. On a bel et bien une forme d'ingénierie sociale qui se déroule sous nos yeux.
A coup d'injonctions, de spots télévisés en boucle, d'émissions complaisantes, de validations fallacieuses du discours officiel totalement mensonger. De discussions inutiles sur des sujets ineptes. Et autres diversions.

Tout est fait de la part des médias et autorités pour ne pas revenir sur le scandale qui a eu lieu , pour le faire passer pour une catastrophe naturelle.
Et parallèlement tout est fait aussi pour entretenir la peur :
-menace de 2ième vague au moindre rebond du nombre de testés positifs (alors même qu'ils ne sont pas pour autant malades et que l'on sait les tests peu fiables).
-incessantes tentatives de décrédibiliser les traitements existants pour laisser la menace présente et la porte ouverte à un vaccin salvateur.
-chicaneries stupides sur telles ou telles mesures inutiles pour entretenir une psychose sous-jacente.


Jair Bolsonaro, président élu du Brésil, a vu son compte Twitter (qui s'estime donc comme étant une autorité supérieure ) censuré parce qu’il s’opposait au confinement de masse.Des vidéos du parlement italien ont été censurées par Facebook pour des raisons équivalentes (critique du confinement et de la vaccination promise) .

Ci-dessous un article résume une étude française qui pointe les coûts disproportionnés du confinement en termes sociaux, économiques et humains, dénonce une «escroquerie sanitaire» et pointe la responsabilité de l’OMS, en partie financée par la fondation Gates.
source: 1 ou 2

***

« En médecine : le confinement n’existe pas. Il n’existe pas en infectiologie, en épidémiologie ou en santé publique. Il est d’ailleurs inédit dans l’histoire de la médecine et de l’humanité ! Il est donc nécessaire de revenir à la raison et de pratiquer la médecine du 21ème siècle.[…] »


« Rien ne prouve que la Chine ait « aplani » la courbe épidémique grâce au confinement. Dire que la Chine a réduit le nombre de cas ou a bien géré l’épidémie grâce à l’enfermement est un pur mensonge et ne repose sur aucune preuve (…), car personne n’est en mesure de donner le nombre de cas ou de décès en Chine si elle n’avait pas appliqué de confinement[…] »


« Quels sont les risques, les dangers et les conséquences catastrophiques pendant et après l’enfermement ?

– Suicides de personnes, comme cela a été signalé en Chine et a déjà commencé dans de nombreux pays.

– Développement de pathologies psychiatriques.

– Paralysie du parcours scolaire des élèves et étudiants à l’université.

– Impacts négatifs et dangers sur les animaux.

– Négligence d’autres maladies (en particulier les maladies chroniques) et augmentation de leur mortalité.

– Augmentation des violences domestiques.

– Pertes économiques, chômage et crise économique majeure : cela va également interrompre le flux de financement nécessaire à l’équipement des hôpitaux. En outre, peu de gens savent que la crise économique de 2007-2008 a entraîné le suicide d’au moins 13 000 personnes rien qu’en Europe et en Amérique du Nord.

– Sérieuses conséquences pour l’agriculture.

– Déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de guerre.[…] »


« Après avoir exposé tous les dangers de l’enfermement, il est clair que l’équilibre bénéfices-risques est extrêmement et dangereusement défavorable, d’autant plus que les bénéfices du confinement ne sont absolument pas fondés sur des preuves et même proches de 0 ![…] »



« Chaque année : le virus de la grippe infecte 1 milliard de personnes dans le monde et en tue 650 000, et la tuberculose, qui figure parmi les dix premières causes de décès dans le monde et qui est beaucoup plus contagieuse (un patient non traité peut infecter 10 à 15 personnes), cause 10,4 millions de cas et tue 1,8 million de personnes. Pourtant, on ne parle jamais de crise sanitaire. L’ensemble du système hospitalier des pays n’est absolument pas débordé car la saturation ne concerne que très peu d’hôpitaux et cela peut être évité en prenant des mesures raisonnables pour gérer cette épidémie comme nous l’avons indiqué et comme la Suède l’a fait.[…]»


«les pays du monde ont pris des mesures disproportionnées et suivi aveuglément les recommandations de l’OMS en confinant leurs populations, une mesure basée sur une escroquerie […]. Les médias ont également alimenté la peur et la psychose en présentant le SRAS-CoV-2 comme un virus très dangereux ou à forte mortalité alors que ce n’est absolument pas le cas. »

 


Même certains professionnels de la santé les suivent comme des moutons. Sans entrer dans des théories de conspiration et après des précédents comme le H1N1 de 2009, peut-on faire confiance à l’OMS et suivre tous ses recommandations ? est-elle indépendante dans ses recommandations et ses décisions ? La réponse est bien sûr : non. »


 


 


L’OMS est en fait financée à 80% par les laboratoires pharmaceutiques, les banques, l’industrie de l’armement, les compagnies pétrolières, l’industrie de l’alcool, etc. tandis que Bill Gates participe de plus en plus au financement de l’OMS par l’intermédiaire de sa fondation, ce qui rend l’organisation très dépendante
[…] et que les faits s’accumulent : fausse alerte sur la grippe H1N1 sous la pression des lobbies pharmaceutiques, complaisance inquiétante vis-à-vis du glyphosate que l’OMS a déclaré sûr malgré les victimes de l’herbicide, aveuglement sur les conséquences de la pollution due aux compagnies pétrolières en Afrique, minimisation du bilan humain des catastrophes nucléaires (en raison de l’accord que l’OMS a signé avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ! ) de Tchernobyl à Fukushima […]. L’indépendance de l’organisation est compromise à la fois par l’influence des lobbies industriels – y compris celui des laboratoires pharmaceutiques – et par les intérêts de ses États membres, notamment la Chine. »


« L’OMS doit faire l’objet d’une réforme radicale. Le confinement est véritablement l’escroquerie sanitaire du XXIe siècle, une enquête doit être menée à ce sujet et les responsables de l’OMS et de l’Imperial College de Londres doivent être interrogés et, si nécessaire, jugés.[…] »


 



***

Ajout du 22 Juin:
Article de France-soir et Dr Delépine sur les fakes-news des décodeurs du Monde (officine Big Brother) notamment, mais qui argumente surtout sur l'échec et la nocivité du confinement. Lire ici

17/06/2020

Vendus




Le Pr Perronne ( pourtant membre du sérail), dénonce fortement tous les médecins achetés (corrompus) par les labos ainsi que les erreurs coupables (criminelles) du gouvernement et de l'administration sanitaire.