Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2016

Caroline Galactéros

 

Polémologue (science de la guerre), spécialiste de géopolitique et d'intelligence stratégique,

elle décrit sans détours mais avec précision les nouvelles lignes de faille qui dessinent le monde d'aujourd'hui.

Colonel de réserve.

 

caroline.jpg

Son blog: Bouger les lignes

 

 

«À Alep, sortons enfin des vues manichéennes»

Entretien avec Alexis Feertchak 16 Décembre 2016

FIGAROVOX. - L'armée syrienne a repris aux rebelles la ville d'Alep, ancienne capitale économique du pays. Comment percevez-vous le traitement médiatique de cette bataille décisive dans le conflit syrien?

Caroline GALACTEROS. - Si vous me pardonnez cette franchise, je le trouve globalement déplorable et surtout dangereux. Par ignorance, goût du sensationnalisme et de la polarisation manichéenne des situations, confiance excessive dans les réseaux sociaux, ou par inclination à relayer la doxa véhiculée par le pouvoir et ses alliés, la plupart des médias se sont engouffrés depuis des mois dans la brèche de la facilité et ont relayé bien des informations parcellaires voire fausses (cf. l'affaire des «Casques Blancs» ou «l'opération OSDH» - source unique elle aussi anglaise, clairement contestable et pourtant devenue la référence depuis cinq ans ). Ils ont en conséquence nourri une interprétation déformée des enjeux et des faits. Bref, l'immense majorité des médias occidentaux s'est fait la caisse de résonnance naïve ou parfois sciemment complice d'une vaste entreprise de désinformation sur la nature des «rebelles», les objectifs réels de la guerre, l'idée même d'une guerre civile ou encore la dimension confessionnelle du conflit de fait secondaire mais montée en épingle, etc...

voir la suite de l'entretien

18/11/2016

"On l'a échappé belle..."

25/02/2016

Un oeil sur la planète...

05/07/2015

Clouscard, rappel...

(Note déja mise en ligne le 1er mai 2013.)

Michel Clouscard est un sociologue et philosophe marxiste, né en 1928 et mort en 2009, dans le Tarn.

capitalisme,libéralisme,libertaires,clouscard,libéralisation,jouir sans entrave

 

Il a notamment forgé le terme et concept de  "Libéral-libertaire" qui apparait vers 1972 et dans son livre "Néofascisme et idéologie du désir".

Libéral et libertaire ne représentent dans cette optique que les deux aspects, recto-verso, d'un même courant, axé sur le désir individuel.

Il a critiqué le mouvement étudiant de mai 1968 en l'analysant comme une contre-révolution libérale se cachant derrière  une poussée (de déconstruction) libertaire.

Une déconstruction de la société d'alors rendue nécessaire pour permettre le passage d'un "système" capitaliste industriel vers un ultralibéralisme débridé à la conquète de nouveaux marchés dans une société de loisir consumériste et permissive.

(permissive pour les consommateurs et répressive pour les petits producteurs)

L'essor d'un tel monde libéral (celui où nous vivons désormais) du libre échange et de la mondialisation ne pouvant se faire qu'au prix de progrès sociétaux, et de libertés individuelles bien spécifiques. (Plus sexuelles et ludiques que politiques.)

Le sociétal remplaçant  et cachant la carence d'une vraie évolution sociale.

La permissivité servant de monnaie d'échange pour déguiser l'oppression économique des classes moyennes et ouvrières en une nouvelle société du "jouir sans entrave".

Ces deux notions  libéral-libertaire  et social-sociétal apparaissent de plus en plus souvent utiles pour décrypter l'actualité, et essayer de comprendre ce qui se cache derrière ce que certains essaient de nous faire prendre pour La réalité, économique et sociale.

 NB: A mettre en relation avec la façon dont l'industrie du tabac a proné dès 1929 l'émancipation des femmes pour s'ouvrir un nouveau marché.      Comment faire fumer les femmes

 

Pour en savoir plus:

 

source

03/01/2015

La société de l'indécence...

Consumérisme dévoyé, obsolescence programmée, marketing amoral, jeunisme, féminisme, famille etc...

Le triomphe des épiciers.

Propos sur le livre " La société de l'indécence", de l'américain Stuart Ewen.

source:

http://www.meridien-zero.com/

 Conseil: pour éviter les pubs de plus en plus insupportables, regardez les vidéos directement sur le site-source, ou ajouter Adblock Edge sur Firefox.


La société de l'indécence partie 1 par cdmanon

 


La société de l'indécence partie 2 par cdmanon

28/11/2014

Henri Guillemin, historien libre et non conformiste...

 

 

hg.jpg

 

Narrateur "passionnant et passionné", cet historien et polémiste né à Macon en 1903 excellait dans l’art de la conférence...

Henri Guillemin est avant tout un spécialiste du XIX ième  siècle, qu'il aborda au départ par la littérature puis par la question sociale.

(Pour lui, l'histoire doit être au service du peuple, non des puissants.)

Sa vision de l'Histoire est parfois anticonformiste et décapante ou iconoclaste , il a d'ailleurs été contesté à plusieurs reprises sur certains points (Jeanne d'Arc, Gide)

Sa particularité est d'avoir  enregistré dès les années  60 et 70 plusieurs vidéo-conférences sur divers thèmes historiques pour la Télévision suisse romande, la Radio suisse romande et Radio-Canada.

Nous avons donc beaucoup de vidéos disponibles sur le site de la TSR (par tranches de 30 minutes environ en plan fixe, "sans autre artifice que son talent de conteur et son érudition"…)

Archives de TSR  (nombreux sujets)

A découvrir absolument...

 

 

La commune de Paris 1871   1/13 (situation)

                       

 

 

                                            La commune de Paris 1871    2/13    ( Thiers )

(encore 11 vidéos sur la commune  à suivre ici)

 

autres thèmes:

 

L'affaire Dreyfus

 

 

 

L'énigme Jeanne d'Arc

 

 

 

 

Confidences...

17/06/2014

Best of...

L'article le plus lu, cité et utilisé de ce blog date déja d'avril 2009 et se compose de 4 pages très documentées sur la sérendipidité.

Probablement ce qu'on peut trouver de plus exhaustif sur ce sujet en français.

Je l'ai ajouté il y a quelque temps dans les pages fixes du site, accessibles par un lien direct dans la colonne de gauche en page d'accueil.

Sérendipité 2/4

etc...

                                                                *****

Voici à nouveau (5 ans après) la première page de présentation:

 

 

Sérendipité  1/4


La sérendipité  est la  démarche ou l'état d'esprit qui consiste à trouver quelque chose d'intéressant de façon imprévue, en cherchant (ou pas) tout autre chose.
Cette approche "heuristique" est, bien sur, éternelle mais le mot lui-même est relativement récent.
Il provient de l'anglais "serendipity" mot créé par Horace Walpole (considéré aujourd'hui comme le précurseur du roman gothique et du conte absurde) en 1754 dans une lettre à son ami Horace Mann.


Il y cite un conte persan, les Trois Princes de Serendip, publié en Italie en 1557.


(Serendip est le nom du Sri Lanka en vieux persan)

BahramGur.jpg


Dans cette histoire  le roi de Serendip envoie ses trois fils à l'étranger parfaire leur éducation.
Ils y connaissent de nombreuses aventures au cours desquelles, ils utilisent des indices infimes grâce auxquels ils reconstituent par déduction des faits dont ils ignoraient tout.
Ils y décrivent par exemple avec précisions un chameau qu'ils n'ont pas vu :
" J'ai cru, seigneur, que le chameau était borgne, en ce que j'ai remarqué d'un côté que l'herbe était toute rongée, et beaucoup plus mauvaise que celle de l'autre, où il n'avait pas touché ; ce qui m'a fait croire qu'il n'avait qu'un œil, parce que, sans cela, il n'aurait jamais laissé la bonne pour manger la mauvaise".


Walpole précise dans sa lettre que les jeunes princes font simplement preuve de sagacité, et que leurs découvertes sont purement fortuites.
Ce serait alors une autre version de la démarche déductive que décrit avec fascination Edgar Alan Poe, ou de celle d'un Sherlock Holmes.

Mais ce n'est plus tout à fait le sens qu'on y met aujourd'hui puisqu' on définit la sérendipité comme une découverte, provoquée par une attitude d'esprit, qui consiste à rebondir sur les conséquences imprévues d'une aventure, d'une rencontre, d'une recherche ou d'une expérience.
L'accent s'est donc déplacé de l'aspect déductif d'un raisonnement pointu vers l'aspect d' adaption aux circonstances, tout en revendiquant ces heureux hasards comme favorisés par un état d'esprit, qu'il s'agit d'adopter.
Certains considèrent qu'on ne peut parler de sérendipité que quand on cherchait bien quelque chose au départ, et que l'on reconnaît que ce qu'on a trouvé a plus grande valeur que ce que l'on cherchait.
Sérendipité ne veut pas simplement dire qu'on a de la chance, mais qu'on a également l'intelligence nécessaire pour reconnaître l'intérêt de ce qu'on a trouvé par hasard et pour l'exploiter.


L'homme qui est tourné vers la sérendipité, on le nomme inventeur, aventurier, créateur ou traqueur d'indices.
Il reconnait les anomalies, les incohérences subtiles, les infîmes différences ou les exceptions qui peuvent engendrer du neuf.
Selon un dicton connu, " des milliers de gens avaient déjà vu tomber des pommes avant Isaac Newton et aucun n'en avait imaginé pour autant la gravitation universelle ".
Pour Paul Valéry : " Il fallait être Newton pour apercevoir que la Lune tombe, quand tout
le monde voit bien qu'elle ne tombe pas".

180px-newtonstelescopereplica.jpg

Diverse définitions:
 Daniel B. Klein la définit ainsi:" La sérendipité est une découverte majeure qu'une personne ne recherchait pas, qui modifie sa propre interprétation de ce qu'il était en train de faire, et qui se révèle évidente au découvreur ".
En sociologie, il s'agit de l'observation d'une anomalie stratégique qui n'a pas été anticipée, et qui peut être "à l'origine d'une nouvelle théorie ".
D'après Yves-Michel Marti et Bruno Martinet:" la sérendipité est l'art de trouver la bonne information par
 hasard".


Pasteur:"le hasard favorise l'esprit préparé".


Certains managers parlent de coïncidence, de contingence, d'autres de chance ou de hasard sans oublier la notion de foi.
La nature joue bien souvent son rôle (par l'eau,le feu,la neige,le chaud,le froid).
Dans d'autres cas, la fatigue ou le manque de concentration du découvreur déclenche l'effet de sérendipité.
(Par lapsus, rêve, coïncidence ou acte manqué notamment.)


-L'invention du Nutella, par exemple, est un effet de contingence en deux fois. Une première fois, les noisettes sont substituées au cacao, plus nombreuses dans la région concernée. La deuxième fois, l'inventeur bénéficie de la canicule qui fait fondre sa crème.

serendip,heuristique,zapping,sérendipité


On a beaucoup étudié  la notion de sérendipité dans le management (matérialisme oblige), où le meilleur entrepreneur sera attentif à ce qui lui semble anormal.
Soit, parce que tous les éléments sont présents pour la réussite, mais rien ne fonctionne.
Soit, inversement (on appelle ça l'effet Merton), tout semble a priori concourir vers un échec, pourtant les résultats sont positifs.
Par exemple, un commercial n'a pas le look de l'emploi ou n'est pas à l'heure à ses rendez-vous mais pourtant il fait partie des meilleurs vendeurs. Quel est son truc ?
Toutes ces anomalies et  exceptions lorsqu'elles sont remarquées servent de bases d'inflexion à la réflexion de nouvelles découvertes.
Généralement, les organisations modernes essaient de découvrir ces anomalies ptentiellement fécondes d'inovation.

Par exemple, Arthur Fry de chez 3M s'interroge sur ce qu'il peut faire avec « une-colle-qui-ne-colle-pas », la réponse est le post-it.

serendip,heuristique,zapping,sérendipité

En tant que processus de créativité, dans l'art ou les affaires, la sérendipité s'associe très bien avec d'autres méthodes :

le brainstorming d'Alex Osborn,
la synectique de William Gordon,
la pensée latérale d'Edward de Bono,
la carte mentale de Tony Buzan,
le «circept » ou concept circulaire de Michel Fustier,
les flashs d'intuitions,
les illuminations,
l'analyse,
l'improvisation,
les démarches oniriques,
l'identification,
la relaxation hypnagogique,
la méthode Triz qui propose, par comparaison ou benchmarking, de partir de ce qui a fonctionné ailleurs pour trouver une solution à son propre problème sans oublier les techniques projectives.

Être là au bon endroit (ou la synchronicité, comme la dénomme Carl Gustav Jung) joue aussi favorablement pour la sérendipité.
Comme la sérendipité ne peut pas être planifiée, les entreprises ne peuvent que créer les conditions favorables et vraisemblables à son émergence.
Mais pour les Grecs, ou toute une lignée d'artiste (surréalisme, mouvement Panique, improvisation, free jazz) cet état d'esprit est exactement ce qui définit le travail conscient de l'artiste:
créer le cadre, au travers duquel va jaillir l'inspiration, la création.

Selon les chercheurs Foster et Ford, l'interaction sociale entre des gens de différents types de connaissance peut être aussi bénéfiques. La proximité physique, la création de moments de contacts
entre des personnes aux spécialités différentes et des filtres relais efficaces facilitent les découvertes accidentelles.

Les cadres marketing et commerciaux de la société Colgate Palmolive étaient réunis en séminaire spécial pour savoir comment accroître la vente des tubes de dentifrice. Plusieurs jours passèrent sans que d'idée n'émerge. Puis, un soir, épuisé et désabusé, un responsable demande à la femme de ménage qui passait par là pour nettoyer les bureaux, à une heure où d'habitude plus personne ne la voit, ce qu'elle ferait, elle, à sa place. Et, là un grand tonnerre de sérendipité s'abattit. "Vous n'avez qu'à élargir l'orifice d'ouverture !" Son idée permit de faire croître rapidement les ventes. En effet, les gens, habitués à une certaine pression sur le tube avait gardé leur geste quotidien et consommaient donc plus de dentifrice. CQFD.

 

 Le zapping et surf.
L'utilisation de la technologie, liée à la consommation des médias, est source de sérendipité : télécommande de la télévision, changement au hasard des stations de radio ou parcours de page en page sur internet.

remplacer-sa-telecommande-pour-une-plus-performante-id728.jpg

En 2005, trois chercheurs australiens, LEONG Tuck W, VETERE Frank et HOWARD Steve, ont fait une étude sur l'impact du shuffling, à partir du livre de J. McCarthy et P. Wright (Technology as Experience). Ils mettent en valeur la sérendipité et l'apprentissage qu'ont les individus à interagir avec la technologie.

Certains fabricants comme Apple ont inséré dans leur produit (ipod), un procédé qui choisit au hasard des morceaux de musique sur une liste préétablie (bibliothèque musicale). Selon leur étude, le
shuffling provoque chez les interviewés, l'impression de surprises auditives « comme dans une caverne d'Ali Baba ». Ces expériences ressenties reposent sur des aspects sensuels, émotionnels et d'imagination de dialogue. Ce procédé provoque ainsi plaisirs et dépendances car il met en relation le consommateur avec une découverte non anticipée et infinie.
C'était déja l'effet recherché dans certains jeux comme les cadavres exquis ou l'ouverture de livres au hasard.


L’heure de l'ordinateur et de l’hypertexte...
Avec le développement des Technologies de l'information et de la communication, la sérendipité a pris une dimension toute particulière dans la recherche documentaire actuelle sur ordinateur et particulièrement sur Internet.


Découvertes, inventions et vocations sérendipiennes:
La sérendipité remonte jusqu’à la création de l'humanité. La création du feu est-elle une découverte sérendipitienne ?

homme-decouvrant-le-feu.jpg


Les témoignages ou les documents nous manquent pour l'attester. Mais, on suppose que oui, soit par l'observation de la foudre ou de l'entrechoquement de deux silex. Le pain et le vin (vinaigre de xérès, vin de madère) sont aussi caution à l'interrogation de découvertes sérendipiteuses. Sur tous les continents, le phénomène de la sérendipité est présent.

Elle s'immisce là où on ne l'attend pas.

 

suite: Sérendipité2/4

...

03/06/2014

Petra

 

Cité troglodyte située en Jordanie...

Créée dans l'Antiquité vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. par les Édomites, elle fut ensuite occupée  par les Nabatéens qui la font prospérer grâce à sa position sur la route des caravanes transportant l'encens, les épices et d'autres produits précieux entre l'Égypte, la Syrie, l'Arabie du Sud et la Méditerranée.

Vers le VIIIe siècle, la modification des routes commerciales et les séismes entraînent l'abandon progressif de la ville par ses habitants.

Pétra a abrité à son apogée jusqu'à vingt-cinq mille habitants.

Tombé dans l'oubli à l'époque moderne, le site est redécouvert par le monde occidental grâce à l'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.

 

 

petra-07.jpg

 

 

petra-02.jpg

 

 

petra-13.jpg

 

 

640px-Petra_location_map-fr.svg.png

 

 

petra-04.jpg

 

 

002.jpg

 

 

petra-10.jpg

 

 

petra-12.jpg

 

 

petra-08.jpg

 

 

petra,nabatéens,édomites,troglodyte,cité

 

 

petra,nabatéens,édomites,troglodyte,cité