Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2020

Avenir


93661358_1318742601846854_5071128892102672384_o.jpg?_nc_cat=104&_nc_sid=110474&_nc_ohc=TrGdRyNEgesAX_Talha&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&_nc_tp=6&oh=cebaa055266e62c2da9bf64c3aa0b712&oe=5EC5907D




Cela n'a jamais été aussi vrai.
2020 constitue une sorte de porte temporelle
un chaos (le système est grippé)
changement de structure et de paradigme
l'avenir sera ce que nous en ferons par nos prises de consciences et comportements
durant les 6 prochains mois, principalement.

11/04/2020

Lepage




Juste un peu de bon sens sur l'absurdité de ce confinement punitif sans nuance (à partir de 22mn 30sec)
plus une mise en perspective des chiffres
et une analyse politique de la dominance ultra-sécuritaire technologique qui se déploie.







La blague de l'optimiste et du pessimiste est géniale.


Le texte de Lepage: COVID-19, l’ami des dominants




A mes yeux, cette accélération du processus de contrôle par le biais de " l'épidémie" permettant ce test global que dénonce Lepage, à juste titre, peut entrainer un rejet populaire instinctif. A court ou moyen terme.
Au lieu de se mettre en place progressivement par mithridatisation (principe de la grenouille dans la marmite), cette soudaine entrevue d'un avenir dystopique hypersécurisé et liberticide (vaccin obligatoire, puce, télétravail, suppression du cash et des petits commerces, traçage, etc...) peut faire plus peur que l'épouvantail corona, une fois l'urgence passée et le bon sens retrouvé.Avec le recul. C'est en tous cas ce que j'espère.
Le choc par contrecoup d'un sinistre avenir entrevu.
D'autant que les mensonges, les contradictions, la corruption et les scandales apparaissent de plus en plus sous les masques, décidément d'actualité.

C'est clair désormais ( la Chine le montrait depuis quelques années) : la technologie peut asservir et emprisonner plus qu'elle ne libère.

11/03/2020

Mindfuck


Non ce n'est pas une insulte...

Il y a grosso modo deux types de mindfuck

-Le premier type de Mindfuck désigne une œuvre littéraire ou cinématographique caractérisée par un retournement de situation inattendu qui fait voler en éclats ce que le spectateur avait cru comprendre de l'intrigue. Cela intervient généralement à la fin du film ou du bouquin.

Par ex, en bouquin policier: Le Meurtre de Roger Ackroyd d'Agatha Christie ou le meurtrier se révèle à la fin être le narrateur.

Cela concerne aussi beaucoup de films basés sur des scénarii recherchant un effet de surprise maximum par une révélation ou un retournement final voire plusieurs retournements successifs.

Par ex, à divers titres:

Usual suspects, Le Sixième sens, la Montagne sacrée, El topo, Blade runner, Brazil, Cube, Dans la peau de John Malkovich, L'armée des douze singes, Le portrait de Dorian Gray, Matrix, Le village, THX 1138, Rosemary's baby, Psychose, La planète des singes, les diaboliques, Fight club.



253335221.jpg





-Le second type de Mindfuck est visuel. C'est la version ludique et simplifiée , une sorte de casse tête qui a trouvé son terrain de prédilection sur le Net où l'on en découvre tous les jours de nouveaux.

Il s'agit généralement d'une image (trafiquée ou pas) dans laquelle on est sensé retrouver un détail anormal, parfois surnaturel, au milieu d'une image qui semble être anodine.

Il en existe diverses variations dont certaines vraiment sans intérêt.Cela va de l'illusion d'optique, au montage humoristique en passant par les devinettes genre "Où est passé Charlie?" (que l'on doit retrouver dans l'image).

Ma préférée:

84029854.jpg



Illusion géniale (car il n'y a pas de lac , bien sur, mais juste un muret au premier plan)

09/03/2020

Expérience de pensée


Expérience de pensée

Prenons l'épidémie de Coronavirus actuelle.
Imaginez qu'il n'y ait pas d'observateurs, pas de mesures.

Tous les effets de cette épidémie disparaitraient instantanément. Elle n'existerait tout simplement pas.

En effet, les morts provoqués par cette épidémie seraient simplement incorporés dans la mortalité habituelle des grippes ou infections pulmonaires, sans aucun effet notable 1.

-Officiellement 80 à 85% des sujets atteints (testés) ne présentent pas de symptômes, ou très légers. Ce qui sous-entend qu' on ne sait pas vraiment qui est porteur et que l'on ignore le nombre des sujets touchés.Le taux de mortalité est donc forcément beaucoup plus faible que les 1 à 3 % annoncés et à peine plus élevé que la grippe classique (0,1%) .

Il est même possible que sans publicité cette épidémie eût provoqué moins de morts: le stress et l'inquiétude engendrés par les médias et les mesures de confinement, pouvant augmenter sensiblement la mortalité en endommageant l'immunité des plus faibles.

-Même si je comprends les vertus du confinement pour certaines épidémies très agressives et très contagieuses , ici on ne voit pas vraiment de différence entre les pays qui confinent et ceux qui ne confinent pas. (Même si c'est encore un peu tôt pour le confirmer.)

En réalité cette épidémie n'existe que par la psychose, qu'avec l'aide des médias, elle suscite et par les mutliples conséquences économiques que tout cela induit 2.

(A suivre pour savoir quoi en déduire. )
Note ultérieure: Au niveau des chiffres , cela reste valable à la date du 18 Mars , après confinement généralisé. En effet en France les chiffres de la mortalité restent inférieurs au pic saisonnier de grippes hivernales et troubles pulmonaires (2017 était bien au dessus). Ce n'est en revanche pas le cas de l'Italie.Pour des raisons à déterminer (âge, pollution, confinement global ?) Mais au delà du manque de recul des médias, de leur alarmisme, il y a évidemment un effet réel d'engorgement des services locaux près des quelques foyers de contagions qui peut rendre effrayante, cette épidémie ponctuellement. Les médias tendent à ne montrer et amplifier que les événements spectaculaires et à dramatiser les situations.

07/03/2020

5G et santé






Avec ce reportage suisse , on apprend que ce ne sont pas les antennes qui polluent le plus, car dès qu'on s'en éloigne la nocivité diminue en fonction du carré de la distance.

Le problème principal avec ces ondes c'est la proximité des objets connectés qui émettent fortement vers notre corps ou vers notre cerveau.


Et ce sera encore plus le cas avec la 5G , qui induira une multiplication des objets connectés.


Des études montrent que ces ondes dites "centimétriques" peuvent interagir avec le monde vivant même si les conséquences ne sont pas encore connues.

Bien qu' elles ne soient pas spectaculaires ou actuellement observables, cela ne veut pas dire qu'elle n'endommagent pas le patrimoine génétique et immunitaire.
Elles pourraient très bien participer avec l'ensemble des autres pollutions industrielles à la recrudescence des cancers et maladies modernes (neurodégénératives)


***


Avec la 5G, la transmission de données annoncée sera 100 fois plus rapide qu'avec la 4G actuelle, nous serons submergés de données, et donc d'ondes.

Avec une portée plus courte la 5G implique un besoin accru d'antennes de transmission. Des dizaines de milliers d'antennes supplémentaires! Et autant de satellites (42000)!

Cette prolifération d'antennes a déja provoqué une levée de boucliers de la part de nombreux scientifiques.

Plus de 200 scientifiques et médecins ont demandé un moratoire sur la 5G.
Risques élevés de cancers, dommages génétiques et désordres neurologiques sont notamment mis en avant.

Nous sommes en effet utilisés comme des cobayes, étant donné que l'impact de la 5G n'a pas pu encore être mesuré et que celui-ci ne peut vraiment l'être qu'au bout de plusieurs années (mesure de l'augmentation des cancers dans un environnement 5G, par exemple).



A noter que devant l'inquiétude de la population pour la santé, le canton de Genève en Suisse vient d' instaurer en Février 2020 un moratoire de trois ans sur la 4G et la 5G.

***


Du fait de ce flou artistique, et de l'amoralisme des élites au pouvoir (qui ne reculent devant rien), il existe diverses théories "complotistes" qui circulent abondamment sur le Net..


La vidéo ci-dessous en présente un exemple très documenté qui relie "Coronavirus, vaccins et 5G" dans le projet de manipuler la population, de l'affaiblir et de la restreindre.

C'est assez parano certes, mais basées sur des intentions avérées et sur des faits ambigus.


Je ne crois pas à cette théorie , même s' il est impossible de l'exclure totalement, dans le contexte actuel.Mais il faut la connaître, car le transhumanisme que veulent les GAFA, nous mène vers un monde "doucement totalitaire" de ce type.

Elle exprime crûment le bon sens instinctif qui s'oppose viscéralement et intuitivement aux vaccins et à la 5G.

L'accumulation des peurs, ignorances, incompétences et rapacités financières dans un système matérialiste peuvent conduire à l'équivalent d'un tel complot sans qu'il y ait nécessairement un pilotage machiavélique.


On a déja vu beaucoup de scandales médicaux et pharmaceutiques ponctuels du même ordre dans l'histoire du XXiéme siècle.


Cette vidéo évoque notamment l 'électroporation (vers 8mn) une technique utilisant des impulsions électriques pour rendre provisoirement perméables les parois cellulaires et y introduire de l'ADN.
Certains pays s'en servent aussi déja pour soigner des cancers , ils améliorent par 100 ou 1000 les chimiothérapies (inefficaces à 95%, on le sait) en ciblant directement les cellules malades.


Mais ici (vers 12mn) il est affirmé que la 5G permet le mécanisme pulsé de l'électroporation.Or, on le sait Wuhan était une des zones d'expérimentation de la 5G en Chine (China Mobile a installé 100 relais 5G à Wuhan début 2019 mais 10.000 stations de base 5G étaient prévues pour Décembre 2019), et par ailleurs elle possède un laboratoire épidémiologique de haute sécurité P4 sur le modèle du labo français P4 Jean Mérieux-Inserm de Lyon.


Si la 5G peut avoir un effet sur la porosité de la membrane cellulaire, alors il est aussi probable qu'elle endommage l'immunité de la population. (à suivre donc)

La coïncidence de ces deux éléments a pu paraître suspecte à certains.
Un journaliste italien Paolo Liguori, soutient que ce virus a été créé en laboratoire.




Si une campagne de vaccination suit dans un proche avenir, vous êtes prévenu! Elle sera suspecte. Nous n'en avons aucun besoin. Notre immunité c'est notre affaire. Ce pourquoi il faut aussi impérativement refuser la 5G. (cf Israel)



A noter et à garder en mémoire: c'est un peu tôt pour en tirer conséquence mais les zones touchées en Italie semblent aussi coïncider avec celles où la 5G est déja opérationnelle (Lombardie , Milan) comme à Wuhan. Ceci va dans le sens de ceux qui suggèrent que les ondes électromagnétiques de la 5G pourraient affaiblir le système immunitaire des plus faibles (en rendant plus poreuses les parois cellulaires?).

03/03/2020

Boire DE L’EAU

Article du site Gnoma
(transcrit depuis une vidéo)

***




BOIRE DE L’EAU, OUI, MAIS LAQUELLE ET QUAND ?



Jacques Collin, ingénieur, éminent spécialiste de l’eau depuis sa prise de conscience de ses bienfaits en 1989 et auteur de différents ouvrages*, nous livre dans une vidéo publiée en 2012 sur le blog ”Eau Séance iLive”, sa vision éclairée sur le sujet. En voici une transcription modérée.



Quelle eau boire ?



Par le passé, l’eau de consommation était une eau naturelle, directement prélevée dans les puits, sources ou fontaines, en dépit des premiers systèmes d’adduction d’eau qui remontent au moins à l’époque romaine mais aujourd’hui elle ne se résume qu’à :



-l’eau du robinet

- l’eau en bouteille.



L’eau du robinet.



Si l’eau du robinet est une eau potable, sûre car contrôlée régulièrement elle n’en est pas pour autant bonne pour notre santé. En effet, les traitements chimiques et le chlore en particulier y tuent toute forme de vie par aseptisation et cela ne suffit pas à lui donner des qualités bénéfiques pour notre santé. Il y a au moins trois raisons à cela :

Le chlore va provoquer une destruction microbienne, ce qui est une bonne chose, mais de nombreuses études ont démontré que la destruction des microbes provoque l’accumulation de détritus qui se reconstituent en virus! Le monde viral est un monde silencieux, souterrain, qui sur le long terme peut affecter notre organisme. En traitant chimiquement l’eau du robinet, on tue le microbe mais pas le virus.

La stérilisation de l’eau, quel qu’en soit le procédé, comme les rayons ultra-violets, va induire son oxydation. Boire une eau oxydée va saturer le corps électroniquement (au niveau moléculaire) impliquant une perte de vitalité et des réactions métaboliques préparant des terrains de dégénérescence.

La dureté de l’eau, c’est à dire sa teneur en calcium et en magnésium est aussi un danger pour notre organisme. En effet, le calcium contenu dans l’eau du robinet ne recalcifie pas le corps mais s’accumule dans notre organisme pouvant provoquer des désordres comme la maladie de Paget ou être une cause d’ostéoporose et d’artériosclérose par un durcissement des artères.



Ces trois facteurs entraînent notre corps sur un terrain de dégénérescence. Pour ces raisons l’eau sortant du robinet directement est déconseillée pour la consommation en eau de boisson. En effet, elle provoque l’accumulation de métabolites indésirables que le corps va chercher à éliminer par les urines, jusqu’à ce que atteignant saturation cela provoque une invasion de notre eau intérieure, qui ne peut plus se structurer ou se restructurer et toute l’information de notre corps va se geler. Nos cellules ne peuvent plus communiquer entre elles laissant apparaître des dégénérescences cellulaires.


Les eaux minérales.



Remplacer l’eau du robinet par des eaux minérales n’est pas anodin. Plus il y a de minéraux dans l’eau, plus le corps va avoir du mal à les absorber. De plus l’eau minérale prise à la source n’a rien à voir avec la même eau embouteillée. Dès l’embouteillage, les minéraux se désactivent et floculent et par voie de conséquence ne sont plus assimilables. Tous les minéraux dissous dans l’eau sont par définition des cailloux. Nous sommes des Êtres Humains, des mammifères, et donc nous ne pouvons pas assimiler les minéraux bruts de cette façon. Là encore, les minéraux sont accumulés par notre corps avec à terme la survenue de calculs, problèmes rénaux, etc.



Les eaux hyper minéralisées sont à déconseiller totalement en bouteille. Ce sont des poisons ! Quand on achète des eaux en bouteilles, il faut qu’elles soient les plus pures possible. La pureté s’exprime au niveau des quantités de résidus à sec, elles doivent être d’un niveau minimal. Le seuil tolérable est de 100/120 mg/l maximum. Certaines eaux peuvent atteindre des taux de 2000 à 4000 mg/l, ce sont des eaux lourdes à gérer au niveau de notre organisme, car contrairement aux végétaux notre corps n’assimile pas les minéraux. Les végétaux les captent, les digèrent et les végétalisent, donc pour couvrir notre besoin en minéraux, il ne faut pas boire d’eau minérale mais manger des végétaux qui sont remplis de minéraux organiques directement assimilables par notre corps.



Comment faire si ni l’eau du robinet, ni l’eau minérale ne sont bonnes pour le corps?



Il faut filtrer l’eau du robinet ou trouver des eaux minérales relativement pures en bouteille, idéalement avec un taux de minéralité inférieur à 100mg/l.



L’eau peut être filtrée par un système de charbons actifs, comme les carafes ou colonnes filtrantes qui sont disponibles dans le commerce ou encore subir une filtration par osmose inverse qui redonne une eau pure avec un taux de résidu infinitésimal. Ce dernier système n’a pas l’agrément de tous les scientifiques spécialistes de l’eau qui parfois en déconseillent son usage exclusif comme eau de boisson.



Une fois filtrées, il n’en reste pas moins que ces eaux sont totalement déstructurées au niveau moléculaire, ce sont des eaux mortes. Pour les rendre propre à une consommation quotidienne et leur rendre tout leur pouvoir bénéfique pour le corps humain il faut les restructurer en utilisant soit le principe de l’onde pulsée mise au point par Marcel Violet dans les années 50, qui recrée le potentiel électronique de l’eau (équilibre photons/électrons), soit en utilisant des vortex qui sont des tourbillons (pour dynamiser l’eau de la même façon qu’un torrent le ferait naturellement). L’eau est maintenant purifiée et dynamisée, elle est devenue pleinement assimilable ! Internet regorge de systèmes de dynamisation de l’eau des plus simples et économiques aux plus sophistiqués et moins accessibles financièrement.



Quand la boire ?



Boire cette eau purifiée et dynamisée à jeun va lui permettre d’être diffusée rapidement au niveau cellulaire via le système digestif. La meilleure eau à boire, c’est le matin en se levant. Cette eau va être diffusée rapidement par la voie estomac, intestin et colon et va être immédiatement disponible au niveau cellulaire et du sang.



Il faut réactiver le sens de la soif le matin jusqu’à ce que boire à ce moment devienne un automatisme. Idéalement, il faut boire 30 minutes avant le petit déjeuner.



Ensuite, il faut boire tout au long de la journée, entre les repas et jamais pendant les repas. Il faut s’arrêter de boire 30 mn avant les repas, car l’eau bue en mangeant va contrarier la digestion pour plusieurs raisons :



L’eau bue au moment du repas lave le tractus digestif dans lequel se trouvent les diastases qui sont importantes pour la pré-digestion.

L’eau sera mélangée au bol alimentaire et y sera liée et ne pourra donc pas être utilisée par notre corps au niveau cellulaire et sera rejetée par le système intestinal. Il faut commencer à reboire 2 heures après les repas.


Il est par ailleurs très important de boire en fin d’après-midi car l’eau bue à ce moment va défatiguer l’organisme.



Ce n’est pas un verre d’eau qui va changer quelque chose, mais en suivant ces recommandations avec rigueur et opiniâtreté, on s’aperçoit que beaucoup de choses changent au niveau de notre corps. Cela ne se fait pas au premier jour et dépend aussi de notre charge de toxines. Et surtout, il faut supprimer de nos habitudes de consommation toutes les boissons industrielles.



L’eau est guérisseuse par définition, mais c’est surtout préventif tant que l’on n’a pas passé le seuil du non-retour dégénératif. L’eau agit dans tout le corps, particulièrement au niveau des articulations. Les gens qui ne boivent pas d’eau ont des articulations qui se dessèchent, les vertèbres qui se bloquent.


Boire de l’eau est une vigilance de chaque instant et quand vous l’aurez aquise, votre corps aura les bons automatismes et vous aurez soif tout le temps ! C’est votre corps qui va déterminer de lui-même la quantité d’eau dont il a réellement besoin pour se garder dans la meilleure santé possible. Il ne vous reste qu’à l’éduquer en lui donnant une eau que vous aurez préalablement refabriquée.



* Bibliographie


L’insoutenable vérité de l’eau éditions Tredaniel

L’eau, le miracle oublié éditions Tredaniel

L’eau-delà de l’eau éditions Tredaniel

16/02/2020

Révolution...



viva-la-revolution-poster-vector-18200939.jpg


14/02/2020

Croisement de voies

tumblr_oamyhd47z81r98zl0o1_1280.jpg