Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2017

Eric Buzzati 3/

Vaille que vaille

Elle se débat

Elle pique et elle mord

Shoote et bastonne.

A coups de boules, à corps et à cri

Elle s’élance, elle escalade

C’est un bolide , un projectile

Casaque, mongole, babiroussa

De ses bijoux elle a recouvert ses blessures

et

par son sourire elle éclabousse…

Comme le piétinement des chevaux

 

 

***


 

Tout papouasait l’ orgie simple

ses jambes, comme un ciseau

m’éluardisant,

s’enchevêtraient avec mes plumes.

Ses paroles comme un couteau

dardaient ma douceur de peau,

de mon âme le repos…

 

 

***

 

 

L’oiseau de mal augure

au bec jaune et poil noir

qui béquille dans les bars

et s’balance dans les arbres…

 

***

 

Et ce qui t’apparaît comme un enfer abominable totalement insupportable
te deviendra banal, quotidien, morne et lassant.

Et ce dont tu rêvais comme un paradis  enchanteur et fascinant
te deviendra banal, mortel, et sans saveur.

 

***

 

Toujours, encore et continuellement se détachent de nous des actes,

des paroles qui en s’éloignant parcourent des chemins d’une abracadabrante complexité.

En chacune de ces actions survit une parcelle de nous-même…

Qui reviendra un jour vers nous,
sous formes de rencontres inattendues, de chances, revers, coups du sort.

C’est nous même, ainsi, jour après jour, qui récoltons nos actions passées et semons nos futurs destins.

 

***

 

Vache juteuse de lait
Eve pâturante de lune
et ses croissants…

 

***

 

Tout peut arriver et vice versa…

 

 ***

 

Les murs, la pub, les télés ne diffusent qu’un seul toujours même message
une unique image, lisse et grise, l’informule magique
genre ratatam et badaboum

faites le! tout le monde le fait!


pensez le comme tous les autres
ou plus exactement ne pensez pas, croyez le puisqu’on vous le dit!

Je recule épouvanté, je m’écroule, je rampe.

 

@eric buzzati

Nos pensées agissent sur la matière

Nos pensées agissent évidemment sur la matière.

Mais il y a des techniques plus particulières.

La vision de Bregg Braden:

 

Le processus consiste à imprégner ses intentions et ses pensées d'émotions et de ressenti, pour ensuite projeter dans la réalité (présent/futur) le "sentiment" produit, à partir du coeur (émetteur d'un champ d'énergie ).

(à suivre...)

 

 

30/01/2017

Les travaux d'Hercule

                                               patrice_brasseur_250

Patrice Brasseur donne des conférences en décryptant à partir de la mythologie (les travaux d’Hercule) les obstacles auxquels se confronte tout être en recherche de spiritualité. Ici, on retrouve les oiseaux du lac de Stymphale vus comme les pensées agitées et incessantes qui obscurcissent le mental.

 

 

A retrouver sur Psychosophie

ou sur Hym.media (conférence de 2016 sur les travaux d'Hercule)

Tribus

Jimmy Nelson est connu pour passer des semaines et des mois à gagner la confiance de ses sujets et part toujours dans de nouveaux endroits avec des amis de longue date . Ses premières années ont été remplies de voyages et lui ont donné envie de voyager dans les endroits les plus reculés du monde.

De là est né le projet « Before They ». Nelson s’est immergé dans 35 tribus différentes pour documenter, observer et photographier des groupes de personnes dont le mode de vie va rapidement disparaître. Des traditions qui n’ont pourtant pas changé depuis 1000 ans ...


Les Maoris de Nouvelle-Zélande

L’histoire des Maoris remonte au 13ème siècle. Leur culture tourne autour de l’art, de la danse, des légendes, des tatouages ​​et de la communauté.

  • maori-15
     
  • maori3
     
  • maori1
     
  • Maori

Les Kazakh de Mongolie

Originaires des grands Huns, ces tribus nomades traversent pacifiquement les steppes asiatiques d’une façon similaire depuis environ 1000 ans.

  • mongolia
     
  • mongolia1
     

 

Les Himba de Namibie

Les Himba sont une ancienne tribu indigène d’éleveurs et sont considérés comme les dernières personnes semi-nomades de Namibie. Chaque individu appartient à deux clans, par le père et la mère.

  • himba2
     
  • himba 1
     

 

Les Asaro Mudmen de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Selon la légende, après avoir été presque vaincue par une tribu ennemie, les Asaro sont restés cachés dans la rivière et se sont couverts de boue. Leur isolement a conduit la tribu à une culture unique qui crée des liens étroits.

  • asaro
     

 

Les Hommes huli wing de la vallée de Tari, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Complètement inconnus des Européens jusqu’en 1937, les Huli sont encore près de 150 000. Ils représentent la plus grande tribu en Nouvelle-Guinée et sont célèbres pour leurs coiffures élaborées avec leurs propres cheveux. Ils profitent tranquillement de la belle nature depuis des décennies.

    • huli1
       
  1.  
    • huli
       

Les Likekaipia des hautes terres occidentales, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Une des nombreuses cultures uniques située dans les hautes terres de Nouvelle-Guinée, les Likekaipia utilisent les plumes des oiseaux du paradis pour décorer leurs coiffes spectaculaires.

  • goroka2
     
  • goroka1
     
  • goroka
     

Les Chukotka, Russie sibérienne

Les Chukotka vivent sur la péninsule de Tchoukotka. Ils sont tellement isolés et vivent dans des conditions météorologiques tellement difficiles que c’est la seule tribu indigène de Sibérie à ne pas avoir été conquise par les troupes russes pendant la domination soviétique. Il se trouve qu’ils ont aussi le meilleur dicton sur la vie de tous les temps. « La façon dont vous traitez votre chien dans cette vie détermine votre place dans le ciel. » C’est l’humilité.

  • chukotka
     
  • chukotka 2
     

 

Les Kalam des hauts-plateaux, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Le Kalam sont célèbres pour la décoration de leurs coiffures avec des milliers de petits scarabées verts.

  • kalam
     

 

  • kalam1
     

 

Le Gauchos de Patagonie Argentine

Le mot « Gaucho » a été d’abord utilisé pour décrire l’esprit libre du cow-boy patagonien. Dès les années 1700, ils ont commencé à s’installer en Patagonie Argentine et vivent avec la même liberté depuis.

  • gauchos1
     
  • gauchos
     

 

Les Tsaatan de Khovsgol, Mongolie

Connus comme le peuple des rennes, ils sont la dernière tribu nomade de leur genre à changer de camp 5 à 10 fois par an. Ils comptent sur leurs rennes pour le transport et ne les élèvent pas pour leur viande ce qui en fait une communauté d’éleveurs de rennes unique. Leur mode de vie transitoire leur permet d’être libérés du fardeau du matérialisme, et de se concentrer sur le monde qui les entoure.

28/01/2017

Eric Buzzati 2/

   

Dans l'aube ignée apparut l'ange à la gorge épicée...

En un rire insolent,

comme une ile levante étoile.

Avaleuse de tout et vomisseuse au loin,

telle une ève ivoirée urinant ses entrailles,

cette géante immergée était usée.

C'était demain.

 

 

****

 

 

Ça se bousculait comme sur un marché oriental.

Les uns eussent aimé lâcher leur jaguar

dans tes souterrains, tes passages secrets,

faire surgir leur boa dans ta luxuriance,

ta jungle humide et obscure,

faire fendre à leurs caïmans

les eaux de ton marigot,

la surface de ton Indus, ton Gange,

ton Brahmapoutre...

D'autres se seraient voulus poulains

dans tes écuries, ta prairie,

châmelon sous ta palmeraie, sur tes dunes...

Tous désiraient se planter en toi

comme un minaret dans ton Arabie

(c'est où , dites?)

comme un menhir dans ta terre sacrée

(ta Bretagne)...

Je fus le seul  pour laisser les loutres

plonger dans ton torrent.

 

 

****

 

 

Fontaine ou vase débordant

sur mon crâne d'auguste.

Mille oiseaux en colloque

gavés de champignons.

Averse sur le chêne

tout mélangé d'étoiles.

J'arrive chaviré dans un présent unique.

 

 

****

 

 

J'aimais voir les mots s'enfouir dans le papier
comme des graines dans la terre


mais de nos jours
tout saute en dehors des pages


tout explose
irradie
les indiens, les paradis...

 

****

 

Comme l'eau du désert
les yeux (ou) verts
la chaleur en hiver
 
 
***

Sous l'oblique étreinte du soleil
elle était là, chaude et vrombissante sous la main

comme un zinc prêt à décoller

vers une brêche ouverte
sur de verts immenses paradis...

 

****

Que devient notre esprit quand tombe notre corps en poussière?

 

 

@ eric buzzati

Méditation Terre Ciel

tumblr_mjo2h45K2N1qmoouwo1_500.jpg

 

 

"Fermez les yeux et sentez toute l'énergie des étoiles, du Ciel, de l'infini vous pénétrer par le sommet du crâne...

En même temps, progressivement ressentez monter par vos pieds , vos jambes et dans la colonne vertébrale

l'énergie du sol, des profondeurs de la Terre.

 

Vous êtes ce point d'équilibre, attiré et nourri par chacun de ces deux pôles."

 

ancrage.png

Bref vous êtes un arbre.

 

tumblr_mgw8dfa6Md1qc76t1o1_500.jpg

 

L'ère du Verseau a commencé.

La Liberté se cherche, se crée,

à chaque instant et au travers de chacun de ceux qui le désirent !

 

Synchronicité

Philippe Guillemant présente ici sa vision des synchronicités d'un point de vue scientifique et spiritualiste tout à la fois.

 Rétro causalité...

"Nos intentions créent des effet dans le futur qui deviennent eux mêmes les causes de futurs effets dans le présent."

Ce que l'on crée dans le futur génère des chemins vers le présent qui offrent alors des hasards improbables pour donner la possibilité de changer le futur "préétabli" mais non définitif.

En ce sens le "Le hasard n'existe pas" 

27/01/2017

Eric Buzzati 1/

 

 

 

« Il n’y a rien à dire mais par où commencer? »

 

*****

 

Un vide en toi attend l’éclair
mais rien toujours obstinément.

Dans l’épaisseur des jours
ne s’étire que ta patience
ne se déploie que ta lumière.

 

*****

 
 
L’automne est là, tiède et sensuel.
Des trombes d’eau déja ont déboulé
puis le vent a tout balayé.
 
Je déambule dans la forêt
parmi les arbres et les rochers.
Je vagabonde le nez par terre.
 
Du sol monte un peu de brûme.
Y a des girolles, des noix, des figues
y a toi qui te mêle à mes songes, féerique
comme un fruit d’or ,  une amanite,
miraculeuse, vénéneuse.
 
T’es mon champignon hallucinogène
ma préférée des mammifères
mon blues, ma samba…
 
Tes seins comme des oranges,
des cèpes, des tourterelles,
comme de la glaise entre les doigts.
 
Tes jambes en l’air, comme des marcassins
couchés dans l’humus, la boue, l’argile,
les feuilles chues…
 
 
 
 
*****
 
 
Les pieds pleins d’araignée
un ange blotti derrière moi
je chavire dans le nirvana
d’un toujours plus grand désarroi.

Sous l’averse légère des chiens
les gouttes au travers des parois
le piétinement des souris…

Rien à espérer, rien à craindre.

 

*****

                                                                                                            @eric buzzati

 

source