Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

100 jours de gilets jaunes, bilan.

Les éditorialistes des médias alignés s'interrogent ici ou là sur "l'échec des Gilets jaunes" ou  "la victoire de Macron" comme si le mouvement était en baisse voire fini et que Macron avait retrouvé son souffle et son aura (en brassant de l'air pendant des heures devant des publics minutieusement choisis, ou des figurants béats). Quelle mascarade.

Ces commentateurs légitimistes à toute force sont dans cette optique de déni depuis Décembre et tentent désespérément de projeter sur la réalité leur scénario rassurant de retour à l'ordre.Quitte à distordre les faits, en oublier certains, en grossir d'autres , voire en inventer.

Ils continuent de s'appuyer sur les chiffres de mobilisation du ministère de l'Intérieur qui sont pourtant clairement mensongers à l'oeil nu pour tout témoin objectif (et même pour un spécialiste de BFM, c'est dire).

Les chiffres du Nombre jaune sont les plus crédibles et indiquent les nombres  minimum ville par ville, de façon sourcée.Autre source en vidéo pour Paris.

On voit que la mobilisation est limitée mais stable depuis l'acte 8 (110.000 à 160.000) avec des hauts et des bas, et ce, en dépit de tous les moyens mobilisés pour "pourrir" le soutien (répression policière et judiciaire, propagande médiatique, campagnes de dénigrement à partir d'accusations mensongères et d' amalgames systématiques).

Il serait logique qu'une partie du soutien dans l'opinion pour  ces manifestations citadines  ("gênantes et violentes") s'effrite devant l'ampleur exceptionnelle de cette manipulation hallucinante et des opérations de dénigrement tout azimuth, mais cela est fluctuant et pourrait s'inverser aussi rapidement. Ce n'est d'ailleurs mesurable qu'à partir de sondages peu fiables puisqu' achetés  par des clients , liés au clan au pouvoir (France-Inter + L'Express+L'Union de Reims pour le dernier sondage en défaveur des Gilets Jaunes).Je crois que l'on peut envisager sans trop de risque que certains sondages soient légèrement "truqués" (utilisation de la marge d'erreur, redressement fictif, choix partial des échantillons, questions orientées , histoire de rajouter 2 ou 3 points dans le sens souhaité par le client) et non seulement orientés ou interprétés subjectivement. On en est là. 

La graine de la prise de conscience a été semée et devrait se propager peu à peu au fil du temps. D'ici 2022 un nouveau cycle va se mettre en place.D'une manière ou d'une autre.

D'ailleurs le soutien au mouvement dans ses revendications reste encore très majoritaire.Mais  le seul chiffre cité par ces médias alignés est celui qui corrobore leur scénario, alors que ce n'est qu'un sondage acheté (et oui, tous les sondages sont des produits commerciaux, réalisés pour des clients).

52883793_1760820634018525_2891209805702103040_n.jpg?_nc_cat=103&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=31576f191558966abca9d20696dfbe41&oe=5D1FE9DA

En revanche, si ce mouvement est révélateur d'un réveil des consciences qui ne saurait que s'amplifier,

après 3 mois la question de l'efficacité se pose.

Comment aboutir? Faut-il changer de mode d'action?

Etc...

C'est évidemment un vrai problème mais qui ne se pose qu'en terme de rationalité,

or ce mouvement empirique est surtout  lié au bon sens, à l'intuition, à la foi.

L'autre hémisphère cervical.

Foi dans la certitude que l'on ne peut pas continuer de vivre ainsi pour aller dans le mur avec une société consumériste et matérialiste de plus en plus injuste, laide et malfaisante.

Il faut résister.

Aide toi et le Ciel t'aidera. En quelque sorte.

Si le pouvoir ne veut pas comprendre, il tombera, peut-être pour toute autre chose, mais il tombera.

C'est en ce sens que les "experts", les intellectuels et les théoriciens ne peuvent pas le comprendre.

Pas de chef, pas d'organisation, juste une dynamique, des initiatives, des pistes de revendications montrant la direction, le changement de cap nécessaire, indispensable, vital.

Il est juste porté par le flot du temps.C'est le bon moment.

***

 

Il n'y a guère que Le média et RT pour assurer un contrepoids à la propagande officielle et tenter de rétablir l'équilibre.Frédéric Taddeï invitait 4 figures des Gilets Jaunes ce Lundi 25 Février.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.