Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2013

Mariage gitan sur la plage

 

 

ça c'est du flamenco...     pris sur le vif

Las Montoyas  Boda Gitana en la playa

19/11/2013

Flamenco turc...

17/11/2013

Danse indienne tsigane au Rajasthan

 

Beaucoup de grâce dans ces deux minutes de joie pure...

 

 

Extrait du film français "Latcho Drom"  (Bonne route) de Tony Gatlif. 

En 1993.

 

10/11/2013

Kamelot : The black Halo.



                     Photo de couverture


Kamelot est un groupe de power metal américain fondé à Tampa (Floride) en 1991 par le guitariste Thomas Youngblood et le batteur Richard Warner qui s'en est allé assez vite.

 

L'album "The black Halo" 2005 est un concept album, s'inscrivant comme une suite de leur adaptation du  Faust de Goethe sur la bataille entre le bien et le mal, qui avait commencé avec l'album précédent Epica (album de 2003 qui a inspiré le nom du groupe éponyme dans lequel chante Simone Simons compagne du clavieriste Oliver Palotai).

Shagrath de Dimmu Borgir et Simone Simons d'Epica y prêtent leur voix sur quelques chansons.

 

La 10 ième chanson de l'album éponyme "The Black Halo"

Ariel se résigne à mourir. Il dénonce Mephisto comme un menteur et un traître, et le défie. Il ne craint plus les ténèbres éternelles qui l'attendent inévitablement. Il se résout à vivre une vie de pureté et de bonté à l'image d'Helena, même s'il sait qu'il est trop tard pour échapper à la damnation. Il embrasse la justice, sans rien attendre en retour - il n'y a aucun espoir pour cela - mais tout simplement d'être juste.

Extrait de l'album live  "One Cold Winter´s Night" reprenant
Kamelot lors d'un concert live à Oslo en 2006

* Roy Khan -- vocals
* Thomas Youngblood -- guitar
* Glenn Barry -- bass guitar
* Casey Grillo -- drums
* Oliver Palotai -- keyboards

 

La troisième chanson de l'album The Haunting (Somewhere In Time)

Ariel s'explique avec Marguerite du mieux qu'il peut. Il explique qu'il la voyait comme une ombre de son amour décédé, que tous les sentiments qu'il a pour elle sont une simple façade de son amour pour Helena, et qu'il ne pourra jamais l'aimer de la façon dont elle l'aime. Dans un duo tragique et émouvant, il la pousse à le quitter et à l'oublier. Mais il dit que, peut-être, un jour ils pourraient être réuni.

en live à Oslo avec Simone Simons d'Epica en invitée

05/11/2013

Epica: The Phantom Agony

 



                


The Phantom Agony est le premier album du groupe de metal symphonique néerlandais Epica, sorti le 5 juin 2003 et produit par Sascha Paeth (producteur de Kamelot notamment)

Le thème principal du disque est le danger de la manipulation au nom des religions.

Le style metal, death metal, rock progressif, opéra, gothique selon les morceaux.

 

tumblr_mi2nixdmrJ1s4vzpso1_1280.png

 

1.     Adyta (The Neverending Embrace ~ Prelude ~)                   1:27
2.     Sensorium                                                                      4:47
3.     Cry for the Moon (The Embrace That Smothers, Part IV)   6:44
4.     Feint                                                                              4:18
5.     Illusive Consensus                                                           4:59
6.     Façade of Reality (The Embrace That Smothers, Part V)       8:10
7.     Run for a Fall                                                                   6:31
8.     Seif al Din (The Embrace That Smothers, Part VI)                5:47
9.     The Phantom Agony                                                      9:00
10.   Triumph of Defeat (Bonus instrumental)                             3:58

                    


Deux noms émergent : Mark Jansen , fondateur du groupe, compositeur de l'album , guitare, voix black

et Simone Simons une rousse flamboyante et emblématique, chanteuse mezza-soprano ...

 

 

 

27/10/2013

Charlebois...

Je reviendrai à Montréal

extrait de l'album Longue Distance de Robert Charlebois, sorti en 1976.  

24/10/2013

Comme si la Terre penchait...

christophe,la man,l'autoroute



Christophe (Daniel Bevilacqua) né en Octobre 1945 a sorti en 2001 cet album assez raffiné.

 

1.    Elle dit elle dit elle dit           2:06
2.    La Man                              4:44
3.    J'aime l'ennui                     6:01
4.    Ces petits luxes                 4:20
5.    Comme un interdit              4:08
6.    Nuage d'or                         6:08
7.    L'enfer commence avec L     4:18
8.    On achève bien les autos     4:59
9.    Comm'si la Terre penchait    4:52
10.    Voir                                 4:20
11.    Sous l'eau de rose             2:07

 

La MAN

Elle veut des grands palais de marbre rose
Plein d'escaliers pour ses nuits blanches
Des jardins suspendus au-dessus du temps
Où se rejoindraient les amants
Elle veut l'amour pur et sans faille
Dans le profond des horizons lointains
Mordre au citron de l'idéal
Elle veut le début sans la fin
Elle veut tant de choses
Renverser le ciel
Les paupières mi-closes
L'étincelle
Et que la nuit se lève
Dans son cœur elle veut
Quelque chose de nouveau
Elle veut tant de choses
Rêver sa vie
Dans ces vies de rêve
Traverser le ciel
Prendre le large elle veut
Quelque chose de nouveau
Elle veut des robes, changer de peau
Un cœur griffé en satin rouge
Chaque fois, repartir à zéro
Elle veut la fête, et que ça bouge !
Elle veut tous les soleils couchants
L'or de la chair, l'ivresse, la gloire
La vérité nue, belle à voir
Elle veut tout, elle veut le chaos
Elle veut tant de choses
Renverser le ciel
Les paupières mi-closes
Elle veut l'étincelle
Que la nuit se lève encor
Technicolor elle veut
Quelque chose de nouveau
Elle veut tant de choses
Ouvrir en deux le ciel
Hisser haut le drapeau
Et vous mener tous en bateau
Tracer dans le bleu elle veut
Quelque chose de nouveau

 

On achève bien les autos

 

Comme si la Terre penchait

 

 

22/10/2013

Claude Dubois

 

                                                    ... prendre le temps heureux de toi...

 

 

Chanson du québécois Claude Dubois  Trop près trop loin (1972)

(Ici sur des images du film  Les Horizons Perdus 1973 qui raconte le pays imaginaire secret du Tibet, qu'est Shambala).