Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2020

Heilung



Heilung est un groupe folk expérimental composé de membres venant du Danemark, de Norvège et d'Allemagne.
Leur musique est basée sur des textes présents sur des artéfacts de l'âge du fer et de l'époque viking.
Ils décrivent leur musique comme "une histoire amplifiée venant du début du moyen-âge du Nord de l'Europe".


Heilung signifie "guérison" en allemand



Heilung a mis en ligne, le clip pour "Norupo" issu de son dernier album, Futha.

Heilung a été fondée en 2014 par Kai Uwe Faust, tatoueur spécialisé dans les tatouages vieux-nordiques, ainsi que Christopher Juul et Maria Franz du trio Songleikr et du groupe de rock progressif / pop-rock rock Euzen.

On notera que le clip a été tourné en France au site des Menhirs de Monteneuf.

02/05/2020

Chamanisme toltèque




"Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur terre : ceux qui prennent le temps de s’interroger sur les gens et sur le sens de l’univers et de se demander qui ils sont et ce qu’ils font là, des hommes que les réponses toutes faites proposées par la société dans laquelle ils vivent ne satisfont pas et qui vont faire de ces deux questions le fondement d’une vie nouvelle, imprégnée d’un irrésistible parfum de liberté.
Et puis il a les autres, ceux qui, riches ou pauvres, cultivés ou non se seront très tôt laissés hypnotiser par le brouhaha, les nécessités et les mirages de la vie quotidienne au point de ne jamais trouver le temps de se poser ce genre de questions, les trouvant inutiles ou même absurdes, une attitude et un choix que les chamans appellent « succomber à l’hypnose socialitaire ».

Aventuriers de l’esprit, les premiers, s’ils persévèrent ont une chance de devenir les créateur de leur vie, portés par l’énergie du mystère de l’existence parce qu’ils l’auront regardé en face et accepté.
Les seconds vivront le plus souvent dans le conformisme de leur époque, serviteurs du système en place, tournant le dos à l’inexpliqué et, par-là, à eux-mêmes. Le monde est en effet le miroir que chaque individu perçoit, une projection de soi, un processus circulaire que les chamans appellent « l’anneau de pouvoir ».

Comme le miroir, le monde ne nous renvoie que la représentation qu’en fabriquent nos perceptions personnelles, nos croyances et nos humeurs.
Le vrai pouvoir de changer les choses se découvre et s’exerce à l’intérieur de soi, sur l’intérieur de soi.
Tous les psychothérapeutes dignes de ce nom et tous les chamans pratiquant la guérison spirituelle depuis de longues années sont amenés un jour ou l’autre à se demander pourquoi il est si difficile pour l’être humain de changer des croyances ou des comportements qui sont pourtant, à l’évidence, la cause de tant de souffrances, de mal-être et même de graves maladies.

Mais il leur suffit de se rappeler combien de mémoires ancestrales, prénatales familiales, éducatives et socialitaires ont façonné leur personnalité pour avoir la réponse : l’homme est littéralement et jusqu’au plus profond de ses cellules infiltré de programmations d’ordre karmique, culturel et affectif qui sont autant d’obstacles à tout changement.
Travailler sur soi devient ainsi le seul espoir pour l’homme de se libérer et de devenir celui que, tout au fond de lui, son nagual lui murmure qu’il peut-être. Il est bien placé pour cela puisqu’en lui résident tous les changements et les potentiels créatifs de l’univers !

« L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer ».

C’est donc pour lui à la fois une chance extraordinaire d’en avoir un jour le désir et sa plus grande responsabilité.
Les sages taoïstes désignent le travail sur soi par l’expression « chevaucher le tigre ». Le tigre représente à leurs yeux cette force irrépressible qui fait mourir et renaître en permanence tous les êtres.En travaillant sur soi, on ose affronter au lieu de fuir, on bondit sur son dos, on l’enfourche et on se fond dans sa force pour mieux orienter celle-ci pendant que s’éveille peu à peu la conscience de notre identité avec lui."
Paul Degryse

Le virus de la résistance

Depuis le 25 Avril Pluton semble reculer dans le ciel et le 11 Mai (jour du déconfinement) ce sera au tour de Saturne.

Cette rétrogradation des deux planètes conjointes (en lien direct avec cette crise paradigmatique de 2020) durera jusqu'en Octobre.

Cela peut correspondre à une remise en cause globale ou partielle du système libéral prédateur, et parallèlement du matérialisme (en médecine, en science, au travers du consumérisme, etc...) en commençant par une critique sévère des mesures extravagantes, archaïques et répressives que la plupart des gouvernements occidentaux (dits "démocratiques") se sont permis de prendre en Mars 2020 au prétexte d'une épidémie assez banale, en instrumentalisant la PEUR.

Cet épisode extravagant pourrait donner lieu à un retour de bâton libérateur en réaction à l'abus de pouvoir ressenti.

C'est en tous cas ce que pourraient laisser penser ces quelques premières réactions politiques, populaires ou judiciaires qui s'annoncent ici ou là.


Discours courageux de Sara Cunial parlementaire italienne en colère contre les mesures prises.





Même chose en Autriche, où ce parlementaire démonte l'argumentation du pouvoir en comparant avec la Suède qui n'a pas du tout confiné, ni même fermé les écoles, et où la mortalité n'a pas explosé pour autant.




Manifestations populaires en Allemagne (pourtant beaucoup moins confinée et moins touchée).




Le virus de la résistance
par Nicolas Riedl

"À mesure que Corona disparaît, le virus de la résistance pacifique se développe.


Le 25 avril, les germes de la résistance démocratique qui avaient été semés fin mars ont fleuri dans tout le pays. Dans toute l'Allemagne, les citoyens ont marché ou médité pour la Loi fondamentale afin de la défendre contre le pire.

"Mais là où il y a danger, les économies augmentent également!", A écrit Friedrich Hölderlin. Jamais auparavant dans l'histoire de la République fédérale la Loi fondamentale et les droits qui y étaient consacrés n'ont été menacés d'une manière comme celle de nos jours. Ainsi, depuis fin mars, une opposition extraparlementaire s'est développée qui fleurit à l'échelle nationale.

Ce qui a commencé lors d'une petite tournée presque familière à la Rosa-Luxemburg Platz à Berlin s'est entre-temps étendu à toute l'Allemagne. Le virus de la résistance. Résistance de tous les citoyens vigilants qui ne veulent pas retirer en quelques semaines toutes les réalisations qui ont été combattues pendant des centaines d'années. Et certainement pas sous prétexte de vouloir protéger la santé de la population, ce dont le gouvernement semble avoir toujours semblé se soucier face à des dangers bien plus grands.

Les gens se sont donc rassemblés dans presque toutes les grandes villes d'Allemagne pour montrer leur visage pour la Loi fondamentale. En raison notamment des scènes violentes de la dernière démonstration d'hygiène à Berlin, l'ambiance est devenue de plus en plus rude, cette fois, il a été décidé de changer de stratégie. L'agression déjà refoulée entre citoyens avec et sans uniforme, ainsi que la dénonciation croissante par les préposés aux blocages du système, a entre-temps le potentiel de livrer des images inesthétiques et brutales. Ainsi, un certain nombre de participants ont commencé à méditer pacifiquement et publiquement pour la Loi fondamentale avec leurs cartes d'identité autour du cou."

Raoult acclamé par les marseillais



Son interview par BFMTV.

>>> Création du Front populaire, nouvelle revue dirigée par Michel Onfray, réunissant souverainistes de droite et de gauche. Et auquel se joint le Pr Raoult comme auteur. Ici

>>> Très nombreuses procédures judiciaires (Ici)et pétitions en cours contre le pouvoir, partout dans le monde.

>>> Ne pas oublier aussi que ce confinement fut paradoxalement l'occasion de diverses prises de conscience, voire d'éveil.
Aidant peut-être certains à sortir des dogmes du matérialisme scientiste actuel qui cloisonne tout... (Cf Etienne Klein)

Dans une convergence occasionnelle d'intérêts disparates, les lobbies (Gilead, Bill Gates, etc...) les autorités sanitaires (OMS, ANSM, INSERM, conseil de l'ordre des médecins) les médias mainstream et la plupart des gouvernements (Chine, France, Belgique, Danemark, Italie, Espagne etc...) se sont jetés sur cette situation en donnant libre cours à leurs projets et fantasmes les plus inavouables (répression policière sadique, obligation vaccinale, traçage des individus, contrôle des populations, assignation à résidence des manifestants et opposants) allant jusqu'à verbaliser les promeneurs inoffensifs ou interdire plages et randonnées (surveillées par hélicoptères et drones).
Ils sont allés trop vite, trop loin et en cela ils ont dévoilé leurs intentions futures sous-jacentes, suscitant par là-même de multiples réactions devant ce futur maléfique dévoilé.

Internet avec les réseaux sociaux a joué un rôle de contrepouvoir, de débunkage des fake-news officiels (les plus nombreux), de partage d'informations et de connections entre individus.


Ainsi la résistance s'organise.



01/05/2020

Jazz

Alexis Tcholakian au piano
Chris Le Van - contrebasse
Phil Le Van - batterie

Alexis Tcholakian: l'éveil...

94186342_10221755246808763_8816119883478597632_o.jpg?_nc_cat=109&_nc_sid=8024bb&_nc_ohc=65Fe9ccJY6sAX91zYGg&_nc_ht=scontent.fcdg1-1.fna&_nc_tp=6&oh=3db53f25d7b81b4df02c351dfb6f53af&oe=5ED1A398



Alexis Tcholakian
19 avril, 21:30

Lettre ouverte : l'heure de l'éveil a sonné

Oyez, oyez frères humains, camarades citoyens !

Humains et citoyens dont il semblerait que je fasse partie, malgré mon métier non productiviste de saltimbanque chevelu, affublé de surcroît d'un blase à coucher dehors, ce qui d'ailleurs pourrait m'arriver d'ici peu, ainsi qu'à beaucoup, si l'immobilisme organisé et criminel que nous subissons persiste trop longtemps.
Alors, dites-moi, comment était-ce hier ? était-ce mieux qu'aujourd'hui ?
Je veux dire, comment était le monde avant ce " stupide " confinement ? avant que cette " guerre " contre le peuple ne s'amplifie et n'atteigne ces aberrantes proportions, avant cet enfermement contraint, cette aliénation programmée, cette spoliation du printemps donc de la vie, cette mise en cellule de dégrisement lénifiant facilitant, comme par miracle, l'atteinte accrue aux libertés individuelles sous de fallacieux prétextes permettant ainsi, de façon subreptice et sournoise, la mise en place accélérée, et tant redoutée par les humanistes, d'un gouvernement mondial ainsi que du transhumanisme ?
Vous en souvenez-vous ? Je dirais que ce n'était pas mieux, loin s'en faut. Si nous sommes honnêtes 5 minutes, voyons que les horreurs que génère le capitalisme sur tout le globe, la " loi " de prédation, cette stupide loi du plus fort, inepte et ne reflétant pas la loi de la nature, n'impactaient quasiment pas notre quotidien égoïste d'européens endoctrinés et avachis sur nos écrans d'ordinateurs, écrans de toutes sortes assemblés en chine par des enfants utilisant pour cela des minerais rares exploités par d'autres enfants, ceux-là africains, mourants à la tache, irradiés, pour des salaires de misère afin de satisfaire ces vies virtuelles du virtuel monde " civilisé " ... ceci parmi tant d'aberrations et d'horreurs à dénoncer.
Toutes ces immondes réalités, issu de ce système mortifère, que l'on ne souhaite surtout pas regarder en face, si éloignées de notre champs de vision si restreint, loin de nos petites vies aseptisées et pourtant en lien si étroit avec la psychose et les peurs irrationnelles actuelles qui nous font prendre toutes ces précautions incroyables pour aller tout bonnement chercher notre baguette de pain et notre litre de pinard... Les causes en sont les mêmes bien que les effets soient sans commune mesure.
Les 25 000 humains qui meurent de faim chaque jour n'étaient, et ne sont toujours, qu'une vue de l'esprit pour la majorité d'entre-nous car nous préférons rester bien sagement confinés dans notre prison mentale, notre formatage de la pensée, notre sécheresse coronarienne et nos conditionnements pavlovien.
Je ne suis ni philosophe, ni sociologue, ni scientifique, professions que j'admire parmi d'autres, je ne suis heureusement ni politicard ni industriel, professions que j'exècre, je ne suis qu'un saltimbanque chevelu jouant avec les vibrations et les fréquences et fais donc partie, comme vous tous, de " ceux qui ne sont rien " comme dirait l'autre... mais j'ai d'un coup d'un seul l'envie, le besoin même, de faire part de ma modeste compréhension de la vie et de cette situation totalement ubuesque qui occupe actuellement l'humanité toute entière. Qu'il s'agisse d'une réaction de l'univers, donc de signes probables dans notre présent d'un futur déjà réalisé dans lequel nous sommes amenés à nous engager (voir la théorie de la double causalité du physicien Philippe Guillemant), ou d'un début de guerre bactériologique visant à instaurer le Nouvel Ordre Mondial, ou d'un "simple" effet, attendu par ailleurs depuis longtemps, de l'effondrement du capitalisme pour lequel ce coronavirus représente une aubaine, il me parait assez évident que ce coup d'arrêt momentané à la folie productiviste est une réelle chance de changement de paradigme et il me semble qu'il est désormais l'heure de se positionner sans traîner. Il est donc temps d'avoir le courage de ses opinions, de dévoiler son intime conviction, d'être en phase avec son être profond et ses valeurs de vie.
Ce que nous traversons actuellement peut être une aubaine extraordinaire si la prise de conscience, encore trop restreinte, du plus grand nombre va croissante. Quelle qu'en soit la cause, peut-être toutes celles évoquées à la fois, le scénario de science fiction que nous subissons semble prendre malheureusement forme un peu plus chaque jour... nous nous devons donc de rester clairvoyant, combattant, et de réagir vite et avec force. Nul autre choix que de s'engager dans, et pour, la lumière et de se battre, car sans bataille point de salut madame michu !
Les politiciens sont les marionnettes de la finance mondiale, de ce Nouvel Ordre Mondial autoritaire et despotique que ces prédateurs, ces impuissants face à la vie, aimeraient pouvoir installer. Ils sont actuellement en train de jouer leur va tout, le moment est donc venu de souffler sur ce château de carte prêt à s'écrouler.
Alors, quand allons-nous enfin réagir ? quand allons-nous enfin nous unir ? quand allons-nous enfin destituer, démasquer et juger ces prédateurs enragés, monstrueux virus de la société humaine, pauvres petits individus psychopathes dont l'inintelligence de la vie n'a d'égale que leurs avidités, leurs cupidités, leurs machiavélismes et matérialismes primaires...

Proposition concrète n°1 : destituons-les, jugeons-les, ré-ouvrons le bagne de Cayenne et faisons leur casser des cailloux pendant vingt ans afin qu'ils aient enfin le temps de réfléchir au sens de la vie.

Aujourd'hui, deux futurs s'offrent clairement à nous; d'un côté le transhumanisme, issu du matérialisme et de la non compréhension du vivant, la société de surveillance (robotisation, drones, puçage, tracking, délation...), les inégalités croissantes... donc l'enfer sur terre ! ou, de l'autre côté, l'humanisme, l'entraide, la solidarité, l'unité, le partage, le choix de la vie, le respect de la nature, l'ouverture à la conscience (qui est non locale), la liberté et les concerts de jazz ! le moment est donc absolument crucial, nous sommes arrivés à un moment charnière de l'histoire humaine et le choix est désormais tout ce qu'il y a de plus binaire, il s'agit d'opter soit pour l'esclavage, la servitude, l'obscurantisme, la mort programmée de l'humanité... soit pour la vie, la liberté, la lumière, l'amour... alors, qu'allons-nous choisir ? l'heure est grave camarades syndiqués, comme disait celui qui manque, comment allez-vous vous positionner ? pour ce qui me concerne, le choix est fait.
Pour finir, à quel moment la police et les militaires seront-ils enfin conscients qu'ils font partie du peuple opprimé, qu'ils sont également instrumentalisés, et qu'ils ont un rôle essentiel à jouer dans le salvateur renversement de ces "impuissants" détenant, jusqu'à présent et abusivement, les commandes de notre destin commun ? je refuse de laisser s'éteindre la vie pour satisfaire la folie d'une poignée de psychopathes, rebus d'une humanité dont ils n'ont jamais été dignes.

Proposition concrète n°2 : soyons enfin sérieux et responsables et mettons en place, sous le contrôle du peuple, les représentants compétents pour faire advenir le dessein philosophique que nous souhaitons pour l'humanité. Aussi et immédiatement, une action simple, pacifique et redoutable, consisterait en un grand boycott général et globalisé de tous les produits non essentiels à la vie, c'est à dire concrètement ne rien consommer d'autre que des produits locaux de saison pour se nourrir et se vêtir. Nous n'avons besoin de rien d'autre pour vivre pendant un temps du moins, d'ailleurs que faisons-nous de plus actuellement, et le capitalisme s'écroulerait de facto en quelques mois. Nous pourrions alors revenir rapidement à de la production artisanale de qualité et à une consommation raisonnée, résiliente, solidaire et durable.

Détachons les chaînes qui emprisonnent la pensée, sortons de ce conditionnement, n'exploitons plus la nature mais travaillons avec la nature. Nous faisons partie de la nature, la respecter c'est nous respecter. Nous respecter c'est la respecter. Voyez comme elle reprend ses droits, comme la pollution diminue depuis plus d'un mois. Il est clair que cette diminution de la pollution sur la planète aura sauvé bien plus de vies que ce Covid-19 en aura détruit dans le même laps de temps...

Pour continuer ces réflexions avec des personnes vraiment pointues, je vous engage à écouter et interagir avec, entre autres, Aurélien Barrau, physicien et philosophe qui analyse finement la situation en lien avec l'écologie et l'effondrement du système, Bernard Friot, sociologue et économiste proposant un modèle de société qui semble viable et égalitaire, Philippe Guillemant, physicien et ingénieur qui nous invite à penser entre autre ce qu'est la Conscience et son rôle dans l'Univers, Valérie Bugault, docteur en droit et écrivain qui explique clairement tous les rouages actuellement à l'oeuvre, Jean Ziegler, homme politique, altermondialiste et sociologue expliquant pourquoi il faut détruire le capitalisme ainsi que de vrais journalistes indépendants et lanceurs d'alertes comme ceux de Médiapart et du Média ainsi que Jean-Jacques Crèvecoeur dont les enquêtes et révélations sont une mine de renseignements.

" Pour moi, ce qui est important, c'est de faire de vous des révolutionnaires, de vous aider à vous éveiller à l'importance d'une transformation complète ; et lorsque vous serez transformés, vous serez capables d'agir, et il y aura un flux constant de renouveau, ce qui, après tout, est la révolution " Jiddu Krishnamurti.

"La désobéissance civile devient un devoir sacré quand l'état devient hors la loi ou corrompu" Gandhi



FB

Omnimar




Omnimar est un projet électronique russe jouant dans un style pop alternatif , inspiré par le gothique viking européen.
(Avec des cotés parfois kitsch, disco, décadent, bandes dessinées, manga ou poupées russes, donc produit assez étrange.)




Le groupe a commencé sa carrière en 2011 à Moscou dans le cadre du duo de Maria Mar (seule visible dans le clip) et Yaroslav Razin. Auparavant, les musiciens avaient déjà de l'expérience en co-création dans plusieurs groupes de rock et de métal .

30/04/2020

Plantes et fleurs comestibles

Le site Ctendance a eu l'excellente idée de recenser une bonne partie des plantes et fleurs sauvages comestibles:

30 plantes comestibles sauvages facilement identifiables


liste-plantes-comestibles-min

Les plantes et fleurs comestibles sont de plus en plus utilisées par certains grands chefs célèbres. Au cours de vos promenades, dans votre jardin ou potager bio, sur le bord des routes, certaines plantes sauvages peuvent agrémenter nos assiettes. Il faut cependant être absolument sûr des plantes que vous consommez et rester très prudent, car certaines d’entre elles peuvent être toxiques. Des stages sont organisés pour vous apprendre à les identifier avec certitude.

Voici une liste de 30 plantes facile à reconnaitre :


L’ortie


Ortie
© Sipa - Pixabay
L’ortie est la plus connue des plantes sauvages, c’est aussi la plus ancienne. Mais le saviez-vous ? Cette plante joue un rôle important puisqu’elle nettoie le sol ! C’est pour cela qu’elle est à l’aise partout et que vous pouvez la retrouver dans une décharge. Elle ne se ramasse pas n’importe où. Riche en calcium, en vitamines C et en fer, il est possible de consommer les têtes et les feuilles. Cuisinée avec des pommes de terre, une guiche, elle est délicieuse. Il est également possible de faire du pesto ou du beurre d’ortie et une fois les feuilles sèches, elle peut être dégustée en tisane.

Le trèfle


Le Trèfle
© Pinterest
Le trèfle on le connait tous, on le trouve un peu partout, mais si vous n’en avez jamais goûté, vous risquez d’être surpris. Cette plante est délicieuse, le goût est fin et elle peut parfaitement être mangée en salade pour accompagner des tomates ou une tarte salée. Il suffit d’essayer pour être convaincu.

Le plantain


Plantain
© Dr
Cette plante que l’on trouve un peu partout et souvent à proximité des orties fleurit entre mai et octobre. Elle se déguste en salade avec juste un peu d’huile d’olive au thym et un filet de balsamique. Elle possède diverses vertus, elle peut soulager les piqûres d’ortie et elle contribue à la biodiversité, car les oiseaux en particulier l’aiment beaucoup.

Le pissenlit


Pissenlit
© Mabel Amber
Le pissenlit est déjà très connu sur le plan culinaire. Cette plante produit des fleurs en abondance entre mars et novembre. Elle est d’autant plus intéressante qu’elle est riche en minéraux et vitamines. Ses fleurs sont utilisées pour faire de la confiture et du vin, tandis que les feuilles et les racines peuvent être cuisinées en salade, en soupes ou infusions.

La Pâquerette


Pâquerette
© Pixabay
Cette fleur n’est pas seulement jolie, elle est également riche en calcium. Elle apporte un petit goût original à vos salades et en plus une touche de gaieté et un petit air printanier. Le seul problème avec cette plante, c’est qu’elle a tendance à pousser n’importe où et même là où les traitements toxiques et pesticides ont été répandus. Et dans ce cas bien entendu, elles ne sont pas propres à la consommation. Il faut donc les cueillir dans les potagers ou les jardins bio pour ne prendre aucun risque.

Les ronces


Ronces
© Meg Learner
Elles n’ont pas très bonne réputation, car elles ont tendance à envahir les jardins. Elles fleurissent de juin à août et contrairement à ce que l’on pourrait croire, elles ont beaucoup d’intérêt : les papillons les aiment beaucoup, les mammifères s’y cachent et elles sont riches en vitamines C et en tanin. Les bourgeons se consomment et les baies, les mûres sauvages sont excellentes. Elles peuvent être consommées nature, mais il faut les cueillir en hauteur, car les animaux peuvent uriner sur les parties basses. Vous pouvez également en faire de la confiture.

Le lierre terrestre


Lierre Terrestre
© Pinterest
Le lierre terrestre a un réel intérêt au niveau gustatif, car il a un goût délicat et agréable, toutefois son principal défaut est d’être difficilement identifiable. Il faut donc parfaitement apprendre à le reconnaitre avant de se lancer. Il est très bon en salade et peut parfumer un taboulé. Une fois séché, il fait de délicieuses tisanes qui sont très bonnes pour la santé. Il fleurit entre mars et octobre et attire les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

La noisette de terre


Noisette De Terre
© DR
La noisette de terre ou conopode fleurit entre mai et juillet, elle se consomme à partir de septembre et jusqu’à la floraison. Pour la récolter, il est nécessaire de gratter la terre et d’en extraire la racine. Le tubercule se mange avec plaisir, car il rappelle le goût de la noisette. En revanche, il faut apprendre à la reconnaitre parfaitement avant de se lancer, car elle ressemble étrangement à la grande cigüe qui est dangereuse et toxique et impropre à la consommation.

Le gaillet grateron


Gaillet Grateron
© Pinterest
Le gaillet grateron est facilement identifiable : ses feuilles qui présentent un aspect rugueux singulier s’accrochent aux vêtements et aux mains. Il est riche en vitamines C et il peut être dégusté en salade en ajoutant quelques feuilles seulement à une salade verte.

L’oseille sauvage


Oseille Sauvage
© Pinterest
Cette plante fleurit de mai à juillet, elle est également appelée rumex et elle permet d’aider à aérer les sols trop tassés. Elle peut être mangée en soupe, en salade, dans certains plats ou sauces qu’elle relève. De nombreuses recettes se servent de l’oseille sauvage depuis très longtemps.

La berce commune


Berce Commune
© Pinterest
La berce commune est particulièrement utilisée dans les cakes sans doute à cause de sa saveur qui rappelle la mandarine. Elle fleurit entre juin et septembre et il ne faut surtout pas la confondre avec la grande cigüe très toxique. Il est préférable de s’abstenir au moindre doute. Elle peut également servir d’aromate dans certains plats.

L’ail des ours


Ail Des Ours
© Annca
L’ail des ours est également appelé ail sauvage. La principale difficulté lors de la récolte tient au fait qu’il peut être confondu avec le muguet qui est toxique. Il pousse sur les sols humides et c’est ce qui les différencie. Il faut savoir que tout peut être consommé : les boutons, la tige et les fleurs. Il se déguste en consommé ou en pesto, son goût est proche de l’ail.

Les violettes


Violettes Fleurs

Tout le monde connait les violettes, ces petites fleurs qui apparaissent un peu partout : dans les forêts, les prairies, au soleil ou à l’ombre, mais ce que vous ne savez peut-être pas c’est qu’elles peuvent être consommées. Ses fleurs et ses feuilles sont comestibles. Les feuilles peuvent remplacer les épinards, elles se préparent de la même manière et sont délicieuses en tartine avec du fromage de chèvre. Les fleurs permettent d’aromatiser le sucre ou de faire de la confiture, elles décorent également une entrée ou un plat.

La grande mauve


Grande Mauve
© Pinterest
Elle est parfois appelée mauve des bois ou mauve sylvestre. Il est possible de manger ses pétales en les faisant simplement revenir ou en les cuisinant comme les épinards. Elle décore également vos plats en apportant une jolie couleur.

La Mélisse citronnée


Mélisse Citronnée
© DR
La mélisse citronnée parfume agréablement une salade de fruits ou une salade verte : pour cela il suffit d’en ajouter quelques feuilles. Si vous la faites sécher, vous pourrez ensuite l’utiliser en tisanes ou infusions. Il suffit pour cela de cueillir ses feuilles avant qu’elle ne fleurisse, c’est le moment où la mélisse a le plus de goût.

Le houblon


Houblon
© Ritae
Le houblon pousse la plupart du temps près des ronces et sur des sols humides. Il suffit de récolter les jeunes pousses et de les consommer comme les asperges pour se régaler. Le meilleur moment pour le récolter est la période de juin à septembre.

Le nombril-de-Vénus


Nombril De Vénus
© Pinterest
La fleur qui porte ce joli nom est pleine de vertus, en effet elle est riche en minéraux, en fer et en vitamines. On peut consommer ses tiges et ses fleurs en salade. Mais elle a aussi des propriétés anti-douleur. Il suffit de retirer la pellicule qui recouvre les feuilles et de frotter la petite plaie pour soulager la douleur d’une coupure.

Le sureau noir


Sureau Noir
© Capri23auto Pixabay
Le sureau noir est aussi appelé la vanille du pauvre du fait de son parfum et parfaitement reconnaissable. Il fleurit au début de l’été et il faut attendre août pour que les fruits apparaissent. Fruits qui d’ailleurs peuvent donner lieu à des sirops, des gelées ou des confitures. Les fleurs sont plutôt utilisées en beignets, mais elles peuvent également permettre de faire du vin. Une fois la préparation faite, laissez-la vieillir, elle n’en sera que meilleure encore. Les baies du sureau ne se consomment que cuites, elles peuvent sinon être très dangereuses, car elles se transforment en cyanure durant la digestion. Attention aussi de ne pas le confondre avec la hièble qui est toxique.

Le silène


Silène
© Dr
Le silène est une plante qui s’appelle également compagnon rouge. Les pousses apparaissent de mars à mai et ce sont elles qui peuvent être dégustées cuites ou crues en salade. Entre mai et octobre lors de la floraison, les fleurs sont consommables en salade.

Le chardon


Chardon
© Pixabay
Même si cela peut paraitre étonnant, le chardon peut être cuisiné, il suffit pour cela de le récolter au printemps. Une fois qu’il a bouilli dans l’eau, on peut le retirer et récupérer l’eau pour faire cuire du riz. Il sera ainsi parfumé agréablement grâce à cette plante.

Le plantain Lancéolé


Plantain Lancéolé
© Dr
Le plantain lancéolé pousse tous les ans dans les prairies entre avril et octobre. Ses feuilles se mangent en salade et sont délicieuses. Il faut les récolter dans des endroits non traités.

La bardane


Bardane
© Capri23auto
La bardane pousse souvent en forêt. Ses feuilles se mangent crues dans une salade. En les cuisant, vous ferez ressortir son petit goût rappelant l’artichaut. Quand elles viennent de sortir de terre, il est préférable de consommer ces jeunes pousses crues après les avoir pelées. Elles peuvent même être conservées dans du vinaigre. Les pétioles se dégustent indifféremment cuites ou crues.

L’hégodode


Hégodode
© Dr
L’hégodode est une plante que l’on trouve un peu partout. Et elle se mange facilement. Quand elle est jeune et tendre, vous pouvez la consommer dans la salade. Quand elle est plus ancienne et plus ferme, elle se mange dans des tartes, des soupes ou des guiches.

Le bouleau


Bouleau
© Babamu Pixabay
Le bouleau est un arbre qui offre plein de ressources, sa sève est comestible, elle est prélevée quand les feuilles commencent à pousser. Pour la récolter, il faut faire un trou à la base de l’arbre. Une fois prélevée, il faut en boire le matin pour purifier l’organisme. Si vous aimez les saveurs amères, vous pouvez consommer ses feuilles en les faisant sécher et en les mettant à frire dans un bain d’huile, vous obtenez des chips délicieuses.

L’aubépine


Aubépine
© Heidel Bergerin
Dans l’aubépine, les jeunes feuilles et les cenelles sont consommables. Les jeunes feuilles peuvent être dégustées crues. Les cenelles sont le plus souvent cuisinées crues ou cuites. Assez fades et farineux, ils peuvent être ajoutés à des sauces pour les épaissir ou manger tels quels. Ils peuvent également être séchés puis broyés pour en faire de la farine.

Le lamier


Lamier Pourpre
© Dr
Le lamier se trouve surtout dans les sous-bois ou les prairies. Il est préférable de récolter les jeunes feuilles et les jeunes pousses avant la floraison. Elles peuvent alors être dégustées en salade. Vous pouvez également les préparer comme des épinards surtout quand les feuilles sont plus vieilles. N’hésitez pas à les intégrer dans des soupes, des sauces ou des ragoûts.

La bette maritime


Bette Maritime
© Pinterest
La bette maritime se retrouve souvent sur les côtes françaises, elle serait l’ancêtre sauvage de la betterave. Elle se cuisine de la même manière que les épinards. Il est préférable de choisir les feuilles basales qui sont les plus fermes et les plus larges, il faut supprimer les grandes nervures avant de les mettre à cuire. Elle peut être consommée seule, être intégrée dans des crêpes, des guiches et des soupes.

L’arroche étalée


Arroche étalée
© Pinterest
L’arroche étalée pousse un peu partout et même dans les endroits les plus improbables. On consomme de préférence les jeunes pousses peuvent être dégustées crues en salade ou ciselées comme les herbes aromatiques. Elles peuvent alors être ajoutées à une quiche ou une omelette. Les feuilles cuites se mangent comme les épinards. Elles peuvent être cuisinées braisées ou à la vapeur, en soupes ou en tartes. Les graines sont utilisées dans le pain, des muffins, des ragoûts ou des soupes.

L’asperge sauvage


Asperge Sauvage
© Pinterest
Elle pousse de préférence dans les lieux rocailleux et arides et les terrains calcaires dans le bassin méditerranéen. Elle est riche en vitamines de toutes sortes et en minéraux. Les jeunes pousses sont délicieuses et très tendres, elles peuvent être cuites comme les asperges classiques et dégustées de la même manière. Les racines sont également comestibles.

Le macéron


Macéron
© Pinterest
Le macéron est une plante qui pousse sur le bord des routes, dans les bois, les haies d’arbres et qui est fortement odorante. On le récolte avant la floraison en coupant les tiges feuillues les plus proches du sol en privilégiant celles qui sont blanchies par la végétation. Il faut ôter les parties vertes et les faire cuire à la vapeur ou bouillir quelques minutes. L’odeur anisée disparait en cuisant, elle est ensuite consommée comme des asperges. Les jeunes feuilles peuvent être servies en salade ou dans des sauces.

source

OVNI ou PAN


Excellent documentaire de fin 2019 sur le phénomène OVNI, devenu affaire d'Etat.


Depuis, hier en fait , le Pentagone a reconnu et validé ces vidéos d'OVNI ou PAN (du début de la vidéo) filmées par l'armée de l'air.
En fait, depuis 3 ans , les USA semblent lâcher des infos nouvelles tous les 6 mois, comme pour habituer graduellement la population à l'idée d'une présence extra-terrestre
...ou extra-dimensionnelle ainsi que le suggèrent divers scientifiques à la fin.






Ces vaisseaux/capsules nous présentent une "technologie" très avancée (non gravitationnelle, méta-matériaux, accélérations, freinages et changements de trajectoire instantanés).
Ils pourraient surgirent d' une dimension parallèle (disparition instantanée)
Et semblent gouvernés autant par l'esprit que par une machinerie.

02:48 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ovni, pan |  Facebook