Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2020

Autre piste (et biais statistique) ...



Pour tenter d'expliquer la différence de sévérité de l'épidémie Coronavirus entre l'Asie puis l'Europe & Etats Unis, autrement que par la gestion sanitaire, certains avancent l'explication de mutations du virus l'ayant rendu plus ou moins contagieux au fil du temps et de sa propagation.
Diverses souches mutantes auraient ainsi entraîné des modes de contagions et des mortalités différentes.

On en sait franchement rien, mais cette piste n'est pas à exclure a priori.

L'article.
Le site de M.E DAVID (qui se présente comme ingénieure en biologie) consacré au Covid19.
A suivre sur l'origine du virus...


Toutefois, cette hypothèse n'explique ni ne justifie pour autant les diverses décisions extrêmes de confinement global.
Elle montre juste que les comparaisons doivent être maniées avec prudence.

De toute manière les études basées sur les chiffres officiels sont à prendre avec des pincettes car beaucoup de ces chiffres sont peu fiables puisque généralement biaisés: approximatifs, partiels ou manipulés (volontairement ou non).
Parfois sous-estimés, parfois surestimés.

-Le fameux CDC aux USA aurait, par exemple, changé en cours d'Avril la façon de comptabiliser la mortalité (par simple suspicion, donc sans test).
-Des mesures financières (subventions liées aux nombres de cas) incitent les hôpitaux américains à gonfler les chiffres (en attribuant artificiellement des morts au Coronavirus alors qu'ils ne sont même pas testés et morts pour d'autres raisons). Voir ici

13546354227760.jpg?w=958&ssl=1



A retenir: Beaucoup de gens qui décèdent en ce moment, en particulier à l’hôpital, sont estampillés covid19 quelque soit la cause du décès. Il y a de nombreux témoignages à ce sujet, même de médecins partout dans le monde.

De même, il est difficile de raisonner sur les chiffres de propagation dans la mesure où les tests ne sont pas faits dans les mêmes proportions selon les pays et dans la mesure où leur fiabilité peut varier de 20% à 65% selon leur origine.
Ce simple fait rend les analyses pour le moins incertaines et problématiques.


Le Pr Raoult a tweeté hier au sujet du confinement sur une étude espagnole portant sur le taux d'anticorps cette fois. (comparant notamment travailleurs non confinés et travailleurs confinés en télétravail).
"Séroprévalence de 60 000 personnes en Espagne: parmi les travailleurs actifs, ceux qui exercent une profession essentielle et ont continué à sortir ont été moins contaminés par le COVID19 que ceux confinés. Cela doit amener à réfléchir sur le confinement" (5,3% contre 6,3%)

02:08 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : m e david |  Facebook

Écrire un commentaire