Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Petite bulle

Même sur les médias alignés parfois, en fonction des intervenants,  émergent de petites bulles de vérité échappant à la propagande.

Ici sur les manipulations grotesques du gouvernement pour dénigrer ce mouvement social.

 

Cela dit, il y a une toute petite frange des gilets jaunes qui commencent à  faire plus que "tolérer la violence", même parmi ceux qui la condamnaient clairement en Décembre. A écouter ou lire diverses réactions, certains semblent avoir apprécié la tactique des interventions black blocs qui cassent  mais ne pillent généralement pas ou qui redistribuent dans une sorte de provocation à la Robin des bois et s'en prennent principalement à des cibles symboliques. Il y a un débat là-dessus parmi les gilets jaunes qui a évolué au fil de 18 semaines.

Des manifestants chantaient je ne sais plus où ce samedi à Paris "Les gendarmes détestent la police..."  Ce qui en a fait sourire parmi eux. (Au lieu de "Tout le monde déteste la police", slogan anti-fa peu consensuel.)

 J'ai cru qu'il n'y avait presque pas eu de LBD tirés mais surtout des lacrymos utilisés à foison.En réalité il y a quand même eu 289 blessés dont 62 au LBD (7 à la tête), 11 blessures au visage par des grenades de désencerclement, plus 18 par GLIF4 dont 1 à la tête. (source David Dufresne)

 

Le nombre imposant des manifestants leur a donné  une force inédite , plutôt révolutionnaire qui semble avoir gommé à nouveau les différences gauche-droite et fait basculer le rapport de force aux CRS (qui ont du reculer pas mal de fois devant le nombre).

 

 

Les commentaires sont fermés.